Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

3 juin 2021 4 03 /06 /juin /2021 08:00

Parmi les sujets insolites , j'en ai choisi un aujourd'hui sans préjugé : 

En Espagne des professeurs hommes donnent des cours en jupe !  

Photos : Borja Velázquez et Jose Piñas

Le symbole est fort et sert une cause essentielle. À Valladolid, en Epagne, deux professeurs de sexe masculin sont venus faire cours en jupe. Leur objectif ? Dénoncer une insulte homophobe dont l’un de leurs élèves a été victime. Explications.

Au début du mois, lorsqu’ils sont arrivés dans leur établissement en jupe, Manuel Ortega (37 ans) et Borja Velasquez (36 ans) ont surpris tout le monde. Mais il ne s’agissait pas d’une provocation gratuite, loin de là.

La veille, souligne en effet le journal El Pais, Manuel Ortega avait été le témoin de propos ouvertement homophobes adressés à un élève au sujet de son t-shirt, un t-shirt que l’enfant en question a fini par retirer après avoir baissé la tête.

"L’idée de venir en jupe au lendemain de cet épisode visait à ouvrir le débat sur la tolérance,

prôner la bienveillance et briser des préjugés."

Borja Velasquez, sur Twitter :

« Une école qui éduque dans le respect, la diversité, la mixité et la tolérance. Habillez-vous comme vous le souhaitez ! Nous nous joignons à la campagne #LaRpoaNoTieneGenero (N.D.L.R. : les vêtements n’ont pas de genre). »

Ce n’est pas la première fois que des jupes sont portées par des garçons dans des établissements scolaires espagnols.

Le mouvement a commencé le 27 octobre de l’année dernière lorsqu’un élève nommé Mikel Gomez a été expulsé après avoir porté une jupe dans une école de Bilbao, au Pays basque. Son intention ? Promouvoir le féminisme et la diversité.

Suite à cet événement, le 4 novembre suivant, des centaines d’élèves avaient eux aussi décidé de venir à l’école en jupe. Une initiative soutenue notamment par un professeur dénommé Jose Piñas : :« Il y a 20 ans, j’ai subi des persécutions et des insultes pour mon orientation sexuelle au lycée où je suis maintenant enseignant. De nombreux enseignants avaient détourné le regard. Je veux rejoindre la cause de l’élève Mikel qui a été expulsé et envoyé chez le psychologue pour être allé en classe avec une jupe. #LaRopaNoTieneGenero »

Des gestes de solidarité capables de marquer les élèves et les autres professeurs…

Repost0
19 mai 2021 3 19 /05 /mai /2021 06:33

Insolite ;

" Ils tournent une pub pour des mortiers d’artifice en tirant sur la mairie et le commissariat"

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 10 au 11 mai, dans la métropole lyonnaise, à Villeurbanne. Aucun dégât n’est à déplorer selon le commissariat de Villeurbanne, relate Le Progrès. Les auteurs auraient agi pour faire la « promo » sur les réseaux sociaux de lots de mortiers d’artifice qu’ils veulent écouler.

Dans la nuit du 10 au 11 mai, en plein couvre-feu, plusieurs « jeunes » se sont positionnés dans le quartier des Gratte-ciel, à Villeurbanne. Durant quelques minutes, ils ont tiré des mortiers d’artifice en direction du poste de police municipale et de la mairie « sous le balcon du maire », puis ont pris la fuite sur leurs scooters.

Les délinquants ont pris le temps de poster des images sur Snapchat, indiquant qu’ils proposaient des lots de mortiers à la vente. Sur les vidéos, on peut lire « Passe récupérer mortier », « lot possible ». Cette « publicité » a été tourné aux alentours de 23 heures, place Lazare-Goujon.

 Des explosions chaque soir depuis plusieurs jours 

Aucun dégât n’est à déplorer, selon le commissariat de Villeurbanne, mais la mairie a porté plainte pour tentative de dégradations de bien public. Elle pourra, le cas échéant, fournir les images des caméras de vidéoprotection à la police nationale dans le cadre des investigations.

Selon plusieurs témoignages d’habitants sur les réseaux sociaux, cela fait plusieurs soirs que des bruits d’explosions se multiplient à Villeurbanne.

 

Repost0
12 mai 2021 3 12 /05 /mai /2021 05:29

Dans la catégorie ;         " Sauvons la nature "

Pas commun du tout dans le Vaucluse un  appel aux dons de noisettes pour sauver des écureuils rendus orphelins par les élagages. Privés de nid et de parents en raison des élagages, ces bébés écureuils ont aujourd’hui besoin de nourriture.

Malgré les messages de prévention, les élagages des arbres se sont poursuivis au printemps. Résultat, de nombreux écureuils se retrouvent orphelins. Exemple dans le Lubéron où un centre de sauvegarde pour les animaux sauvages lance un appel aux dons de noisettes pour sauver les petits écureuils affamés. Explications.

 

Situé à Buoux, ce centre géré par la LPO accueille ces jours-ci une vingtaine de bébés écureuils tombés du nid à cause des élagages printaniers.

Comme le souligne La Provence, ces petits ont connu plusieurs semaines de biberonnage mais, maintenant qu’ils sont sevrés, ils ont urgemment besoin de fruits secs pour se nourrir. « Nos stocks de nourriture descendent dangereusement vite… Pour les nourrir le temps de leur émancipation, nous avons besoin de fruits secs variés et en quantité. » Dans un article consacré à cet appel aux dons, France Bleu précise :« Tous les dons sont les bienvenus. Fruits secs pour les uns, croquettes pour chaton pour les autres, voire du lait pour les plus jeunes, tous les dons vont trouver preneur. »

Pour éviter les embouteillages au refuge en période de Covid, la LPO préférerait que les donateurs privilégient les envois par La Poste à l’adresse suivante :

LPO PACA, Centre de sauvegarde de la faune sauvage, Château de l’environnement, 84480 Buoux

Avis aux généreux donateurs donc, mais aussi à tous ceux qui envisagent encore de tailler leurs arbres dans les jours qui viennent : remettez ça à plus tard, laissez aux bébés écureuils (et aux oisillons) le temps de devenir indépendants.

 

Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 06:12

Le Coup de cœur de la semaine : "boire un canon, c’est sauver un vigneron !"

 

Avec l’arrivée des beaux jours, quoi que de plus agréable que de savourer un petit verre de rosé ? Situées non loin d’Aix-en-Provence, les 47 bénédictines de l’abbaye de Jouques viennent de produire leur tout nouveau vin, issu de leur vignoble et de leur travail manuel : un rosé nommé Exsulta !

Les conditions actuelles imposées par la pandémie ne leur permettent pas de vendre leur production en boutique. Pour les soutenir, Divine Box lance une nouvelle opération avec pour objectif de vendre 9.000 bouteilles d’ici lundi minuit.

Il s’agit d’un AOC Côteaux-d’Aix-en-Provence, bien frais, à la robe claire et aux fines notes d’agrumes. Pour les commander, c’est ici.

Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 05:44

Çà c’est du lourd ! 

"Le fils du commissaire de Clermont subtilise la voiture de police et roule à 120 km/h"

( sans permis ) et ce n‘est pas un poisson d’avril ….

Dans deux vidéos, on aperçoit le jeune homme griller les feux rouges et commettre de nombreuses infractions au volant de la voiture de fonction de son père, commissaire de police de Clermont-Ferrand

Le fils d’un commissaire de Clermont-Ferrand, âgé de 18 ans, a été identifié sur des vidéos au volant de la voiture de fonction de son père, roulant à vive allure et sans permis de conduire, selon le parquet.

Le jeune homme, qui avait emprunté le véhicule du numéro 2 de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Puy-de-Dôme, était « en grand excès de vitesse, puisqu’il roulait à 120 kilomètres/heure » sur une portion limitée à 50 km/h, précise mardi le procureur de Clermont-Ferrand Éric Maillaud, confirmant une information du quotidien régional La Montagne.

 

La police nationale a précisé avoir déposé plainte pour « vol » de ce véhicule qui appartient à l’administration.

Une enquête a été ouverte notamment pour « conduite sans permis ». Identifié sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, le jeune homme devrait être placé en garde à vue dans les jours qui viennent.

 

Diffusée sur les réseaux

Deux vidéos montrent le conducteur, vêtu d’un pull rouge, roulant à vive allure de nuit, toutes sirènes hurlantes, filmé avec un téléphone portable par un passager du véhicule.

Une autre vidéo montre le même conducteur dans le même véhicule, circulant très vite de nuit dans les rues de la ville et grillant plusieurs feux rouges.

« La question se pose de savoir comment il a pu récupérer la voiture » stationnée dans le parking du commissariat, alors que son père était en vacances, a souligné Éric Maillaud.

Faits similaires

Une expertise psychologique doit être réalisée car le jeune homme était déjà poursuivi pour des faits similaires.

Le 13 décembre, des policiers l’avaient repéré après un dépassement dangereux mais il avait pris la fuite. Interpellé après une course-poursuite, il avait brandi la carte professionnelle de son père.

Il doit comparaître le 6 avril devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour « conduite d’un véhicule sans permis », « mise en danger de la vie d’autrui », « usurpation de titre » et « refus d’obtempérer 

 

 

 

Repost0
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 19:03

Russie : "Des chiens bleus fleurissent dans la ville de Dzerzhinsk"

Des chiens errants de la ville de Dzerzhinsk pourraient avoir été contaminés par les résidus chimiques d’une usine désaffectée. Contamination qui leur a donné une couleur bleue

Certains ont cru à un canular, mais il semblerait bien que des chiens de couleur bleue ont été observés jeudi 11 février dans la ville de Dzerzhinsk, près de Ninji Nivgorod en Russie. Ces animaux errants pourraient avoir été contaminés par la pollution d’une usine désaffectée construite à l’époque soviétique.

Avant sa faillite il y a six ans, l’usine Orgsteklo fabriquait du plexiglas et de l’acide hydrocyanique, mais également des « armes chimiques », à en croire le site BFM.ru. « Les chiens ont probablement trouvé des résidus de vieux produits chimiques, notamment du sulfate de cuivre, et se sont roulés dedans », pointe le liquidateur de l’entreprise Andrey Mislivets, tout en réfutant l’authenticité des images qu’il qualifie de canular.

Des scientifiques russes étaient attendus ce vendredi pour effectuer des prélèvements sur les canidés. « Les autorités négocient avec la direction de l’entreprise “Orgsteklo” l’autorisation d’attraper des chiens bleus vivant dans le territoire fermé de l’usine afin de leur venir en aide », a déclaré l’administration de la ville, comme rapporté par le Daily Mail.

Sur les réseaux sociaux, les images des chiens bleus ont réveiller l’imagination les internautes.

Repost0
10 février 2021 3 10 /02 /février /2021 07:11

Du Coca-Cola testé positif au Covid-19 ?

La blague d’un pharmacien devient virale sur les réseaux sociaux

CORONAVIRUS Une vidéo partagée plus de 40.000 fois sur Facebook, montre un pharmacien réaliser un test antigénique avec du Coca-Cola, et obtenir un résultat positif au Covid-19

Illustration d'un test antigénique rapide. — AFP

Les images sont rapidement devenues virales. Une vidéo partagée plus de 40.000 fois sur Facebook depuis le 25 janvier, montre un pharmacien réaliser un test antigénique avec du Coca-Cola, et obtenir un résultat positif au Covid-19.

« D’après ce que l’on me dit… Il paraît que le Coca-Cola rend le test du virus positif. On va le vérifier aujourd’hui », explique le pharmacien au début de la vidéo. L’homme verse ensuite trois gouttes de la boisson gazeuse sur un test antigénique développé par AAZ. « S’il devient positif, c’est fou. Je serai peut-être obligé de déclarer à la Sécu que Monsieur Coca-Cola est positif », explique-t-il, avant d’annoncer une minute plus tard : « Le test au Coca est positif au Covid… Incroyable ! », ajoutant ensuite ironiquement « Si vous buvez du Coca, vous attrapez le corona ».

Une blague « entre potes »

Cette vidéo a été reprise par de nombreux sites complotistes, qui ont pris cette démonstration au premier degré. Car il s’agissait en réalité d’une blague. L’auteur de la vidéo a en effet affirmé qu’il s’agissait d’une farce. « On déconnait entre potes. Je l’ai faite parce que plein de patients à moi me disent "Oui, il paraît que si on boit du Coca on a le Covid" (…) J’ai fait le test et je l’ai envoyé à un groupe comme ça et puis ils ont dû l’envoyer à des amis à eux et c’est parti comme ça », a expliqué le pharmacien à AFP Factuel.

Cette blague, abondamment repartagée sur les réseaux sociaux, n’a en tout cas pas beaucoup fait rire l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) en France. Celle-ci a dénoncé dans un communiqué « une tentative d’humour irresponsable et inappropriée ».

Face à la viralité de cette vidéo relayant une fausse information, Facebook a par ailleurs été contraint d’ajouter à côté de la publication un message d’alerte pour « manque de contexte » de nature à induire des personnes en erreur.

Repost0