Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

28 mars 2022 1 28 /03 /mars /2022 10:21

A la vue de la conjoncture actuelle et surtout future . Dans  les  moyens de chauffage les plus économiques le bois va progresser en pourcentage c'est certain ! 

Donc par déduction les cendres de cheminées vont devenir importantes ! Savez-vous quelles peuvent êtres recyclées de plusieurs manières...Voici quelques astuces méconnues ....

1 — Nettoyer les vitres

C’est surprenant, pourtant, les cendres de cheminée n’ont pas leur pareil pour permettre d’obtenir des vitres étincelantes. Il suffit de tremper du journal humidifié dans les cendres et de le passer sur les vitres pour voir les traces et taches disparaître instantanément. Rincez ensuite à l’eau claire pour admirer le résultat. Avant de nettoyer vos vitres avec de la cendre, assurez-vous qu’il ne subsiste aucun résidu de bois pour ne pas provoquer de rayures. Cette astuce pour recycler les cendres est particulièrement efficace pour nettoyer les vitres des inserts.

Bon à savoir : toutes les cendres ne sont pas bonnes à recycler!

Pour faire des économies grâce à nos astuces, il est important de n’utiliser que des cendres issues de bois secs et non traités. Les résidus de charbon ou les restes de bois peints ou traités sont à proscrire.

2 — Faire de la lessive

Les cendres de cheminée permettent également de fabriquer une lessive maison et écologique. La marche à suivre est simple :

Tamisez les cendres pour n’en garder que la poussière;

Faites bouillir 1 litre d’eau;

Déposez 150 g de cendres de bois au fond d’un seau puis ajoutez l’eau bouillante. Diluez;

Laissez la préparation reposer 24 heures en prenant soin de la mélanger au moins 5 fois;

Filtrez pour ne conserver que la lessive qui doit avoir une apparence dorée.

3 — Dégraisser la vaisselle

Si les astuces avec les cendres de la cheminée impliquent autant le nettoyage, c’est parce qu’elles possèdent un fort pouvoir dégraissant. Cela peut ainsi s’avérer d’une grande utilité dans la cuisine. Les cendres ne sont pas cependant antibactériennes, elles ne peuvent donc pas se substituer à un nettoyant classique. Vous pouvez toutefois les utiliser pour nettoyer facilement les plats avec de la graisse incrustée ou brûlée. Pour cela, mixez dans un bol une poignée de cendres avec un peu d’eau afin de former une pâte. Utilisez ce mélange pour frotter les zones encrassées puis rincez pour admirer l’efficacité de cette astuce de grand-mère.

4 — Faire briller l’argent et le cuivre

Oubliez les nettoyants coûteux pour entretenir votre argenterie et vos objets en cuivre. La cendre permet en effet de redonner une seconde jeunesse à ces métaux précieux. Il suffit de saupoudrer de la cendre filtrée sur les objets à nettoyer puis de frotter avec un chiffon. Utilisez ensuite un torchon propre ou un pinceau à poils naturels pour ôter les résidus et faire briller votre métal. Cela fonctionne aussi bien pour la vaisselle en argent que pour les bijoux.

5 — Capter les mauvaises odeurs

Les cendres de cheminée sont également un moyen simple, économique et écologique de se débarrasser des mauvaises odeurs. Mettez-en dans un petit récipient que vous placerez dans votre réfrigérateur, à côté de la litière de votre chat ou du panier de votre chien pour neutraliser les émanations désagréables.

6 — Faire de l’engrais

Les cendres de bois sont une matière très riche en minéraux. On estime ainsi qu’elles comprennent entre 20 % et 50 % de chaux. Ajoutez à cela une belle quantité de silice et de potasse, mais aussi du magnésium et du phosphore, et vous tenez un engrais parfait pour votre jardin. Ses seules limites sont les terrains calcaires (auxquels elles n’apporteront pas grand-chose) et les plantes qui ne supportent pas le calcaire (les cendres seront alors trop nourrissantes). Il suffit de les déposer au pied de vos plantations pour en favoriser la croissance et la floraison. Pour une action efficace, veillez à bien incorporer vos cendres à la terre. Pour 1 m2, comptez deux poignées de cendres de cheminée par an.

7 — Booster son compost

Autre astuce méconnue avec de la cendre : enrichir son compost avec les résidus de sa cheminée. Pour que cette action reste bénéfique, ne mettez pas plus d’une poignée par mois. Au-delà, les cendres risqueraient d’étouffer l’activité bactérienne du compost et par conséquent d’en freiner la décomposition. Après avoir ajouté vos cendres, n’hésitez donc pas à remuer un peu votre compost pour une meilleure répartition et une bonne aération.

8 — Repousser les envahisseurs dans le jardin

Les cendres sont décidément très utiles au jardin! En effet, elles peuvent aussi éloigner les limaces et les escargots de votre potager. Il suffit de former une sorte de barrière autour de leurs plantes favorites pour empêcher les gastéropodes d’y accéder. Attention cependant, la pluie et la rosée rendent ce répulsif inutile.

9 — Dégeler le sol

Garder un seau de cendres de cheminée à disposition en cas de grands froids peut être très avantageux. Totalement gratuites et peu abrasives pour le béton et la terre, elles remplacent avantageusement les sels de déneigement. Il suffit d’en répartir sur les surfaces gelées pour pouvoir à nouveau circuler en toute sécurité.

Pratiques, économiques et écologiques : nos astuces méconnues avec les cendres de la cheminée vous permettront de faire de belles économies à la maison comme au jardin.

 

Repost0
17 mars 2022 4 17 /03 /mars /2022 09:43

Saviez-vous que l'on peut peindre sur du formica ! 

En Europe, le formica, considéré dans l’après-Guerre comme un emblème de la modernité, a commencé à investir les intérieurs dans les années 1950 sous forme de buffet, de table et de chaises. Après une période de gloire, il fut ensuite boudé, mais revient aujourd’hui sur le devant de la scène. Ces meubles d’époque ont certes courageusement traversé les ans, mais ils peuvent avoir besoin d’être remis au goût du jour. Nous vous expliquons ici comment donner un coup de jeune au formica en le peignant.

 

À l’heure actuelle, on trouve sur le marché un très large choix de peintures qui permettent de peindre sur la plupart des supports, y compris le formica. Toutefois, du fait de sa composition, le formica reste une surface assez complexe à peindre.

Il faut en effet savoir que le formica n’est pas du plastique, mais une sorte de millefeuille dont les couches sont constituées de dizaines de feuilles de papier kraft imprégnées de résine de synthèse, puis pressées à chaud.

Pour la dernière couche, un papier décor imprégné de résine mélamine est utilisé pour donner au formica sa couleur et sa résistance. Au final, on a une surface lisse et brillante qui limite la tenue de la peinture. Vous allez donc devoir choisir une peinture adaptée, mais aussi passer par une étape de préparation de la surface, qui est primordiale. En suivant les étapes une à une, vous pourrez peindre votre meuble en formica dans les règles de l’art.

Bien choisir sa peinture pour peindre du formica

Comme nous l’avons évoqué, il est important de bien choisir la peinture pour vous assurer un résultat à la hauteur de vos attentes.

L’adhérence d’une peinture classique est rendue difficile par l’aspect lisse et brillant de la dernière couche du formica. Pour contrecarrer ce problème, vous devez donc avoir recours à un primaire d'accrochage spécialement conçu pour les revêtements en plastique ou éventuellement un primaire destiné aux carrelages.

La primaire va permettre de profiter d’une base sur laquelle vous pourrez ensuite appliquer une peinture adaptée aux surfaces lisses. Si vous souhaitez appliquer une peinture acrylique, la sous-couche devra être à base d’eau, alors que si vous voulez mettre une peinture glycéro, elle devra être à base de solvant.

Le matériel nécessaire

Avant de vous lancer, il est nécessaire de réunir le matériel dont vous allez avoir besoin. Il vous faudra :

une éponge ;

des cristaux de soude ou de la lessive type Saint-Marc ;

du papier abrasif avec un grain fin ou de la laine d’acier ;

un primaire d’accrochage adapté ;

de la peinture ;

des pinceaux ou un rouleau ;

une bâche ou une protection pour protéger l’espace où vous allez travailler.

Veillez à toujours respecter les consignes du fabricant et à vous munir de protection lorsque vous utilisez certains produits.

 

La préparation du support

Il est maintenant temps de commencer à restaurer votre surface en formica. La première chose à faire est de préparer le support. Cette étape ne doit surtout pas être négligée, car elle contribuera grandement au résultat final.

  1. Diluez la lessive Saint Marc ou les cristaux de soude dans de l’eau tiède et, à l’aide d’une éponge, nettoyez l’ensemble de la surface.
  2. Rincez ensuite la surface.
  3. Laissez sécher.
  4. Si la surface est très encrassée, il est possible de procéder à un second nettoyage avec de l’acétone ou du vinaigre blanc. De cette façon, vous pourrez venir à bout des graisses plus résistantes. Si vous utilisez de l'acétone, veillez à vous équiper de gants ménagers et à bien aérer la pièce.
  5. Avec de la laine d’acier ou un papier de verre à grain fin, poncez afin de rayer la partie mélaminée. Pour ce faire, réalisez de petits mouvements circulaires sans jamais insister sur une zone précise. Il est important de ne pas creuser la surface, rappelez-vous que le formica est un millefeuille de papier kraft. Cherchez seulement à obtenir une surface qui soit un peu moins lisse pour faciliter la prise de la peinture.
  6. Procédez à un dépoussiérage soigneux.

Le passage de la sous-couche

Dès lors que votre surface est prête, c’est-à-dire qu’elle est propre et parfaitement sèche, vous pouvez alors vous lancer dans l’application de la sous-couche. Il est aussi possible d’utiliser un enduit de préparation qui s’applique avec un pinceau-brosse ou un rouleau dans le cas de grandes surfaces.

  1. Commencez par bien remuer votre peinture pour bien homogénéiser l’ensemble.
  2. Chargez le pinceau ou le rouleau avec la sous-couche et retirez le surplus pour une application plus uniforme.
  3. Appliquez le produit en formant des bandes verticalement, puis horizontalement pour les croiser.
  4. Laissez sécher le temps nécessaire, vous pouvez vous référer aux indications figurant sur l’emballage.
  5. Si nécessaire, vous pouvez appliquer une seconde couche. Pour ce faire, commencez par un ponçage léger afin de rendre la première sous-couche parfaitement lisse. Appliquez ensuite la seconde sous-couche et laissez sécher.

L’application de la peinture

Une fois que la ou les sous-couches de peinture sont appliquées et parfaitement sèches, vous pouvez peindre la surface. Pour les grandes surfaces, privilégiez l’utilisation du rouleau et pour les endroits plus difficiles d’accès et les détails, servez-vous des pinceaux.

  1. Avant de débuter, mélangez avec soin votre peinture pour obtenir un mélange parfaitement homogène.
  2. Si au toucher, les sous-couches présentent des aspérités, vous pouvez procéder à un léger ponçage pour obtenir un résultat plus lisse et uniforme. Dépoussiérez avec soin avant de passer la couche de peinture.
  3. Appliquez la peinture en dessinant des bandes verticales que vous croiserez avec des bandes horizontales.
  4. Laissez sécher.
  5. Selon le rendu souhaité, il peut être nécessaire de passer une seconde couche. Vous pouvez, là aussi, poncer légèrement entre les deux couches, sans oublier de dépoussiérer la surface tout de suite après.
  6. Astuces :
  • Entre les couches de peinture, pour éviter de devoir laver vos pinceaux à chaque fois, vous pouvez les entourer avec du papier journal ou les mettre dans un plastique en attendant que la couche précédente sèche.
  • Dès que vous avez terminé, veillez à nettoyer soigneusement votre matériel de peinture avec un produit adapté à la peinture :
  • si vous avez utilisé une peinture acrylique, il suffit de nettoyer votre matériel avec de l’eau chaude et savonneuse ;
  • si vous avez utilisé une peinture à base de solvant, comme la glycéro, vous devez commencer par utiliser un solvant pour éliminer toutes traces de peinture au préalable.

 

Repost0
1 mars 2022 2 01 /03 /mars /2022 09:21

Prenons notre santé en main !

Par les temps qui courent, il est plus que jamais important de se pencher sur le pouvoir des plantes médicinales et de les introduire au jardin ou même sur un simple balcon.

Pour sélectionner celles qui partageront désormais votre vie, il faut en un premier temps penser à la facilité de culture et aux possibilités selon le climat.

Parmi les indispensables, le thym, facile à trouver en pépinières et jardineries, viendra à bout de nombreuses pathologies. Antiseptique, antibactérien, antiparasitaire, il aide à se débarrasser des gastro-entérites et des affections ORL classiques. Il a notamment un effet reconnu sur la toux et est un purifiant pulmonaire.

Autre indispensable, la sauge officinale, viendra compléter l'action du thym, en agissant puissamment contre les maux de gorges et les aphtes. Elle a aussi une action digestive et permet de diminuer les symptômes de la ménopause. Ses propriétés sont si nombreuses qu'elle était considérée comme une panacée au Moyen-âge !

Le romarin est une plante multifonctions à la fois stimulant circulatoire, analgésique, et stimulant cérébral en période d'efforts intellectuels intenses, il permet en outre de sortir plus facilement d'un état de convalescence après une maladie.

Ajoutons à ce programme, la camomille, apaisante qui soulage les migraines, les douleurs d'estomac, les règles douloureuses et les spasmes. Son infusion débouche le nez et peut aussi être utilisée en application locale de tampons ouatés sur les yeux en cas de conjonctivites.

Rien qu'avec ces quatre plantes, vous avez déjà de quoi soigner tous les petits maux de la vie courante sous la main ! Un gain en autonomie, bien appréciable et une reprise en main de sa santé qui sera bien sûr accompagnée d'une meilleure alimentation et d'un peu de sport pour booster les défenses immunitaires.

N'oubliez pas qu'au potager aussi, ail et oignon constituent de formidables 'alicaments'. Les ajouter chaque jour à son alimentation permet de rééquilibrer discrètement de nombreuses fonctions dans le corps et de lutter contre de multiples agents pathogènes. Pensez-y lors de vos plantations, c'est le bon moment  !

Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 10:37

Il vous est arrivé de vous trouver confronté à des taches de rouilles  dans votre entourage familier

Comment en venir à bout ?  

Voici quelques astuces naturelles pour y remédier ! 

Vous avez testé tous les produits ménagers mais rien n’y fait, les taches de rouille sur votre carrelage, évier, baignoire, vélo ou même tissu ne disparaissent pas ! Et si la solution se cachait tout simplement dans vos placards ? voici quelques astuces naturelles pour enlever la rouille une bonne fois pour toutes.

 Qu’est-ce que la rouille ?

Une substance rougeâtre s’est logée autour de votre évier et vous ne savez vraiment pas comment elle s’est formée ? Il y a de fortes chances pour que ça soit de la rouille. En effet, lorsque l’oxygène et l’eau rentrent en contact, cela provoque une réaction chimique de la molécule de fer. Résultat, cette rencontre va ainsi favoriser le développement d’une couche d’oxyde ferrique sur vos surfaces. C’est disgracieux et plutôt tenace. Mais rassurez-vous, avec les bons ingrédients, il est possible d’en venir à bout !

 Comment enlever la rouille ?

1) Le vinaigre blanc

C’est l’un des incontournables à avoir dans son placard. Le vinaigre blanc est un allié du nettoyage. Naturel, économique et efficace, il permet de venir à bout des vilaines taches, et ce, sans utiliser de produits industriels. Et l’autre bonne nouvelle, c’est qu’il élimine aussi la rouille. Pour cela, disposez vos objets rouillés (comme vos outils de jardinage) dans un bain de vinaigre blanc et de gros sel. Laissez agir le temps que la réaction chimique s’opère et frottez énergiquement.

2) Le citron vert

Autre astuce naturelle qui permet d’enlever la rouille incrustée dans son carrelage, ses joints, sa tuyauterie… Il s’agit du citron vert mélangé à du sel. Pour cela, rien de plus simple : pressez le jus et versez-le sur les zones souillées. Ensuite, déposez directement une poignée de sel afin que la réaction chimique se fasse. Laissez agir 30 minutes, puis frottez fort avec une éponge imbibée de jus de citron. Renouvelez l’opération si besoin. Ça fonctionne aussi en frottant directement avec le fruit.

3) Le bicarbonate de soude

Second ingrédient à avoir dans son placard : le bicarbonate de soude, bien évidemment ! Cette poudre blanche fait des miracles à la maison comme au jardin. Et vous l’ignorez peut-être, mais elle enlève même la rouille du métal, acier, fer… Mélangez une cuillère à soupe de bicarbonate et la même quantité de vinaigre blanc et versez sur les taches (pas de panique si ça mousse, c’est normal). Laissez agir une bonne demi-heure, et frottez avec une éponge. 

4) L’oignon

On a tous (ou presque) un oignon chez soi. Et cette plante potagère n’est pas seulement bonne pour nos papilles ou notre organisme, elle l’est aussi pour vaincre la rouille. Eh oui, il suffit de couper un oignon en deux et de frotter directement sur la tache incrustée (à noter que ça fonctionne mieux si la rouille est récente). Et si ça vous intéresse, voici comment réutiliser les épluchures d’oignon au jardin ou à la maison.

Voilà, vous savez désormais comment enlever naturellement la rouille.

Repost0
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 10:04
Bon à savoir

High-tech

Faut-il fermer nos applications mobiles après utilisation ?

Les applications mobiles consomment énormément de batterie.

Alors, faut-il les laisser ouvertes ou les refermer une fois utilisées ?

Contrairement à une idée reçue et une pratique extrêmement courante, il est conseillé de laisser ses applications les plus sollicitées ouvertes plutôt que de les refermer systématiquement. Les redémarrer sans cesse demandera en effet bien plus d’énergie et sera donc nuisible à terme à votre batterie.

Que l’on possède un iPhone ou un terminal sous Android, il n’est vraiment pas nécessaire de fermer ses applications mobiles dès que l’on ne s’en sert plus. Il est en effet démontré que le fait de fermer constamment ses applications mobiles pour les rouvrir un peu plus tard dans la journée est contreproductif et use en fait plus de batterie que de les laisser constamment ouvertes. Fonctionner en arrière-plan dépensera toujours moins d’énergie que devoir relancer sans cesse une application.

Ce conseil vaut surtout pour les applications que l’on utilise le plus, à commencer par les réseaux sociaux. En ce qui concerne celles ouvertes de manière occasionnelle, mieux vaut en effet les refermer immédiatement. ​​​​​​​

 

Pourquoi faut-il laisser ouvertes nos applications ?

Fermer une application mobile pour la rouvrir quelques minutes plus tard est non seulement néfaste du point de vue de l’autonomie, mais ça l’est aussi pour la mémoire vive de l’appareil. Moins un smartphone est puissant et plus il est nécessaire de laisser ouvertes ces applications. Dans tous les cas, vous serez toujours gagnant, au niveau des performances et de l’endurance.

Evidemment, si une application vient à ralentir ou à bugger, il faut absolument la fermer puis la relancer. Mais si elle ne montre aucun signe de faiblesse et que vous vous en servez régulièrement, mieux vaut la laisser ouverte toute la journée.

Vous savez désormais ce qui vous reste à faire !

 

Repost0
22 décembre 2021 3 22 /12 /décembre /2021 07:57

Ne jetez plus vos écorces de clémentines :

utilisez-les pour la maison ou la cuisine ! 

Quel bonheur chaque année de retrouver sur les étals des marchés ces belles clémentines orangées. Après s’être délectées de ce fruit acide et sucré, nous avons cependant tendance à en jeter l’écorce. Et c’est bien dommage ! En effet, grâce aux huiles essentielles qu’elle contient, cette dernière peut être utilisée en cuisine ou pour la maison. Voici nos astuces pour ne plus rien gaspiller.

 

Bien choisir sa clémentine

Tout d’abord, si vous souhaitez consommer les écorces de vos clémentines, veillez à ce que ces dernières soient bio afin d’éviter d’ingérer des résidus de pesticides. Ce conseil vaut également si vous souhaitez réutiliser les zestes de citron, d’orange ou de pamplemousse ou les peaux de n’importe quel autre fruit.

Désodoriser son four

Après avoir cuit un poisson ou un plat très gras et odorant, le four peut garder une odeur tenace désagréable. Pour vous en défaire, rien de plus simple. Une fois votre cuisson terminée, éteignez votre four et placez-y les peaux d’agrumes. La chaleur douce permettra aux clémentines de libérer leur parfum sans les brûler.

Parfumer sa maison

L’odeur fraîche des clémentines est idéale pour parfumer la maison et les placards. Pour cela, confectionnez un pot-pourri à l’aide d’écorces séchées naturellement ou au four. Ajoutez-y un bâton de cannelle, de la badiane et des pétales séchés. Pour parfumer votre armoire et chasser les mites, placez ce mélange dans de petits pochons de mousselines sur vos étagères.

Réaliser un détergent ménager frais

Fabriquer soi-même ses produits ménagers est à la fois économique et écologique. La preuve avec ce détergent facile à réaliser et plus frais que jamais. Pour le réaliser, placez dans un bocal vos écorces d’agrume. Ajoutez-y à part égale de l’eau et du vinaigre blanc. Mélangez le tout et laissez reposer à l’abri de la lumière pendant deux semaines. Enfin, filtrez et disposez le tout dans un pulvérisateur. C’est prêt !

 

Fabriquer de délicieuses tisanes

Pour donner du peps à vos tisanes, pensez à réutiliser vos écorces de clémentines. Pour cela, faites-les sécher sur un linge pendant quelques jours ou au four pendant quelques minutes. Prenez soin de bien débarrasser votre écorce du zist (la partie blanche) pour ne garder que le zeste (la partie orange). En effet, en cuisine la première s’avère très amère et pourrait gâcher votre dégustation. Vous pouvez la combiner avec de la verveine, de la camomille ou du tilleul pour une boisson d’hiver réconfortante.

Assaisonner ses plats et pâtisseries

 

Comme le zeste de citron, l’écorce de clémentine est une valeur sûre en cuisine. Elle pourra assaisonner avec brio un poisson ou une poêlée de crustacés. Côté sucré son zeste se mariera parfaitement avec les desserts chocolatés ou des salades de fruits frais. Pensez, comme pour les tisanes à en retirer le zist pour diminuer l’amertume et ne garder que la fraîcheur.

Confectionner des confiseries

Vous connaissez sans doute les orangettes, ces délicieuses friandises composées d’écorce d’orange confite enrobées de chocolat noir. Et bien, bonne nouvelle, il est tout à fait possible d’adapter la recette à la clémentine. Pour cette recette de clémentinettes repérée sur le site Les foodies, il vous faudra :

Écorces de trois clémentines

200 ml d’eau

200 g de sucre

80 g de miel

150 g de chocolat noir

Recette étape par étape :

Couper l’écorce des clémentines en lanière d’un demi centimètre de large.

Mettre les écorces dans de l’eau et porter à ébullition. Dès l’ébullition, égoutter et recommencer encore deux fois, pour enlever l’amertume.

Préparer le sirop, avec l’eau, le sucre et le miel, faire chauffer et mettre les écorces de clémentines, laisser mijoter doucement pendant douze minutes.

Égoutter et garder le sirop pour d’autres recettes

Au bain mari, faire fondre le chocolat.

Tremper les écorces confites dans le chocolat puis les disposer sur une plaque de papier sulfurisé. Placer la plaque au réfrigérateur pour faire figer le chocolat.

Vos confiseries sont prêtes à déguster !

Vous savez désormais quoi faire pour ne plus gaspiller. À vous de jouer !

 

Repost0
20 décembre 2021 1 20 /12 /décembre /2021 10:20

Supprimer ses mails, c’est bien. En envoyer moins, c’est mieux.

Pour réduire son empreinte carbone, il est recommandé de supprimer ses mails inutiles. En réalité, il faut aller bien plus loin.

 

Certaines « bonnes pratiques » écologiques sont tellement ancrées dans notre quotidien que nous ne nous posons plus la question de leurs bienfaits. Mais parfois, certains réflexes peuvent nous faire passer à côté du réel problème. C’est par exemple le cas du fameux conseil : « supprime tes mails, c’est bon pour la planète » ! Chaque fin de semaine, vous avez pris l’habitude de faire le ménage dans vos boîtes e-mail, histoire de partir en week-end « l’esprit tranquille ». Mais si vous le faites pour l’environnement, cette stratégie prétendument bénéfique ne représenterait finalement qu’une goutte d’eau dans l’océan.

Si la production et la consommation numérique représentent 3,7 % des émissions mondiales de gaz à effets de serre, le stockage des mails, lui, vaut également son petit pesant de carbone. Sachant que plus de 280 milliards de mails sont envoyés chaque jour dans le monde et que l’envoi d’un e-mail possède une empreinte carbone moyenne de 4 grammes, l’addition peut s’élever à environ 410 millions de tonnes de CO2 par an, calcule l’application mobile Greenly.

Compte tenu de ces données, supprimer des e-mails peut donc laisser penser que l’énergie liée au stockage est efficacement réduite de ce bilan carbone. Mais ce serait faire fi des autres paramètres tels que l’énergie générée par le simple envoi du mail. « Plutôt que de supprimer des milliers de mails de quelques dizaines de Ko, autant supprimer en priorité de gros fichiers : DivX, photos, vidéos, versions d’installation de logiciels, etc », souligne le collectif GreenIT sur son site. 

Sans compter les dépenses associées à l’activité en elle-même : en effet, supprimer ses mails entraîne aussi une consommation d’énergie. Un problème que soulève Frédéric Bordage, fondateur du collectif GreenIT, contacté par ETX Studio : « En supprimant vos e-mails, vous utilisez votre ordinateur, le réseau, les serveurs, etc. Ce qui au final coûte moins plus cher que les stocker. La vraie solution, c’est surtout d’en envoyer moins ».

Nous voilà prévenus !

 

Repost0