Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

5 novembre 2020 4 05 /11 /novembre /2020 18:40
Un certain art de vivre.............

Aujourd’hui au 7 Ime jour du 2ième confinement de l’année 2020 ! 

J’ai choisi comme thème de mon billet :

Au temps passé ….

La Blanquette de veau D’antan

Alors que j'étais haut comme trois pommes,

Que je n'étais qu'un petit homme,

Je me souviens du temps,

Où l'on prenait le temps

De savourer la vie.

De ce temps passé, j'ai encore en mémoire,

Bien des souvenirs, bien des histoires,

De mon aïeule la souvenance,

De sa bienveillance,

Et de sa vaillance.

Pour voir notre sourire,

Malgré son grand âge,

Elle avait le courage,

De nous faire ce plaisir…

Elle cuisinait son inoubliable

Blanquette de veau !

En voici, en quelques mots,

La recette mémorable.

Prenez du veau,

Les morceaux qu'il vous faut,

Un peut de tendron, pour le moelleux,

Un peu d'épaule, pour le savoureux.

Dans une cocotte qui a vécu,

Du beurre, pour un petit écu.

Faites-y doucement blanchir,

Mais attention, sans jaunir,

Votre veau,

Coupé en gros morceaux,

Accompagné,

D'une carotte découpée,

D'un bel oignon truffé

De deux clous de girofle parfumés.

Une fois délicatement blanchis,

Saupoudrez avec parcimonie,

De votre farine immaculée,

Les morceaux ainsi préparés.

Faites patienter sur le feu,

En touillant un peu,

Puis ajouter un bouquet garni,

Thym, laurier et branche de céleri,

Et un blanc de poireau.

Recouvrez le tout d'eau,

Gros sel, poivre, ajoutez.

Fermez, laissez mijoter

Le tout,

A feu doux,

Sans précipitation,

Ni autres complications…

Ajoutez quelques champignons

Blancs avant la fin de cuisson.

Une fois cuite à point,

Maintenez dans un coin,

Au chaud,

Votre veau.

Chinoisez le jus de cuisson,

Faites le réduire avec attention.

Dans un petit saladier,

A part, alors, mélangez

Avec précaution,

Un jus de citron,

Deux jaunes d'œufs,

Avec, soyez généreux,

Deux cuillères de crème.

Ici point question de carême !

Incorporez ensuite avec minutie,

Votre jus de cuisson réduit.

Finalisez d'une dernière estocade,

Un soupçon de noix de muscade !

Honni soit l'effervescence !

Au bain mari, avec vigilance,

Maintenez à température,

Votre savoureuse garniture.

Vos assiettes préchauffées,

De votre veau, garnissez,

De riz pilaf, accompagnez,

Le tout de votre sauce, nappez.

Alors fièrement faites l'honneur

De votre Blanquette de veau

A vos chers amis visiteurs,

Arrosée d'un petit Bordeaux …

Et puisque les bonnes choses ont une fin, Pour combler votre faim,

Prenez tout votre temps, De savourer cette blanquette d'antan…

Partager cet article

Repost0

commentaires