Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 06:25

 

ma minute info.logo mont1

 

 

Aujourd’hui : »le miel »

 

 

Le miel est un véritable concentré de vertus. Ce produit 100% naturel est recommandé par un grand nombre de professionnels de la santé. Il contient du fer, du calcium, des acides aminés, des enzymes, des sels minéraux, et des vitamines. Le miel ne fait pas grossir, il possède un pouvoir très sucrant mais est moins calorique que le sucre (64 calories contre 84 pour 20g). Le miel possède également des vertus antibiotiques, antiseptiques, et cicatrisantes. Il a la particularité d'accélérer la cicatrisation des plaies ou des brulures. Le miel s'utilise également sur la peau. Il hydrate, assouplit, adoucit, contribue à régénérer les peaux dévitalisées et à assainir les peaux acnéiques. Pour profiter de tous ses bienfaits, il est préférable de l'acheter bio et de ne jamais le chauffer plus de 40°C sinon il perd la majorité de ses propriétés.le-miel.jpg

 

1) Définition du miel —

Le miel répond à une définition bien précise qui est la suivante :

Le miel est la denrée produite par les abeilles mellifiques à partir du nectar des fleurs ou de certaines sécrétions provenant de parties vivantes de plantes ou se trouvant sur elles, qu'elles butinent, transforment, combinent avec des matières spécifiques propres, emmagasinent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche. Cette denrée peut être fluide, épaisse ou cristallisée.

Il découle de ce texte, rédigé par le législateur, que le miel est, par définition, un produit entièrement naturel qui ne peut contenir ni additif, ni colorant, ni conservateur, ni parfum artificiel. Il arrive sur votre table telle que les abeilles l’ont fait et telle que l'apiculteur consciencieux l'a récolté. C'est pourquoi le simple mot "miel" sur un emballage est dorénavant suffisant pour vous assurer de son origine 100% pure et naturelle et que vous ne trouvez plus sur les pots et documents publicitaires que ce seul terme, suivi de sa provenance botanique ou régionale, sans aucun adjectif associé comme c'était le cas il y a encore quelques années où l'on voyait "fleurir" des appellations telles que : "Miel pur surfin" - " Miel naturel" - "Miel sain extra fin" - etc.

 

2) Origine et récolte du miel —

— Les abeilles produisent le miel à partir du nectar recueilli dans les fleurs au niveau de petites glandes
végétales nommées nectaires (se situant le plus souvent au fond de la corolle) ou à partir du miellat
recueilli sur les plantes, le miellat étant une sécrétion issue de parties vivantes de ces plantes ou se
trouvant sur elles et liée alors à l'excrétion de certains insectes suceurs de sève (pucerons principalement).

Il existe donc deux grandes variétés de miel selon l'origine sécrétoire : le miel de nectar et le miel
de miellat.

Le nectar et le miellat sont des liquides sucrés composés essentiellement de saccharose dissous dans de
l'eau à une concentration variant entre 5 et 25%, que les abeilles butineuses prélèvent par aspiration avec
leur langue et qu'elles emmagasinent dans leur jabot en y ajoutant de la salive contenant une enzyme (la
gluco-invertase) qui transforme le saccharose en deux molécules de sucres simples : le fructose et le
glucose. Dans le même temps elles abaissent déjà un peu la teneur en eau de la solution sucrée.
De retour à la ruche, ces butineuses transfèrent leur récolte à des abeilles ouvrières d'intérieur qui vont,
par régurgitations successives d'une abeille à une autre, compléter et terminer la transformation
commencée, avant d'aller dégorger ce liquide dans les alvéoles de cire disponibles d'un rayon où il va
s'étaler. Sucée et étalée ainsi plusieurs fois de suite, la solution sucrée, qui ne contient plus que des sucres
simples mais encore 50% d'eau, va alors subir une nouvelle concentration par évaporation passive qui
s'effectue sous la double influence de la chaleur régnant dans la ruche (entre 36 et 37° C) et de la
ventilation assurée par des abeilles ventileuses qui créent, par un mouvement très rapide de leurs ailes, un
puissant courant d'air ascendant dans la ruche.
On arrive ainsi progressivement au bout de quelques jours à une solution ne contenant plus, en moyenne,
que 18% d'eau et près de 80% de fructose et glucose, devenue tout simplement du miel, qui est alors
stocké par les abeilles dans les cellules des rayons de la ruche, cellules qui, une fois remplies, sont cachetées
par un mince opercule de cire afin qu'il se conserve parfaitement. C'est ce même miel que vous consommez
après sa récolte par l'apiculteur.

Savez-vous qu'une abeille doit butiner à peu près 150 fleurs pour faire son plein de 2 centigrammes de
nectar et qu'une butineuse effectue, en moyenne, 25 voyages journaliers d'environ 1 kilomètre chacun ?
C'est dire que journellement, une butineuse en période de miellée visite entre 3000 et 4000 fleurs et parcourt
25 kilomètres pour rapporter environ 1/2 gramme de nectar et fabriquer 1/10 de gramme de miel. Si vous
vous amusez à faire le calcul, vous constaterez que les abeilles d'une simple ruche effectuent
approximativement deux tours du monde pour produire un seul petit kilo de miel !

— La récolte du miel par l'apiculteur a lieu en général après une miellée (correspondant à une période de
production de nectar par la flore susceptible d'en fournir) et lorsque les 3/4 des alvéoles des rayons de cire
sont operculés.

C'est ainsi que dans les régions méridionales de l'hémisphère nord, le miel est récolté- en une ou plusieurs
fois - entre les mois d'avril et de novembre, et que dans les autres régions tempérées la première récolte ne
débute habituellement qu'à la fin du mois de mai.

Cette récolte se pratique schématiquement comme suit :
• L'apiculteur retire les cadres des ruches dans son atelier d'extraction afin de procéder à la désoperculation
(manuellement avec un couteau, ou le plus souvent mécaniquement avec une machine spéciale conçue
pour cette opération).
• Suit l'extraction du miel contenu dans les alvéoles par centrifugation à l'aide d'extracteurs tangentiels ou
radiaires, miel qui est recueilli dans un bac à travers un filtre.
• Après un deuxième filtrage, le miel est recueilli dans un maturateur (simple récipient de décantation) où il
va rester entre 2 et 8 jours au cours desquels les bulles d'air retenues dans la masse du miel montent à la
surface et les dernières impuretés solides résiduelles sont éliminées per ascensum ou per descendum.
• Enfin, l'apiculteur qui, pendant ce séjour au maturateur, a préparé et amorcé la cristallisation du miel,
passe au conditionnement, puis au stockage, dernière étape avant la distribution commerciale.

On récolte ainsi, en moyenne, entre 15 à 20 kilos de miel par ruche et par an, 

mais les apiculteurs
professionnels en récoltent souvent beaucoup plus grâce à la transhumance et la mise en place de hausses
sur la ruche en fonction des miellées.

 

Enfin et très important :

 

PROPRIÉTÉS DIÉTÉTIQUES ET THÉRAPEUTIQUES
COMMUNES A TOUS LES MIELS EN GÉNÉRAL —

— Propriétés diététiques :

Le miel est avant tout un aliment naturel riche en sucres simples directement assimilables (se passant
donc de digestion préalable), doué d'un pouvoir sucrant plus important que le sucre blanc (ou roux)
ordinaire composé uniquement de saccharose, tout en ayant un apport calorique moindre, contrairement
à ce que beaucoup de gens pensent. En effet, le pouvoir sucrant du fructose et glucose contenus dans le
miel est en moyenne de 1,3 par rapport à une base de 1 pour le saccharose du sucre de canne ou de
betterave, et 100 g de miel apportent en moyenne 300 calories, alors que 100 g de sucre en apportent
400 !... C'est dire que pour sucrer également quelque chose, où il vous faut 10 g de sucre, il ne vous faut
que 7,5 g de miel, et qu'au lieu d'absorber 40 calories, vous n'en prenez que 22, soit presque la moitié ! C'est
mathématique. Ce seul argument calorique - mais il y en a beaucoup d'autres comme vous le verrez plus loin

- devrait déjà vous convaincre de l'intérêt qu'il y a à remplacer le sucre par du miel.

Cette richesse en fructose et glucose du miel est à l'origine de son importante action dynamogénique
et stimulante du cœur recherchée par les sportifs et les gens fatigués, ainsi que de sa puissance
calorique qui lui permet de satisfaire aux besoins énergétiques de l'organisme dans des conditions optimales
sous un volume très réduit de nourriture, ce qui est d'un grand intérêt dans tous les cas de perte de l'appétit
(surtout chez les enfants et les personnes âgées) et dans certains régimes alimentaires médicaux (celui de
l'insuffisance rénale par exemple).

De par sa richesse en éléments biologiques, le miel augmente aussi les capacités du système de
défense immunitaire, renforçant ainsi la résistance de notre terrain dans sa lutte contre les agressions en
général. Richesse qui participe aussi directement à une action non négligeable de complémentarisation
alimentaire palliant de nombreuses micro-carences qui sont sources, à la longue, de troubles maladifs plus
ou moins importants.

Par ailleurs, le miel favorise l'assimilation du calcium et la rétention du magnésium par l'organisme, deux
minéraux essentiels au bon fonctionnement de notre "usine" biologique, ce qui explique que les enfants qui
bénéficient de miel dans leur alimentation quotidienne se développent beaucoup mieux que ceux qui ont
seulement du sucre blanc, avec notamment une meilleure et plus rapide calcification osseuse et dentaire.
Grâce à ses nombreux enzymes, il facilite également l'assimilation des autres aliments en général, d'où
une meilleure digestion et un meilleur transit intestinal.

Enfin, le miel, tout en ayant un pouvoir sucrant supérieur à celui du saccharose, possède une action
nettement moins nocive que celui-ci dans la genèse des caries dentaires. Argument supplémentaire, s'il en
était encore besoin, pour lui donner la préférence dans le régime alimentaire, notamment des enfants et des
adolescents.

— Propriétés thérapeutiques :

Elles sont nombreuses et nous les avons regroupées - classées par ordre alphabétique - dans le tableau
ci-après, en vous précisant bien que si chacune de ces actions existe bien pour tous les miels, elles peuvent
toutefois varier en importance selon la variété de miel considéré.

 

PROPRIÉTÉS THÉRAPEUTIQUES COMMUNES À TOUS LES MIELS

ANTI-ANÉMIQUE

Qui combat l'anémie.

ANTISEPTIQUE

Qui détruit les microbes.

APÉRITIVE

Qui stimule l'appétit.

BÉCHIQUE

Qui calme la toux.

DIGESTIVE

Qui aide à la digestion.

DIURÉTIQUE

Qui augmente la sécrétion de l'urine.

DYNAMOGÉNIQUE

Qui augmente la force et l'énergie.

ÉMOLLIENTE

Qui relâche, détend et amollit les tissus enflammés.

FÉBRIFUGE

Qui combat la fièvre.

LAXATIVE

Qui facilite le transit intestinal

SÉDATIVE

Qui calme.

VICARIANTE

Qui supplée à la déficience

 

 

Bon appétit ! !

Et ne vous privez pas de cet excellent  et si bénéfique aliment qu’est le miel………..

 

C’était la minute de papy……...Aujourd’hui le miel…….

Publié ce jour :8 octobre 2011

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires