Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 09:41
Santé : " L'arthrose "

Stratégie complète pour inverser l’arthrose :

Après 50 ans, l'arthrose est le plus fréquent des problèmes articulaires : 9 à 10 millions de personnes en France sont touchées ! 

Voici des schémas très simples, pour vous permettre de mieux comprendre ce qui se joue dans vos articulations :

Cela commence un matin en vous réveillant : vous sentez une raideur dans une articulation. Une sorte de pointe en acier qui s'enfonce dans votre hanche, votre dos ou votre genou, en descendant les escaliers.  Brutalement s'effondrent certains de vos plus beaux rêves d'avenir.  Partir voyager en liberté ; jouer dans un jardin l'été avec vos petits-enfants ; ou simplement faire des activités manuelles, bricoler, vous promener près de chez vous sans cette douleur lancinante qui irradie dans votre corps et vous pousse à bout.  Mais l'arthrose peut aussi toucher la hanche, le coude, le poignet, les doigts, la colonne vertébrale.  La douleur s'éveille dès que vous pressez du doigt votre articulation. Peu à peu, votre flexibilité régresse. Vos articulations deviennent rouges, chaudes, enflées, parfois même déformées. Au moindre changement de température, vos souffrances empirent. 

 

Problème : 76 % des arthrosiques traités par des médicaments jugent leurs douleurs handicapantes. 

Dans les profondeurs de votre cartilage, une catastrophe se prépare

Lorsqu'on parle de « douleurs handicapantes » pour 76 % des personnes traitées, cela signifie déjà que les traitements médicamenteux ne sont pas efficaces. 

Mais il y a pire : plusieurs études ont montré que les antidouleurs contre l'arthrose aggravent la situation. 

Ils accélèrent la dégradation du cartilage. 

Le phénomène est d'autant plus vicieux que, dans un premier temps, le patient est convaincu d'aller mieux. 

Il ne se doute de rien parce que le médicament a provisoirement masqué sa douleur. 

Mais c'est une dangereuse illusion. Dans les profondeurs de son cartilage, ses os, ses tendons, une catastrophe se prépare :

Des médecins d’Oslo, en Norvège, ont suivi 186 patients souffrant d'arthrose de la hanche. 58 d'entre eux prenaient un médicament contre l'inflammation et la douleur, de l'Indocin, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Aux rayons X, ils se sont aperçus que les personnes prenant de l'Indocin souffraient d'une détérioration bien plus rapide de leur hanche que les autres.

Au Portugal, le Dr Antonio Lopez Vaz, de l'hôpital d'Oporto, a étudié un groupe de 48 patients souffrant d'arthrose du genou. Il a divisé le groupe en deux, donnant chaque jour, pendant 8 semaines, 1,5 g de glucosamine (un produit naturel dont je vais reparler) au premier groupe, et 1,2 g d'ibuprofène (un AINS) à l'autre groupe.

Au départ, les personnes qui prenaient de l'ibuprofène ont vu leurs douleurs diminuer plus vite que les autres. L'impression a persisté durant les deux premières semaines. 

Mais au bout de huit semaines, non seulement leurs douleurs avaient recommencé à s'aggraver, mais elles étaient maintenant « significativement plus fortes » que celles du groupe « glucosamine » (le produit naturel) !! 

Et ce n'était pas la fin du cauchemar pour eux. 

Des trous dans l'estomac qui saignent

L'ibuprofène, comme les autres AINS, peut être extrêmement dangereux administré sur le long terme. 

Utilisés de façon continue, les AINS provoquent des saignements dûs à des trous dans la paroi de l'estomac et de l'intestin. 

C'est une conséquence fréquente. Plus de 20 000 personnes chaque année sont touchées, rien qu'en France, par ces graves effets indésirables. 

L'arthrose n'est pas comme le rhume ou la jambe cassée. Ce n'est pas un problème temporaire. Le point crucial n'est pas de vous soulager quelques jours ni quelques semaines. 

L'important est que, dans 6 mois, dans 2 ans, dans  
10 ans, vous ne finissiez pas en chaise roulante, ou immobilisé sur un lit d'hôpital.  Solutions naturelles et efficaces contre l'arthrose

Heureusement, il existe des traitements naturels et sans effets indésirables contre l'arthrose. 

Pas plus que les médicaments, ce ne sont des remèdes miracle. 

Mais contrairement aux médicaments chimiques, ils permettent :

de réduire significativement le risque de douleurs causées par l'arthrose ;

de réduire significativement le risque de séquelles liées à l'arthrose ;

et ils peuvent même contribuer à faire repousser votre cartilage, un effet qu'aucun médicament chimique ne peut vous laisser espérer (au contraire, comme vu plus haut, les médicaments les plus souvent utilisés contre l'arthrose, les AINS, accélèrent la destruction du cartilage).

 

Comprendre le mécanisme de l’arthrose pour guérir

Contrairement à ce qu'on raconte un peu partout, l'arthrose n'est ni définitive, ni inéluctable. 

Ce n'est pas une maladie qui progresse forcément dans le mauvais sens. Ce n'est pas le cartilage qui s'use comme les pneus d'une voiture. 

Avec l’âge, les cellules qui composent les tissus des articulations (collagène et protéoglycanes) meurent et ne sont pas renouvelées.

Normalement, le « nouveau » cartilage est fabriqué par des cellules appelées chondrocytes (de khóndros, « cartilage »), qui détruisent aussi l’ancien. Mais, en cas d’arthrose, les chondrocytes s’emballent :

ils détruisent le cartilage existant, et même les cellules saines et neuves ;

ils empêchent la formation de nouvelles « briques » qui permettraient de renouveler le cartilage, provoquant la lente détérioration articulaire.

L’arthrose, même si elle peut, à un stade avancé, se caractériser par une poussée inflammatoire, est avant tout une maladie dégénérative. Le cartilage s’érode anormalement, se déforme et se régénère difficilement. Au départ, l’articulation n’est pas douloureuse, car le cartilage est innervé ! La douleur n’intervient que lorsque l’os est mis à nu ou que l’inflammation finit par se déclarer.

Dans le nouveau numéro de Plantes & Bien-Être, des spécialistes vous expliquent en quoi les plantes constituent une véritable mine d’or pour soigner l’arthrose et soulager la douleur sans avoir recours aux médicaments et sans subir d'effets secondaires.

Certains actifs végétaux sont efficaces pour :

- calmer l’inflammation, quel que soit son stade

- soulager la douleur

- mais surtout aider à réparer et protéger le cartilage.

Je suis sûr que votre médecin ne vous a jamais parlé de ces solutions naturelles, et vous condamne par conséquent à multiplier par deux votre risque de crise cardiaque en vous prescrivant des anti douleurs…

Vaincre l’arthrose avec les plantes

C’est bien pour cela que je vous recommande vivement la lecture du dossier spécial du dernier numéro de Plantes & Bien-Être, dédié aux solutions naturelles contre l’arthrose.

Le docteur en pharmacie Danielle Roux y explique notamment :

Comment le curcuma, associé à deux épices du quotidien, réduit l’inflammation causée par l’arthrose. Utilisez le mélange aussi souvent que possible, en l’intégrant à votre alimentation, avec du curcuma en sachet ou en gélule.

Comment la prêle des champs parfois appelée queue de rat ou queue de cheval est, elle, utilisée pour favoriser le drainage et pour protéger les tissus osseux et cartilagineux menacés par l’arthrose. Vous découvrirez sous quelle posologie l’utiliser dans notre dossier spécial.


Et pour celles et ceux d’entre vous qui le souhaitent, le docteur Roux vous a concocté un remède clé en main et 100% naturel. Vous le réaliserez en quelques minutes et vous serez étonné par le pouvoir de ses composants qui atténueront significativement votre douleur en quelques prises.

En lisant ce dossier très complet, vous obtiendrez la recette détaillée de cette préparation à base de plantes.

Toutefois, et vous le savez, la prise de ces remèdes naturels s’inscrit dans la durée. Patience donc, épargnez-vous les effets secondaires des médicaments que vous trouverez en pharmacie et gagnez en efficacité avec des remèdes moins chers et naturels.

7 règles d’or pour prévenir l’arthrose

La solution la plus efficace contre l’arthrose reste la prévention. . Voici 3 des 7 règles d’or extraites du dossier arthrose de Plantes & Bien-Être pour empêcher que l’arthrose ne s’installe:

Ne restez pas immobile. Que vous soyez assis ou debout, les postures figées favorisent le raidissement des articulations. Pensez aux étirements qui améliorent la souplesse des articulations.

Drainez régulièrement l’organisme en privilégiant une cure d’artichaut (feuilles), de romarin (sommités fleuries), de radis noir (racine), de bardane (racine) et de pissenlit (feuilles). Consommer une eau pauvre en résidu sec (moins de 10 mg/l comme Mont Roucous, Montcalm, ou Rosée de la Reine) améliore le drainage et l’élimination des toxines.

Optez pour une alimentation riche en calcium, vitamine D3, K2, et C. Un régime peu acidifiant améliore le drainage et diminue les douleurs. À la place des laitages qui sont acidifiants, mangez des sardines à l’huile avec l’arête, des amandes, des légumes comme les choux, et plus largement tout aliment riche en oméga-3 ayant des propriétés anti-inflammatoires (anchois, maquereaux, noix, graines de lin fraîchement moulues…).

 

Les informations de ce billet sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ce billet, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être L’éditeur de ce billet d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce blog ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Partager cet article

Repost0

commentaires