Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

6 avril 2021 2 06 /04 /avril /2021 18:05
Bon à savoir .....

Pourquoi on ne peut pas voir dans le noir ?

Un être humain est doté de cinq sens naturels que sont le toucher, l’ouïe, l’odorat, le goût et la vue. Chaque sens à des moyens spécifiques pour nous faire ressentir. Pour ce qui est de la vue par exemple, quand il y a de la lumière, nous voyons très bien, quand nos yeux sont en bonne santé bien évidemment.

Seulement, quand il fait nuit, nous ne voyons plus. Pourquoi donc ?

L’œil est composé différentes cellules dont les cellules bâtonnets et les cellules cônes. Chaque type de cellules a un rôle spécifique. Les cellules en bâtonnets par exemple nous permettent de voir la lumière ou tout ce qui se trouve éclairé. Quant aux cellules en cônes, elles nous permettent de distinguer les couleurs. Ces cellules se trouvent dans la zone de la fovéa située derrière l’œil.

Par contre, les cellules en bâtonnets prennent toute la place restante.

Quand nous sommes face à une très grande luminosité, la pupille se resserre pour que la lumière ne frappe pas notre œil. Par contre, si nous sommes dans l’obscurité, la pupille se dilate pour laisser passer le peu de lumière qu’il y a dans l’œil.

Cette petite quantité active les cellules en bâtonnets et nous arrivons à voir dans l’obscurité. Seulement, la dilatation des pupilles à ses limites. S’il n’y a donc pas assez de lumière à faire passer pour activer les cellules bâtonnets, alors on ne peut pas voir dans le noir.

 

Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 07:35

 

 

Repost0
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 11:55

Plus que jamais  il faut : 

Être fort, c’et rayonner de bonheur quand on est malheureux.

C’est essayer de pardonner à quelqu’un qui ne le mérite pas.

C’est rester calme en plein désespoir.

C’est sourire quand on a envie de pleurer

C’est faire rire quand on a le cœur en morceaux,

Se taire quand l’idéal serait de crier à tous son angoisse.

Être fort, c’est vivre au jour le jour

Et croire toujours en un lendemain meilleur

Lorsque ce vieil homme est décédé dans l'aile gériatrique d’une maison de
retraite d'une petite ville, tout le monde a cru qu'il ne laissait rien de valeur derrière lui.
Mais lorsque les infirmières ont fait la liste de ses maigres possessions,
elles ont découvert ce poème.
Sa nature et sa qualité étaient telles que le personnel de la maison de
retraite en a fait des photocopies, et qu'il a été distribué à tous les
employés de l'hospice.
Une infirmière a même emporté  une copie du poème à Melbourne. Depuis,
l'unique titre de gloire du vieil homme a été publié dans les éditions de
Noël de nombreux magazines australiens, ainsi que dans des magazines
traitant de la santé mentale.
Ce poème simple mais éloquent a même été transformé en diaporama.
Et ce vieil homme, qui n'avait rien de plus à offrir au monde, est désormais
l'auteur de ce poème anonyme qui connaît un grand succès sur le web. 

Un vieil homme grincheux.
 


Que voyez-vous, infirmières ? Que voyez-vous ?
 À quoi pensez-vous lorsque vous me regardez ?
 À un vieil homme grincheux pas très sage, aux habitudes hésitantes et au

Regard perdu dans le lointain ? Qui bave en mangeant et ne répond jamais aux questions.
Qui, lorsque vous criez J'aimerais que vous fassiez un effort !
Semble ne pas réagir du tout à toutes ces choses que vous faites.
Un homme qui perd toujours une chaussette ou une chaussure ?
Qui, en résistant parfois vous laisse faire ce que vous voulez, pour le
nourrir et le baigner et pour remplir ces longues journées ?
Est-ce que c'est à cela que vous pensez ?
Est-ce que c'est ce que vous voyez ? 
Alors ouvrez les yeux, infirmières. Car vous ne me voyez pas.
Je vais vous dire qui je suis Alors que je suis assis ici, alors que je vous
obéis alors que je mange ce que vous me donnez.
Je suis un enfant de dix ans J'ai un père, une mère, des frères et des sœurs
qui tous s’aiment beaucoup.
Je suis un garçon de 16 ans vif et motivé, qui n'a qu'un espoir :

Rencontrer au plus vite celle qu'il aimera. Je suis un futur marié de vingt ans au cœur palpitant. 
Je peine à me souvenir des vœux que j’ai promis d'honorer.
Maintenant âgé de 25 ans, j'ai désormais des enfants qui ont besoin de mes
conseils et d'un foyer heureux et sûr.
À 30 ans, mes enfants grandissent vite, unis comme les doigts d'une main
par des liens qui devraient être durables. 
À 40 ans, mes jeunes fils sont devenus grands et sont partis, mais ma femme
est toujours à mes côtés pour voir que je ne leur en veux pas. 
À 50 ans, à nouveau, des bébés jouent autour de moi. À nouveau, il y a des
enfants à la maison, Ma bien-aimée et moi. 
Le pire n'est plus à venir, il est déjà là Ma femme n'est plus.
Je me tourne vers le futur. Je tremble de peur.
Car tous mes enfants ont désormais leurs propres petits.
Et je pense au temps qui passe et à tout l'amour que j’ai reçu.
Je suis désormais un vieillard et la nature est particulièrement cruelle.
La vieillesse est une mauvaise blague qui nous fait paraître stupides.
Le corps s'écroule la grâce et la vigueur disparaissent.
Il ne reste plus qu'une pierre là où, autrefois j'avais un cœur.
 Mais au fond de cette vieille carcasse, il reste un jeune homme, tapi dans

L’ombre, et de temps en temps mon cœur épuisé s'emballe lorsque je me
souviens de tous les moments joyeux.
Je me souviens aussi des moments douloureux.
Et j’aime et je vis de nouveau ma vie.
Je repense à toutes ces années, bien trop peu nombreuses bien trop vite parties.
Et j'accepte ce triste état de fait, rien ne dure éternellement. 
Ouvrez donc les yeux. Ouvrez les yeux, et regardez bien.
Je ne suis pas un vieil homme grincheux.
Regardez de plus près et admirez-MOI !!

Souvenez-vous de ce poème lorsque vous croiserez une personne âgée que vous
aurez envie d'ignorer, sans faire l'effort de chercher l'âme d'enfant qui vit en son sein.
Car un jour, nous aurons tous cet âge avancé !

"""""""

Toute ressemblance avec une personne existante 

Ou ayant existé est purement fortuite.

Un homme porte son âge dans ses os, une femme sur le visage.

Repost0
3 février 2021 3 03 /02 /février /2021 07:05

Curiosités ou réflexion ? 

"Quelquefois il semble bon de satisfaire notre curiosité ou simplement résoudre quelques énigmes de notre quotidien .Découvrons ensemble les pourquoi ou les comment ?"

Au rayon des expressions qui ont plus d'ancienneté qu'on ne pourrait le croire, citons le mot « bobo » qui désigne des plaies et des meurtrissures sans gravité. Dès le 15e siècle, bien avant l'ère des parents gagas et des enfants rois, on soignait les « bobos » de sa progéniture. « Mon chou d’amour » n'est pas non plus une invention post Dolto. C'est ainsi que la dauphine Marie-Josèphe appelait son fils aîné, le duc de Bourgogne (1751-1761). Marie-Antoinette employait la même expression affectueuse pour s'adresser à son fils, futur Louis XVII. « Mon petit chou » date de la même époque.

Repost0
22 janvier 2021 5 22 /01 /janvier /2021 09:40

Réflexion !

" Ne soyez point précipitée dans vos jugements ; n’écoutez point les calomnies ; résistez même aux premières apparences, et ne vous empressez jamais de condamner. Songer qu’il y a des choses vraisemblables sans être vraies, comme il y en a de vraies qui ne sont pas vraisemblables."  

Madame de Lambert

 

"Un jour, un enfant rentre de l’école avec une lettre pour sa mère. Il lui dit : « Mon instituteur a demandé que je te donne cette lettre, à toi, uniquement à toi. »

Sa mère ouvre alors la lettre, la lit silencieusement, puis déborde de larmes…Elle décide ensuite de lire la lettre à son fils :

« Votre fils est un génie. Cette école est trop petite pour lui et nous n’avons pas d’assez bons enseignants pour l’instruire. Veuillez le faire vous-même. » La maman décide donc de prendre en charge son enfant. Entre temps, son fils devient un scientifique de renom. Il invente l’ampoule électrique, le télégraphe, le phonographe, la centrale électrique, la caméra, etc.  Après le décès de sa chère mère, alors qu’il fouille dans les vieux souvenirs de famille, il trouve une lettre pliée dans une boîte. Il s’agit de la lettre qu’il avait donnée étant enfant à sa mère de la part de son instituteur.

Elle disait ceci :

« Votre fils est un cancre. Il est déficient. On détecte chez lui une maladie mentale. Nous n'autorisons plus votre fils à revenir à l’école. » Cet enfant, c’était Thomas Edison, l’un des plus grands scientifiques, si ce n’est le plus talentueux, de son époque. Il pleure pendant des heures et il ajoute ceci dans son journal : « Thomas Edison était un enfant nul et déficient, qui, grâce a une mère héroïque, est devenu le génie du siècle. » Voilà un bel exemple de ce qui est appelé l'effet Pygmalion à savoir que le regard que l'on porte sur un autre être humain influence sa réalité et son futur.

« Comprendre avant de juger, expliquer avant de condamner. » (Edwy Plenel).

Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 09:14

Le saviez-vous ? :

"Les boules de Noël ont été inventées à cause d’une grande sécheresse"

 

La tradition du sapin remonte au temps des Celtes. A l’époque, les branchages à feuilles persistantes comme ceux que présentent les sapins, mais aussi le gui et le houx, étaient utilisés pour célébrer l’entrée dans le solstice d’hiver, à l’heure où les autres végétaux perdent leur verdure. Les siècles ont passé sur ces branchages pour faire fleurir des fruits et puis des boules…

Bon à savoir .....

Au Moyen Âge, le sapin a été réapproprié par les chrétiens pour représenter l’arbre de la tentation. On le décorait alors avec des pommes, en référence au mythe d’Adam et Eve.

Mais, au milieu du XIXe siècle, une brutale sécheresse a touché l’Est de la France, qui a fortement impacté la récolte des pommes. C’est un verrier mosellan qui a alors eu l’idée de souffler des boules de verre, et qui peut aujourd’hui être reconnu comme le père de nos boules de Noël.

Source En savoir plus

Repost0
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 08:23
Bon à savoir .....

Saviez-vous que:  ( culture générale)

-La dent est le seul organe du corps humain qui ne peut se guérir par elle-même.

90 % des créatures vivantes évoluent dans les océans !

 

-La queue d'une comète pointe toujours dans la direction opposée à celle du soleil.

 

-Si vous vous trouvez au fond d'un puits ou d'une cheminée, regarder vers le haut vous permettra de voir les étoiles, même en plein jour.

-Lors du décès d'une personne, l'ouïe est le dernier sens à rester actif, et la vue fait défaut en premier.

-Au Moyen Age, le fait de se serrer la main apportait la preuve de l'absence d'une arme dissimulée dans le dos.

 

Repost0