Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 09:29

Pourquoi les bébés nordiques font-ils la sieste dehors ?

Dans les pays nordiques, laisser reposer sa progéniture en plein air, même quand il fait très froid, est une preuve de bonne parentalité.

C’est une vieille histoire plus ou moins avérée que les Danois adorent se raconter au coin du feu… Celle de cette mère new-yorkaise native de Copenhague qui se retrouva un jour au poste de police, inculpée de tentative d’infanticide. Ses voisins l’avaient dénoncée. Son crime? Une affaire de bébé congelé, si lon peut dire : au cœur dun hiver quasi polaire, la mère indigne avait placé sur le balcon de son appartement un landau avec son nouveau-né dedans. La défense de l’accusée? «C’était lheure de la sieste du petit !» La légende veut que ce soit lambassadeur du Danemark en personne qui sauva la marâtre de l’incarcération, certifiant sur l’honneur que la jeune maman n’était pas givrée. Pas plus que l’ensemble des parents de sa contrée d’origine.

Dans les pays nordiques, laisser reposer sa progéniture en plein air, même quand il fait très froid, est une preuve de bonne parentalité. Du Groenland à la Finlande, voire dans les pays baltes et en Russie, honte aux frileux qui oseraient faire dormir bébé près d’un radiateur ! Le monde boréal a en effet conservé en mémoire que les igloos d’antan étaient des espaces sombres et insalubres, empestant le poisson fumé et le feu de bois. Bref, le genre de réduits tout indiqués pour favoriser la mort subite du nourrisson. De là l’intuition bien ancrée que le dehors fortifie. «Il s’agit d’une idée qu’on ne discute même plus. Cela allait de soi pour nos parents quand nous étions enfants, et rien n’a changé», témoigne le Franco-Danois Frederik Gernigon, 30 ans, qui vit à Copenhague. Selon lui, cette pratique qui semble remonter à l’âge de glace témoigne d’une certaine qualité de vie des pays scandinaves, avec des villes encore à taille humaine et bien plus tranquilles que Paris, Londres ou New York : «L’habitude de laisser son enfant dans un landau devant le café où l'on se trouve ou tranquillement dans un jardin est une façon de réaffirmer le degré de sécurité de la société», analyse-t-il. Pas question toutefois de jouer à Hibernatus avec les petits : l’emmaillotage est la norme, avec plusieurs couches de lainage, bonnet, moufles, surpyjama et combinaison molletonnée, sans oublier la couverture en peau de mouton ou de renne.

Mais il a fallu attendre 2011 pour que le chercheur finlandais Marjo Tourula, de l’université d’Oulu, confirme que tout cela n’était pas dénué de bon sens sanitaire. Pour améliorer les défenses immunitaires, mais aussi la qualité du sommeil de ces chères têtes blondes, la température ambiante idéale oscillerait, d’après son étude, autour de… – 5 °C ! «De génération en génération, on se dit que cette façon de faire permet à nos enfants d’être armés contre les rudesses de l’hiver, et symboliquement contre celles de la vie», s’amuse Tore Keller, journaliste danois correspondant à Paris.

En somme, elle est une manière toute viking de n’avoir jamais froid aux yeux.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires