Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

21 septembre 2021 2 21 /09 /septembre /2021 17:32

Au jardin:

"Nettoyer et tailler votre jardin au retour des vacances"

 

Septembre, le jardin a plus ou moins souffert de l’été et de l’absence de son jardinier. Il a gagné une belle opulence, parfois aussi un peu de fouillis. Il est temps de procéder au grand nettoyage d'automne ! Au retour des vacances, tout juste descendu de voiture, le premier réflexe est de pousser la petite porte sur le côté pour examiner l’état de croissance de nos amis les végétaux. Au premier coup d’œil, tout paraît parfait. Tout a poussé, les massifs, le gazon, mais les herbes indésirables aussi. Un grand ménage s’impose, dans le respect des formes en place. Avec fantaisie ou rigueur, vous pourrez redonner un nouvel aspect à votre jardin. Le travail ne manquera pas. Vous voilà de nouveau prêt à prendre les choses en main. En route pour le grand nettoyage d’automne !

Pelouses et allées

Une pelouse bien nette.

Une allée proprette

Pied d’un arbre dégarni, des vivaces à la rescousse

Un banc sur un tapis de verdure impeccable

Un arbre fruitier dégagé

Massifs et bordures

Les végétaux s’en sont donné à cœur joie et se sont développés dans tous les sens. Çà et là, des plantes devront être remplacées.
Laissées à elles-mêmes pendant un certain temps, les plantes n’en font plus qu’à leur tête ! Et dans un massif composé de vivaces, d’allure et de tempérament différents, le résultat s’avère parfois catastrophique. Malgré toute leur bonne volonté, les sedums risquent l’étouffement sous la folle poussée des graminées. Et la pelouse est amenée à disparaître au-dessous des tiges envahissantes des nepetas. Votre vigilance est essentielle pour contenir les plantes dans l’espace que vous leur aviez attribué.

Récolte de graines, nettoyage des fleurs fanées, remplacement des plantes sèches, gestion de la concurrence... Tous ces travaux de remise en forme pourraient nous pousser à trop en faire et à couper plus que de raison dans les bordures et les massifs. L’automne et l’hiver seront bientôt là. Le jardin va se retrouver nu et triste sans ses feuillages et ses couleurs d’été. Certaines vivaces peuvent rester intéressantes en hiver. Des tiges élancées, même sèches, fournissent aussi un bel habit à votre jardin lorsque le givre recouvre la nature. Le ménage de septembre doit rester sobre. Tâchez d’imaginer dès à présent l’aspect hivernal de vos massifs..

les meilleurs  conseils pour cela 

1) Limiter les plantes envahissantes

2) Couper toutes les fleurs fanées

3) Récolter les graines des fenouils

4) Planter des vivaces en godets

Comblez les vides avec des plantes vivaces vendues en godets. Heuchères aux feuillages colorés, asters en fleurs, graminées de toutes variétés... Toutes ces plantations permettront de finir la saison en beauté et de préparer déjà le printemps prochain.

Tailler à ras les feuilles et les fleurs desséchées et griffez le sol autour des touffes. Mais une plante, si petite soit-elle, a besoin de lumière et d’espace. Pensez toujours à lui accorder le terrain nécessaire à son développement.

Pour les Arbres et arbustes :

Le mois de septembre est une période aussi importante que le printemps pour la taille et le nettoyage de la majorité des plantes. Des arbres qui ont un très fort écoulement de sève – comme les bouleaux, les noyers ou les érables – se taillent à cette période. Une coupe printanière s’avère plutôt dangereuse et favorise la propagation des maladies. Il en est de même pour les cerisiers et les arbres fruitiers à noyau qu’il est préférable d’éclaircir en fin d’été.
Mais le secret d’une bonne taille, quelle que soit la période, réside dans l’utilisation d’un outil adapté. Prenez le temps d’étudier l’offre disponible, avant d’acheter l’outil à main ou à moteur qu’il vous faut. Le tranchant d’une lame et la prise en mains sont les caractéristiques à examiner. Avec un bon outil, la taille devient un plaisir.

 

Repost0
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 07:21

Une puissante tempête solaire pourrait couper Internet plusieurs semaines

 

 le réseau internet terrestre est coupé suite à une tempête solaire, les satellites également utilisés pour assurer les connexions pourraient-ils prendre le relais ? Certainement pas, estiment les chercheurs de l’université de Californie à Irvine (États-Unis), car ces satellites risquent tout autant d’être endommagés par l’événement. © Nmedia, Adobe Stock 

Pas de connexion pendant 5 minutes et vous voilà perdus ? Alors, imaginez ce que serait votre vie si le réseau internet mondial était coupé pendant plusieurs semaines ! Selon des chercheurs, c'est le risque que nous encourrons en cas de tempête solaire majeure. Un risque auquel il faut nous préparer. Sur notre Terre, il souffle en permanence un vent solaire constitué de particules chargées. La plupart du temps, celles-ci sont heureusement bloquées par le champ magnétique qui entoure notre planète. Mais parfois, le vent solaire devient tempête. Et parvient à se glisser jusqu'à notre atmosphère en passant par les pôles, menaçant nos systèmes de navigation et nos réseaux électriques. Et même nos réseaux de communication.

Des chercheurs de l’université de Californie à Irvine (États-Unis) avancent aujourd'hui que les conséquences d'une telle tempête solaire pourraient être pires qu'attendu. Une météo spatiale défavorable -- une éjection de masse coronale suffisamment importante -- pourrait provoquer un black-out du réseau internet. Une panne qui pourrait durer plusieurs semaines. Voire plusieurs mois.

Par chance, de telles tempêtes solaires sont rares. Du moins, celles qui arrivent à toucher la Terre. Les chercheurs estiment -- dans une étude non encore revue par leurs pairs -- que la probabilité que l'une d'entre elles intervienne se situe entre 1,6 et 12 % par décennie. Dans notre histoire récente, les scientifiques se souviennent surtout de l'une d'entre elles, le fameux événement de Carrington, survenu en 1859. Il avait mis le feu aux fils télégraphiques.

Ne pas se laisser surprendre

Depuis, la dépendance de notre société, à la technologie et notamment à l'internet, n'a cessé d'augmenter. Les gestionnaires du réseau électrique intègrent le risque lié aux tempêtes solaires. Mais peu d'études ont été faites concernant les impacts potentiels que pourrait avoir un tel événement sur le réseau internet mondial. Leur verdict : l'infrastructure n'est pas préparée.

Pour relier les continents, en effet, de longs câbles serpentent au fond des mers. Ils sont équipés de répéteurs, pour amplifier les signaux. Or ceux-ci sont tout particulièrement sensibles aux courants géomagnétiques induits par les particules chargées venant du Soleil. Un seul répéteur en panne et c'est le fonctionnement de tout un câble qui peut être remis en cause. Heureusement, le réseau a été construit pour être résilient. Et emprunter d'autres voies si la plus directe est coupée. Pourtant si suffisamment de répéteurs tombent en panne simultanément, on peut craindre que des continents entiers se retrouvent coupés les uns des autres. Avec des réparations en milieu sous-marin toujours délicates.

Déjà, les chercheurs estiment qu'une interruption de la connexion internet pendant une journée aux États-Unis coûterait plus de 7 milliards de dollars. Alors imaginez un black-out qui pourrait durer des semaines ou des mois... Les chercheurs préviennent que lorsque la prochaine tempête solaire sera détectée au niveau de notre étoile, nous aurons environ 13 heures pour réagir. Mieux vaudrait donc se préparer avant en multipliant les câbles aux basses latitudes -- car les hautes latitudes sont plus exposées et c'est notamment là que se trouvent les câbles qui relient l'Europe et les États-Unis, au-dessus de 40° de latitude nord --, en isolant mieux les câbles sous-marins et en développant des tests de résilience, par exemple. D'autant que les satellites également utilisés pour assurer les connexions pourraient aussi être touchés. Une bonne nouvelle tout de même. Les chercheurs affirment que les connexions locales devraient mieux résister. Les câbles à fibre optique ne sont en effet pas affectés par les courants géomagnétiques

Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 06:57

Une élégante curiosité physique

Ces drôles de nuages Après les orages du 8 septembre au-dessus de la Dordogne

De magnifiques mammatus ont été observés mercredi 8 septembre en début de soirée, après le passage des orages, aussi bien à Périgueux que du côté de Bergerac

Après la pluie, le beau temps ; avec l’orage, un ciel magique. Mercredi 8 septembre en début de soirée, on a pu observer de drôles de nuages et de belles couleurs, tantôt douces, tantôt inquiétantes, au-dessus de la Dordogne.

Mais quel est donc ce phénomène, observé aussi bien du côté de Périgueux qu’en Bergeracois ou encore à Neuvic ? Ces nuages s’appellent des mammatus. Il s’agit d’énormes ballons célestes blancs remplis d’eau, de glace, ou d’un mélange des deux. Comme leur nom l’indique, ces protubérances arrondies plus ou moins lisses ressemblent à des mamelles.

« Les plus impressionnants se forment souvent sous l’enclume des cumulonimbus, les nuages d’orage », explique justement Météo France. « Chaque lobe prenant la forme de mamelle a une envergure de 1,5 à 3 km, et sa durée de vie est d’environ 10 minutes », indique aussi La Chaîne Météo. Si on les observe en général une fois l’orage passé, ils apparaissent seulement avec des nuages d’orage à haut développement vertical (très hauts donc), et un air très sec autour.

 

 

Repost0
4 août 2021 3 04 /08 /août /2021 06:38

Au jardin :

Saviez-vous Qu’en cas d’attaque d’insectes,

les tomates se défendent mutuellement par signaux électriques

Non, les tomates ne sont pas impuissantes face aux nuisibles. En réalité, en cas d’attaque extérieure, elles se protègent mutuellement grâce à leur propre « système nerveux » qui n’est pas si éloigné des êtres vivants.

Explications. Mildiou, insectes ravageurs et autres nuisibles peuvent détruire tout un plant de tomates. Pourtant, contrairement aux idées reçues, ces fruits ne sont pas si fragiles et impuissants face aux maladies. Selon une étude partagée par NewScientist le 20 juillet 2021, si une tomate commence à être dévorée par un indésirable, elle peut prévenir ses voisines par signaux électriques

Ces petites impulsions envoyées à l’ensemble de la grappe sont produites grâce au peroxyde d’hydrogène. Ce composé chimique défensif est libéré par la tomate et se déplace par les xylèmes et les phloèmes, des tubes qui permettent de faire circuler la sève entre les racines, les feuilles et les fruits. Ces signaux électriques permettent ainsi d’éviter que l’infection causée par les insectes s’installe dans les tissus endommagés.

Les tomates n’ont donc pas de neurones, mais bel et bien des cellules nerveuses. Pour parvenir à cette étude édifiante, les chercheurs brésiliens ont placé des électrodes sur la tige des fruits grignotés par les chenilles. Résultat ? Ils ont mesuré une augmentation de la production de peroxyde d’hydrogène dans les feuilles ainsi que dans les fruits intacts.

« L’activité électrique du fruit change constamment à chaque seconde. Nous pouvons trouver un modèle distinct dans l’activité électrique lorsqu’un insecte attaque. »

Gabriela Niemeyer Reissig de l’Université fédérale de Pelotas au Brésil, citée par NewScientist

Une découverte riche et surprenante. Source

 

Repost0
8 juin 2021 2 08 /06 /juin /2021 18:08

Prévention de juin pour jardinier malin !

En juin, tout pousse merveilleusement bien au potager comme au jardin d'ornement. Chaleur relative et pluies aident à la croissance des végétaux mais peuvent également induire l'apparition de maladies.

Pour les prévenir, pensez au purin de prêle ou à la décoction d'ail qui, pulvérisés régulièrement, assureront une protection contre les maladies fongiques sans nuire aux animaux utiles du jardin. Mieux vaut prévenir que guérir ces maladies qui une fois développées sont difficiles à éradiquer.

Des plantes bien nourries et arrosées sont bien moins sensibles aux maladies et ravageurs. Griffez le sol en surface pour savoir quand arroser, ne vous fiez pas à la pluie qui parfois ne pénètre pas plus que le premier centimètre de terre !

Ajoutez de l'engrais  à vos plantes pour qu'elles ne soient pas carencées et qu'elles poussent avec harmonie. Vinasse de betterave ou guano pour une belle production de fruits et de fleurs, ou mélange de sang séché et de corne broyée pour une stimulation plus générale, vous avez le choix ! Si vous préférez les engrais chimiques, utilisez-les avec précaution car leur effet 'coup de fouet' peut fragiliser les plantes. Appliquez toujours ce type d'engrais après un arrosage copieux pour ne pas brûler les racines !

Pour lutter contre les ravageurs, plantez des végétaux qui les repoussent comme la lavande, la menthe, l’œillet d'Inde ou la tanaisie. Surveillez les fourmis qui collaborent avec les pucerons et stoppez-les avec des bandes de glu sur les troncs.

Pour éloigner les pucerons, plantez des capucines qui les attireront et les détourneront de vos plantes et pensez à la lutte biologique en commandant dès à présent des larves de coccinelles !

Très beau mois de juin à tous les jardiniers !

Repost0
2 juin 2021 3 02 /06 /juin /2021 06:32

A propos des punaises envahissant votre maison ou votre jardin .

Je vous propose ici quelques astuces naturelles pour vous en débarrasser.

Il en existe une grande quantité aux formes et aux mœurs variées. Certaines sucent notre sang, d’autres grignotent nos plants. Certaines s’invitent dans notre lit et d’autres sur nos fruits. On parle évidemment des punaises. Mais savez-vous comment venir à bout de ces nuisibles sans utiliser de produits chimiques ? Voici huit astuces 100 % naturelles qui n’ont rien à envier aux insecticides.

Au jardin

La punaise verte, qui se confond à certaines feuilles, est inoffensive pour nous, mais beaucoup moins pour nos plantes. En effet, elles se nourrissent exclusivement de végétaux et peuvent donc causer de sérieux dégâts dans notre potager. Alors, voici quelques conseils pour y remédier de manière naturelle.

 

#1 La terre de diatomée

Vous ne connaissez peut-être pas cette poudre blanche, mais il s’agit d’un insecticide naturel très efficace qui permet de se débarrasser de nombreuses petites bêtes, y compris nos fameuses punaises vertes.

Cette poudre issue d’une roche sédimentaire peut être saupoudrée autour des végétaux, à condition de répéter l’opération régulièrement, car la moindre goutte d’eau la rend totalement inefficace.

#2 Un répulsif à base d’ail

Si la punaise dégage un parfum nauséabond quand elle se sent en danger, certaines odeurs la font également fuir. C’est le cas de l’ail. Alors, pour l’éloigner, vous pouvez mélanger de l’ail émietté avec un peu d’eau et du savon noir. Ensuite, vaporisez le tout sur vos plants, et ce, régulièrement.

Petit conseil : pour un répulsif encore plus efficace, vous pouvez également y ajouter un piment fort haché. Tous ces ingrédients permettront de venir à bout de ce fléau.

 

Dans la maison

Astuce n°1 : les écraser, bonne idée ?

Bonne nouvelle ! Contrairement à la punaise nébuleuse (l’autochtone !), la punaise diabolique n’émet pas d’odeur désagréable lorsqu’on l’écrase. Problème : distinguer la première de la deuxième est loin d’être évident lorsqu’on n’est pas un connaisseur… On risque donc de nuire à la biodiversité.

Astuces n°2 : les balayer, les aspirer

Inutile de gentiment remettre ces petites bêtes dehors si elles étaient entrées chez vous, il y a de forte chance pour qu’elles reviennent ! Balayez-les ou aspirez-les puis jeter immédiatement votre sac à aspirateur dans un sac poubelle fermé.

Astuce n°3 : de l’ail ou de la menthe pour les faire fuir

Pour éloigner efficacement les punaises de votre habitation, vous pouvez vaporiser vos rebords de porte et de fenêtre d’une de ces deux solutions : eau + ail en poudre ou eau + huile essentielle de menthe (comptez 10 gouttes pour 0,5 litre d’eau). L’huile de neem peut aussi être efficace. Des recettes de grands-mères qui ont déjà fait leur preuve avec les fourmis ou les pucerons.

Astuce n°4 : planter de l’herbe à chat

Propriétaire de minou ou pas, cette plante (aussi appelée cataire) est un bon répulsif également.

Astuce n°5 : les plonger dans de l’eau savonneuse

Si vous avez repéré un grand nombre de bébêtes, exterminez-les en les faisant tomber dans un grand seau rempli d'eau savonneuse que vous aurez placé juste en-dessous de la zone.

Les punaises de lit

Toujours inspecter votre lieu de villégiature, qu’il s’agisse d’un hôtel, d’un logement en location ou autre. Portez votre attention sur la chambre à coucher : les matelas, oreillers, et sommiers, mais aussi les meubles de rangement tels que les placards, commodes et dressings, qui constituent des cachettes de choix pour les punaises de lit.

-Évitez de poser votre valise sur le lit ou le canapé qui peuvent être infestés, et préférez le porte-valise.

-Prévenez la réception ou le propriétaire du logement si vous constatez la présence de punaises de lit, et quittez les lieux dès que possible.

-Au retour de voyage, prenez le temps d’inspecter vos affaires et de nettoyer soigneusement votre valise avant de la ranger.

Puces de lit : soyez vigilants en cas de déménagement

-Méfiez-vous des meubles, et objets d’occasion. Examinez-les soigneusement et nettoyez-les avant de les installer chez vous. Les vêtements de seconde main doivent être transportés dans un sac hermétique et lavés en machine à 60° si possible.

-Avant d’emménager dans un nouveau logement, inspectez-en les moindres recoins avant d’y installer vos meubles : coins, plinthes, trous dans le mur, zones de papier peint décollées…

Que faire si j’ai constaté la présence de punaises de lit ?

-Regroupez vos effets personnels dans un sac plastique et fermez-le hermétiquement en attendant de pouvoir les traiter.

Repost0
25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 06:17
Du Côté de la nature..............

Honneur aux jardins

Une conférence consacrée aux secrets des jardins, voilà de quoi passionner tous les amoureux de la nature...Dans un cadre champêtre, Pauline Tanon, auteur, metteur en scène, comédienne nous a fait découvrir un de ses ouvrages dédiés aux Secrets des jardins. Elle évoque tour à tour ces lieux associés à des personnalités, des écrivains, des chanteurs, des scientifiques, des hommes et des femmes politiques.

Tout d'abord, elle nous révèle les mystères du jardin de William Christie en Vendée : ce chef d'orchestre, spécialiste de musique baroque a composé un jardin inspiré des jardins italiens et français du Grand siècle... On y voit se dérouler des broderies végétales étonnantes et somptueuses par leurs formes. Puis, Pauline Tanon nous raconte le rôle artistique des jardins, avec l'exemple de celui de Monet à Giverny : un jardin foisonnant, où se mêlent des fleurs sauvages à des variétés plus rares et plus recherchées, un jardin auquel le peintre a consacré beaucoup de temps et qui a inspiré tant d'oeuvres de sa création...On songe au pont japonais, aux nymphéas, aux massifs, aux arceaux de fleurs, aux iris, aux roses, aux agapanthes, aux glycines.Le jardin peut être, aussi, un lieu social et utile à la santé... ainsi, Michèle Obama a voulu, à travers le jardin de la Maison Blanche délivrer ce message : il faut bien manger et bouger. Le jardin acquiert, ainsi, un rôle thérapeutique. Ce lieu de convivialité se veut également solidaire, puisqu'il accueille des cultures indiennes, chinoises, du monde entier...Le cas du chanteur de blues Joe Cooker est remarquable : son jardin du Colorado l'a sauvé de la drogue, il y a cultivé uniquement des tomates et cette activité l'a détourné de son addiction. Soliman le magnifique a, quant à lui, créé 20 jardins à Constantinople, où il montra une forme de sensibilité surprenante qui contraste avec la violence des mœurs de son règne. Sa passion des jardins étonne, dans une société si cruelle. Il appréciait des jardins d'agrément et d'apparat : tous les jours, Soliman visitait un de ses jardins, s'y recueillait, s'adonnait à la poésie...Christian Dior passa son enfance dans une maison à Granville, avec un jardin au bord de la mer : il se passionna, plus tard, pour la culture du muguet, qui devint pour le couturier une plante fétiche, au parfum enivrant...On apprend, alors, que l'on ne peut extraire le parfum de cette fleur, qu'il faut le reconstituer chimiquement. 

Le botaniste Jussieu pratiqua une médecine philanthropique, grâce à la culture du quinquina, en Amérique du sud. Ainsi, l'ouvrage de Pauline Tanon met en évidence toutes sortes de fonctions des jardins : jardin vivrier, jardin d'agréments, jardin social. Son livre nous fait voyager dans le temps et l'espace, il nous fait partager des passions, des bonheurs, évoque des destins humains souvent exceptionnels...Le cadre dans lequel s'est déroulée cette conférence était, évidemment, un jardin : les jardins de la Fontaine, à Nîmes, à l'ombre des tilleuls, en fleurs, sous les douces senteurs printanières de ces arbres apaisants...Ce fut l'occasion de redécouvrir tout l'art des jardins et des plantes, leur beauté, leur utilité, leur harmonie. On pouvait percevoir tout un bonheur de nommer les plantes, d'en déceler les vertus, de déambuler dans une grande variété de jardins...

 

 

Repost0