Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

21 novembre 2020 6 21 /11 /novembre /2020 09:17
Un certain art de vivre.............

L'astuce de nos Aïeuls..

Pourquoi ne pas faire simple ! 

 

L’infusion au thym, un atout minceur méconnu

Le thym est une herbe qui se trouve dans la plupart des cuisines, mais connaissez-vous toutes ses propriétés bienfaisantes ? Il contient en effet, outre du magnésium, des vitamines B, C et K. Outre ses qualités antiseptique et antibactérienne, c’est aussi un excellent diurétique, très précieux pour éliminer les graisses superflues. Et en plus, préparer une infusion est extrêmement simple ! Pour cela, laissez infusez deux cuillères à café de thym dans de l’eau bouillante durant cinq minutes. Buvez trois tasses de cette infusion par jour. Vous noterez alors une amélioration de votre transit intestinal et une meilleure évacuation des toxines.

Repost0
18 novembre 2020 3 18 /11 /novembre /2020 09:23
Un certain art de vivre.............

En voilà une idée sympa ….

Brochette de St Jacques et gambas

 

" Un délice  "

4 brochettes

8 coquilles st jacques

8 gambas

8 pruneaux

8 tranches de lard

4 morceau de tomate

4 morceau d'oignon

huile d'olive

sel, poivre

Enroulez les coquilles st jacques dans des tranches de lard, puis enfilez tous les ingrédients sur des piques en alternant : coquille st jacques - pruneau - gambas - tomate - oignon - coquille st jacques - pruneau - gambas.

Mettez toutes les brochettes dans un plat, arrosez d'huile d'olive,

Si vous les faites cuire au barbecue ou grill mettre un peu d'herbes de Provence dans les braises pour les parfumer.

Important ! : Faites cuire ces brochettes soit au barbecue soit dans une poêle à poisson 10 mn environ.pas plus ....

 

Miam...Miam....

Repost0
5 novembre 2020 4 05 /11 /novembre /2020 18:40
Un certain art de vivre.............

Aujourd’hui au 7 Ime jour du 2ième confinement de l’année 2020 ! 

J’ai choisi comme thème de mon billet :

Au temps passé ….

La Blanquette de veau D’antan

Alors que j'étais haut comme trois pommes,

Que je n'étais qu'un petit homme,

Je me souviens du temps,

Où l'on prenait le temps

De savourer la vie.

De ce temps passé, j'ai encore en mémoire,

Bien des souvenirs, bien des histoires,

De mon aïeule la souvenance,

De sa bienveillance,

Et de sa vaillance.

Pour voir notre sourire,

Malgré son grand âge,

Elle avait le courage,

De nous faire ce plaisir…

Elle cuisinait son inoubliable

Blanquette de veau !

En voici, en quelques mots,

La recette mémorable.

Prenez du veau,

Les morceaux qu'il vous faut,

Un peut de tendron, pour le moelleux,

Un peu d'épaule, pour le savoureux.

Dans une cocotte qui a vécu,

Du beurre, pour un petit écu.

Faites-y doucement blanchir,

Mais attention, sans jaunir,

Votre veau,

Coupé en gros morceaux,

Accompagné,

D'une carotte découpée,

D'un bel oignon truffé

De deux clous de girofle parfumés.

Une fois délicatement blanchis,

Saupoudrez avec parcimonie,

De votre farine immaculée,

Les morceaux ainsi préparés.

Faites patienter sur le feu,

En touillant un peu,

Puis ajouter un bouquet garni,

Thym, laurier et branche de céleri,

Et un blanc de poireau.

Recouvrez le tout d'eau,

Gros sel, poivre, ajoutez.

Fermez, laissez mijoter

Le tout,

A feu doux,

Sans précipitation,

Ni autres complications…

Ajoutez quelques champignons

Blancs avant la fin de cuisson.

Une fois cuite à point,

Maintenez dans un coin,

Au chaud,

Votre veau.

Chinoisez le jus de cuisson,

Faites le réduire avec attention.

Dans un petit saladier,

A part, alors, mélangez

Avec précaution,

Un jus de citron,

Deux jaunes d'œufs,

Avec, soyez généreux,

Deux cuillères de crème.

Ici point question de carême !

Incorporez ensuite avec minutie,

Votre jus de cuisson réduit.

Finalisez d'une dernière estocade,

Un soupçon de noix de muscade !

Honni soit l'effervescence !

Au bain mari, avec vigilance,

Maintenez à température,

Votre savoureuse garniture.

Vos assiettes préchauffées,

De votre veau, garnissez,

De riz pilaf, accompagnez,

Le tout de votre sauce, nappez.

Alors fièrement faites l'honneur

De votre Blanquette de veau

A vos chers amis visiteurs,

Arrosée d'un petit Bordeaux …

Et puisque les bonnes choses ont une fin, Pour combler votre faim,

Prenez tout votre temps, De savourer cette blanquette d'antan…

Repost0
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 05:41

J'ai trouvé la solution 

Vous en avez marre de déguster des céréales rassies à cause d’une boîte en carton déchirée ? Ce tuto malin et surprenant vous explique comment bien fermer votre emballage.

Après 40 ans à tenter de déceler toutes les techniques de pliage d’un emballage, Becky Holden McGhee a finalement trouvé la solution. Cette femme originaire de Blackpool, au Royaume-Uni, a partagé sur Facebook une vidéo ludique pour en finir avec la misère des céréales séchées.

Depuis, son tuto fait un carton sur internet. La vidéo a été vue plus de 3 millions de fois par les internautes. Preuve que le calvaire des boîtes en carton est bel et bien un problème universel. Découvrez étape par étape cette technique ingénieuse :

Désormais, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas refermer correctement l’emballage de vos céréales. Alors, bonne dégustation.

Repost0
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 09:42
Lamproie à la Bordelaise

Une recette de Frédéric Vigouroux (l’homme du terroir)

Lamproie à la "Bordelaise"
Nombre de personne(s) : 4

Temps de préparation : +90 mn

Temps de cuisson : +90 mn

Coût : €€€€

Difficulté : très difficile

Commentaire :

 

Cette une recette de famille qui a évolué au fil des générations.

« Le printemps est synonyme chez nous de lamproie et depuis très longtemps. Enfant, je regardais les femmes de la famille tordre le cou aux lamproies en train de se contorsionner, avant d’être pendues dans la cave pour se vider de leur sang : cet or rouge qui donnera toute sa particularité au goût unique de la recette. Fascinantes et spectaculaires, ma grand-mère et ma mère faisaient ces gestes avec automatisme. Car dans la famille Engesser on fait la lamproie depuis longtemps. Plus tard, j’ai retroussé les manches pour enfin participer. Depuis, ce rendez-vous se rate le moins possible car c’est un moment clé de l’histoire de notre famille ».

L’avis de François des Ligneris, producteur de vins en Gironde : 
Pour la préparation de la lamproie, l’ami de Frédéric Vigouroux conseille l’utilisation d’un « vin de lie ». Il s’agit du vin intermédiaire qui sépare le vin fin du tapis gras qui se dépose au fond de la cuve (la lie). On le soutire quelques mois après la récolte, en février, saison de la lamproie. C’est un vin trouble, assez chargé et très goûteux, idéal pour la préparation de ce plat riche d’atmosphère hivernale. L’association de ce poisson avec le poireau ne doit rien non plus au hasard. Le choix de cette alliance relevait de la nécessité pour le pêcheur paysan d’antan. Le poireau était en effet le seul légume à pousser durant cette période, au bord des rivières, dans les terres d’alluvion. Il y a une logique entre le plat, la saison et les vins qui vont avec. 
Côté dégustation, des vins riches et corsés tels un Cahors ou un Madiran accompagnent idéalement ce plat revigorant durant les durs frimas de l’hiver.

 

Ingrédients :

 

- 2 belles lamproies (800 à 1 kg pièce)
- 4 poireaux (gros mais pas cordés)
- 2 carottes
- 1 gros oignon
- 2 gousses d’ail
- 1 bouquet garni
- 1 petit talon de jambon sec
- 4 bouteilles de Bordeaux (Médoc, St Emilion, Côte de Blaye…)
- 1 dl d’huile d’olive 
- 60 g de farine

 

Préparation :

 

Acheter toujours les lamproies vivantes, puis les pendre en réalisant un nœud coulant bien serré au niveau de la tête (entre les ouïes et la bouche), disposer, en dessous des lamproies, une ou des bassines pour récupérer le sang, en veillant à y verser un fond de vin rouge afin d’éviter que le sang fige. 

Les lamproies doivent être au moins à 30 cm au-dessus des bassines. Faire une incision sous l’anus en coupant la queue à ses ¾ et laisser le sang couler pendant 5H.

Pendant ce temps, laver les poireaux en coupant les verts (en garder un pour le bouquet garni (BG)), éplucher les carottes, oignons, ail et faire le BG. 

Faire bouillir le vin rouge et à ébullition, le faire flamber (attention à la flamme !), puis stopper la cuisson du vin.

Tailler les carottes en deux dans la longueur, puis émincer en morceaux de 5mm d’épaisseur. Hacher l’oignon et l’ail grossièrement et tailler 100 gr du talon de jambon en gros dés.

Couper les poireaux en tronçons de 7 à 8 cm, puis dans une grande cocotte suffisamment grande faire colorer de tous les côtés avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, en les assaisonnant légèrement. Débarrasser dans une plaque. 

Dans la même cocotte et sans la nettoyer, avec 2 cuillères à soupe d’huile, faire suer la garniture aromatique en commençant par les oignons, les carottes, le jambon, l’ail. Rajouter les poireaux en les rangeant soigneusement côte à côte puis mouiller avec le vin rouge, rajouter le BG et laisser cuire à petite ébullition pendant 35 minutes.

Une fois les 5 heurs passées, préparer une grande marmite pleine d’eau et à bouillir.
Après avoir décroché les lamproies et récupéré le plus de sang possible, débarrasser le contenu des bassines dans un grand plastique et le mettre au frigo, couvert.

Une fois l’eau de la marmite bouillante, y plonger une lamproie pendant 10 secondes, puis la sortir, posée sur papier journal et la gratter la pour enlever le limon blanc sur toute sa surface. Renouveler l’opération pour la deuxième.

Les vider en incisant le ventre jusqu’à l’anus, en enlevant bien tous les abats, essuyer à l’aide d’un papier absorbant.
Pré-couper ensuite les tronçons de 6 à 8 cm en commençant par la tête à partir des ouies, en veillant à ne pas couper le nerf transparent de l’arrête centrale. Tourner autour avec la lame de couteaux, puis réaliser des demi tours avant arrière en faisant coulisser le morceau coupé sur le côté en le retirant du nerf. Réaliser l’opération jusqu’au bout.
Si vous coupez le nerf avec le couteau, enlevez-le une fois le morceau tronçonné.

Assaisonner et fariner ensuite les morceaux, tout en faisant chauffer de l’huile dans une grande poêle, pour les colorer.

Une fois colorés, laisser égoutter les morceaux dans un plat. Débarrasser les poireaux dans un autre plat à l’aide d’une écumoire, puis remplacer les poireaux par les morceaux de lamproies pour une durée de 35 minutes à petit bouillon. (Mettre aussi les têtes et queues). 

S’il manque du vin, refaire bouillir, flamber dans une casserole du vin supplémentaire et rajouter dans la cuisson des lamproies.

A la fin de la cuisson, débarrasser le poisson et passer la sauce à la passoire fine pour enlever la garniture aromatique, se munir du sang, prendre deux louches de sauce pour le délier et commencer la liaison, petit à petit en faisant bouillir la sauce. 

Remettre les poireaux et la lamproie à cuire encore 15 minutes une fois la liaison réalisée. Vérifier l’assaisonnement.

 

Finition :

 

Cette recette est destinée à partir en bocaux pour une stérilisation de 1h20.

Le conseil du gourmet ! ( Papy ) 

Si vous ouvrez un  bocal .......(de préférence le veille du repas prévu) laissez mijoter une quinzaine de minute  puis laisser reposer jusqu'au lendemain  puis réchauffer à nouveau à feu doux .....et servir comme toute sauce cuisinée plus c'est réchauffé meilleur cela est ........

Bon appétit 

Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 07:50
C'est quoi la "Toussaint"?
C'est quoi la "Toussaint"?

La Toussaint est une fête catholique célébrée le 1er novembre. L’Église catholique honore ce jour-là tous les saints.

Pour le grand public, c'est surtout l'un des moments où l'on se souvient des proches disparus. Ce jour-là, on se rend dans les cimetières pour fleurir les tombes afin de leur rendre hommage et montrer qu'on ne les oublie pas. C'est la fête des morts en quelque sorte. On la célèbre le jour de la Toussaint, alors que dans le calendrier religieux, la fête des morts se déroule le lendemain, le 2 novembre.

Dans notre culture, la Toussaint n'est pas franchement une fête rigolote. Pourtant dans d'autres pays, on célèbre les morts de façons beaucoup plus festives !

Le mot Toussaint signifie "tous les saints". Et si on regarde de plus près le mot anglais "Halloween", on s'aperçoit que c'est une sorte de raccourci de l'expression "All Hallows Eve", qui signifie "le soir de tous les saints", c'est-à-dire la veille de la Toussaint, le 31 octobre. Ce n'est donc pas pour rien que ces fêtes se déroulent le même week-end !
Halloween est aux États-Unis une immense fête pleine de gags et de bonbons que les enfants adorent évidemment !

Au Mexique, on célèbre aussi le Jour des morts (en espagnol Día de los Muertos). C'est une immense fête typique de la culture mexicaine, haute en couleur et d'une grande importance ! Elle se déroule pendant 2 jours, le 1er et 2 novembre. C’est une occasion pour se retrouver en famille. Lors du Día de los Muertos, il y a des offrandes de bonbons et de têtes de mort en sucre ! Les Mexicains vont dans les cimetières, mangent sur les tombes, dansent, chantent. Ce n’est pas un jour triste, mais réellement un jour de fête !

Repost0
12 octobre 2019 6 12 /10 /octobre /2019 15:13

Aujourd'hui....RECETTE                                 

 " Le gratin d'endives ou chicons au gratin"

Toqués de Cuisine ? C'est par ici ! je vous propose aujourd’hui  une recette facile ! De quoi réjouir vos papilles et impressionner vos proches. Aujourd'hui, vous dégusterez le gratin d'endives ou les chicons au gratin si vous préférez.

Les ingrédients de la recette

4 endives

250 ml lait

250 ml de crème liquide

50 gr farine de blé

50 gr beurre

4 Tranches de jambon

50 gr de beurre

Muscade

Citron vert

3 oignons fanes

1 gousse d’ail hachée

Les grandes étapes de la recette

Émincer 4 endives en prenant soin d’enlever le cœur de l’endive qui est amer.

Dans un grande poêle, faire fondre un gros morceau de beurre, ajouter les endives émincées, 3 oignons fanes émincés, 4 tranches de jambon coupées en dés et le jus d’un demi citron vert. Faire fondre 3 minutes à feu vif.

Ajouter du sel et du poivre ainsi qu’une gousse d’ail hachée finement.

Débarrasser la poêlée pour conserver juste les sucs de cuisson dans la poêle. 

Dans la même poêle, faire fondre 50 gr de beurre, ajouter 50 gr de farine, mélanger avec un fouet, ajouter 250 ml de lait, mélanger et ajouter 250 gr de crème liquide jusqu’à l’obtention d’une béchamel.

Ajouter du sel et du poivre, de la muscade et 30 gr de fromages râpé.

Déposer la poêlée d’endives jambon dans un plat allant au four, recouvrir de béchamel et de fromage râpé.

Mettre au four 15 minutes à 180°

La recette du gratin d'endives en vidéo

Repost0