Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 00:14

Hommage a Mr Gabin......(une gueule du cinéma Francais)

Quand j’étais gosse, haut comme trois pommes,
J’parlais bien fort pour être un homme.
J’disais : "Je sais Je sais Je sais Je sais"
C’était le début, c’était l’printemps.
Et quand j’ai eu mes dix-huit ans
J’ai dit "Je sais, ça y est, cette fois je sais".

Et aujourd’hui, les jours où j’m’retourne
J’regarde la terre où j’ai quand même fait les cent pas
Et je n’sais toujours pas comment elle tourne.

Vers vingt-cinq ans j’savais tout
L’amour, les roses, la vie, les sous.
Tiens oui, l’amour j’en avais fait tout l’tour.

Mais heureusement comme les copains
J’avais pas mangé tout mon pain.
Au milieu de ma vie j'ai encore appris.

C’que j’ai appris, ça tient en trois, quatre mots :
Le jour où quelqu’un vous aime
Il fait très beau.
J’peux pas mieux dire :
Il fait très beau.

C’est encore c’qui m’étonne dans la vie
Moi qui suis à l’automne de ma vie
On oublie tant de soirs de tristesse
Mais jamais un matin de tendresse.

Toute ma jeunesse j’ai voulu dire "je sais"
Seul’ment plus j’cherchais et puis moins j’savais
Y a soixante coups qu’on sonné à l’horloge
J’suis encore à ma fenêtre, j’regarde et j’m'interroge
Maint’nant je sais, je sais qu’on n’sait jamais.

La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
On n’sait jamais le bruit
Ni la couleur des roses
C’est tout c’que je sais
Mais ça, j’le sais.

 

Ce Que Je Sais
1974
Jean Gabin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires