Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

10 septembre 2020 4 10 /09 /septembre /2020 06:08

Une "risatta", "il est coco", "ça fugnotte"... La langue française est chargée d'expressions locales couramment utilisées.

Mais savez-vous ce qu'elles signifient ?

Embarquez vous avec moi  pour un tour de France des expressions régionales, 

Aujourd'hui voyons les

Les expressions normandes

Entre les expressions, les proverbes ou encore les dictons, les Normands ne savent plus où donner de la tête. Le normand est un des plus importants patois de la langue d'oïl. Voici une liste qui présente quelques mots ou prononciations propres au normand.

 

"Aimable comme une vache qui bute" : quelqu'un de pas aimable du tout

"Etre franc comme un âne qui recule" : n'en faire qu'à sa tête

"C'est du latin feuillu" : c'est un langage incompréhensible

"Avoir de l'allonge" : avoir un bon travail

"Faire des petits pieds" : être enceinte

"Semer de la violette devant un cochon" : adopter un remède inadapté

"A t'entôt !" : à cet après-midi !

Une goule : une figure

La clenche : la poignée de la porte

Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 08:45

Rappelez-vous ;

Il y a 93 ans jour pour jour le 9 mai 1927 :

Disparaissait "l’Oiseau blanc"

lors de sa traversée de l’Atlantique

Timbre émis pour le 40ème anniversaire de la tentative
de traversée de l’Atlantique par Charles Nungesser et François Coli

Ce jour-là, le journal La Presse annonce à la Une l’exploit de deux aviateurs, Charles Nungesser et François Coli. Ils ont décollé la veille pour une traversée de l’Atlantique dans le sens France-Amérique. Mais le journal a parlé trop vite. Les deux pionniers de l’aviation ne sont jamais arrivés à New-York : ils ont disparu !

Que s’est-il passé ?
On ne sait pas vraiment. Nungesser était un pilote chevronné, un héros de la première guerre mondiale. Quant à Coli, il était aussi un pilote expérimenté et avait accompli deux traversées de la Méditerranée. Les deux s’associent au constructeur Levasseur qui conçoit leur avion, nommé l’Oiseau blanc. Tout est étudié pour ce vol à hauts risques. Aujourd’hui, bien entendu, ça n’a l’air de rien. A l’époque, c’est une prouesse

Qu’a de spécial cet avion ?
C’est un biplan doté d’un fuselage « marin », sa forme offrant la possibilité d’amerrir, comme un hydravion. Cette particularité permet par ailleurs de larguer le train d’atterrissage une fois en l’air pour alléger l’appareil et donc le charger davantage en carburant. L’Oiseau blanc décolle le 8 mai du Bourget. Il est aperçu un peu partout : dans le ciel normand, en Irlande... D'Autres témoins affirment l’avoir vu à Terre-Neuve et Long Island.

 

L’Oiseau blanc de Nungesser et Coli

Seulement l’avion ne se posera jamais, comme c’était prévu, face à la statue de la Liberté, où une foule s’est réunie ce 9 mai 1927. Neuf décennies plus tard, on ignore encore ce qui a pu se passer au juste.

On doit beaucoup à ces pionniers, certains y ont laissé la vie
Ils ont en effet contribué au développement de l’aviation. Pensez à Lindbergh qui relèvera le défi, deux semaines plus tard, avec succès. De nos jours, nous avons Bertrand Piccard, par exemple, avec son Solar Impulse, l’avion à énergie solaire. Il est en train de boucler son tour du monde, avec bientôt la traversée de l’Atlantique !

 

Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 05:54
Bon à savoir .....

Que signifie l'expression

Être charrette: ( signifie , Avoir beaucoup de travail urgent)

Expression française du XIXème siècle et qui aurait des origines bien parisiennes puisqu’elle serait issue de la célèbre Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais. Elle serait sortie droit du jargon des architectes. En effet, les étudiants en architecture qui avaient un travail urgent à faire en matière de dessins, cartons et maquettes avaient principalement recours aux charrettes des livreurs et vendeurs des rues qui étaient installés près de la gare Montparnasse, donc pas loin de l’école, pour descendre leurs grands châssis appelés « panets » car les rendus avaient lieu à midi précise.

Selon d’autres interprétations, il s’agirait toujours de la fameuse école d’architecture de Paris et au moment de l’affichage des travaux de fin d’année, les anciens demandaient aux bizuts de les accompagner de leur domicile jusqu’à l’école pour que les travaux puissent être jugés. Bien sur les bizuts tractaient une charrette et récupéraient les ainés de place en place encombrés de plans et de dessins. Cette pratique était généralement effectuée au terme d’un travail intense dans une ambiance fébrile et anxieuse

Repost0
19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 06:51

Pourquoi les films sont-ils classés au « box-office » ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi on évalue le succès d’un film « au box-office » ? Bien sûr, l’origine de l’expression est anglo-saxonne. Mais elle n’a rien à voir avec Hollywood. Elle remonte bien plus loin dans le temps, à l’Angleterre de l’ère élisabéthaine (XVIe siècle) …

En octobre 2011, les archéologues du Musée de Londres (MOLA) exhument, dans le quartier de Shoreditch, au nord de la ville, les vestiges du Curtain Theatre. C’est là, entre 1597 et 1599, que William Shakespeare a créé deux de ses pièces : Henri V et Roméo et Juliette. Une campagne de trois mois de fouilles plus approfondies vient de s’achever sur le site, en novembre 2016.

Les pots cassés

Et, parmi les dernières trouvailles, figure une série de boutons de poterie émaillée (photo ci-dessus). Les spécialistes les ont rapidement identifiés comme le sommet de tirelires (« money box » en anglais) en céramique. « Ces fragments sont très excitants, parce que les pots servaient à récolter l’argent des spectateurs avant d’être emmenés dans une pièce où ils étaient brisés et la recette comptée, explique le site du MOLA.

La pièce où cela se passait était appelée « box-office », ce qui est l’origine de l’expression que vous connaissez ». Le Curtain Theatre fut l’une des premières salles de théâtre au monde, construite pour accueillir 1 200 spectateurs qui – c’était une nouveauté à l’époque -, payaient pour assister aux représentations. La popularité de Shakespeare se mesurait donc déjà au « box-office » !

Repost0
27 janvier 2020 1 27 /01 /janvier /2020 10:46

Pas de rétro aujourd’hui , mais un lieu dans la région à découvrir jusqu'au  29 Mai ou l'on peut savoir & apprendre comment améliorer la diffusion et la conservation du patrimoine " Ancien"

 

Textile(s) 3D : découvrir le procédé
de numérisation des tissus
fragiles et anciens

(Source : France Télévisions)

Entre science et préservation du patrimoine, cette exposition valorise l’avancée des recherches en cours sur la numérisation fidèle des tissus fragiles et leur impression en relief, en vue de leur conservation

Exposition Textile(s) 3D au musée d’ethnographie de Bordeaux

Le musée d’ethnographie de Bordeaux possède des centaines de tissus anciens, provenant du monde entier. Des matières très fragiles qu’il faut préserver. Pour la première fois en France, une expérience menée avec l’Institut d’Optique et l’Université de Bordeaux a permis de développer une technique pour numériser ces trésors. Une innovation à découvrir au cours de l’exposition Textile(s) 3D à découvrir jusqu’au 29 mai 2020.

Un appareil capable de prendre un milliard de mesures en dix secondes. C’est ce qu’il faut pour une numérisation fidèle de l’apparence des tissus fragiles mais aussi de leur impression en relief. Une prouesse technologique qui pourrait révolutionner les recherches sur la préservation du patrimoine. Des scientifiques bordelais ont donc été invités par le musée d’ethnographie de la ville pour développer ce principe de numérisation en 3 dimensions. Un dispositif imposant mais efficace « Il prend des millions de photos car il y a des millions de points de vue différents. Ce qu’on essaye d’atteindre, c’est la qualité, atteindre la diversité de reflets qu’on serait capables de voir à l’œil nu » explique Antoine Lucat, étudiant en Doctorat de Sciences.

Un inventaire pour les chercheurs du monde entier
« On aimerait à terme que cette machine serve à la préservation des objets dans les musées, quel que soit le type d’objets » explique Romain Pacanowski, chercheur à l’Institut d’Optique qui a travaillé sur ce projet. Pour cette expérience, les scientifiques ont pioché dans les riches réserves du musée. Cuir, laines, fibres végétales, les textiles les plus complexes ont été passés au crible de la machine.

Une fois numérisés, ces tissus peuvent être étudiés et partagés sans risque. Une mine d’or pour les chercheurs du monde entier. Ils pourront plonger au coeur de la matière. Car cette technologie permet un rendu incroyable qui donne l’impression de pouvoir observer le tissu au plus près. « On peut découvrir des points de broderie, on peut même voir par où la personne a commencé à broder » selon Solenn Nieto, chargée des collections du musée. Quand la science se met au service de l’art et du patrimoine, cela donne une exposition saisissante, enrichissante et accessible au grand public.

Renseignements pratiques
Exposition Textile(s) 3D
Musée d’ethnographie de Bordeaux — Université de Bordeaux — Bâtiment E (accès au 6 rue Elie Gintrac) — 3 ter place de la Victoire — 33000 Bordeaux
Jusqu’au 29 mai 2020
Site Internet : https://meb.u-bordeaux.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/pg/museedethnographieuniversitedebordeaux
Tél. : 05 57 57 31 64

 

Le musée vous accueille :

Du lundi au jeudi de 14h à 18h

Le vendredi de 10h à 12h.

Le musée est fermé les week-ends et les jours fériés.

Accès libre.

Repost0
23 octobre 2019 3 23 /10 /octobre /2019 07:55

 A la découverte de ces expressions parfois méconnues , il est bon quelquefois d'en savoir la signification ou leurs origines.....

Aujourd'hui découvrons pourquoi ?

 

 

Pourquoi dit-on ''des roberts'' pour désigner les seins ?


 

On parle ''des roberts'' pour désigner les seins de femmes en référence à la première fabrique industrielle de biberons.

En effet, à la fin des années 1860, un industriel et ingénieur dijonnais, Edouard Robert, commercialise un biberon révolutionnaire dont la tétine agrémentée d'une soupape régulatrice du débit de lait obtient un tel succès que l'on va très rapidement assimiler le dispositif aux seins des nourrices.

L'argot populaire s'en empare rapidement pour désigner plus généralement les seins de femmes. Le phénomène fut tel, qu'une rue parisienne porte le nom d'Edouard-Robert après s'être d'abord appelée ''rue du biberon-Robert''.

Repost0
22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 07:57

Dans la catégorie expressions d’autrefois ;

Aujourd’hui voyons celle-ci …..

 

           Pourquoi dit-on

        « Faire chou blanc » ?

 

Les historiens du langage sont formels : cette expression n’a rien à voir avec le légume de nos potagers. Il semblerait qu’elle soit née dans le monde des jeux de quilles, loisir très populaire en France au XVIe siècle. On disait alors d’un joueur qui n’avait marqué aucun point qu’il avait fait « coup blanc ».

Subir un échec

Mais pourquoi le mot « coup » s’est-il transformé en « chou » ? Tout simplement parce que, pour les Berrichons, le son « c » se prononçait « ch ». Ainsi, le mot « saucisse » se transformait-il en « chauchiche » ! Et c’est leur prononciation, il est vrai plus amusante, qui aurait été conservée.

 

Repost0