Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

11 mai 2021 2 11 /05 /mai /2021 07:29
Du Côté de la nature..............Du Côté de la nature..............

Tous à vos plantations !

Cette semaine accueille les fameux Saints de glace, (du 11 au 13 Mai) trois jours très attendus dans l'année pour le jardinier qui voit enfin poindre l'espoir de tout planter sans risque de faire face aux gelées.

Selon cette croyance, une fois le 13 mai passé, il pourra se laisser aller et installer les plantes les plus fragiles en pleine terre au jardin.

Bulbes à floraison estivale, comme les grands dahlias ou les bégonias tubéreux, plantes annuelles, ou cultivées en tant que telles, qui lui font de l’œil sur les étals depuis quelques semaines tels les fuchsias, les pétunias, les hibiscus et autres petites merveille... La couleur est invitée au jardin d'ornement.

Au potager, il n'hésite plus à planter les tomates, les aubergines ou les melons, toutefois dans les zones les plus fraîches la protection d'une cloche de jardinage sera encore quelques temps la bienvenue la nuit. Pelouse synthétique au sol pour faire illusion et se réjouir de marcher pieds-nus, tables de culture pour créer un petit potager hors-sol, suspensions et jardinières colorées, la créativité est de mise !

Avisé, il utilisera la verticalité pour habiller les murs de couleurs par exemple avec un dipladénia et n'oubliera pas de créer un monde olfactif avec un jasmin.

Tout est permis à la mi-mai dans la majorité des régions, profitez-en pleinement!

A propos des «  Saints de glace »

Tout jardinier, amateur ou professionnel, considère la période des Saints de glace comme une épée de Damoclès pointée au-dessus des cultures, celles-ci étant fortement à cette époque de l'année, exposées aux risques de fortes gelées.

Mais ces fameux Saints de glace sont-ils une simple légende moyenâgeuse ou un phénomène météorologique bien réel ? Le point maintenant.

Origine des Saints de glace

C'est au cours du Haut Moyen-Âge (dès l'an 476) que des constatations climatiques sont relevées en Europe, notamment par les agriculteurs. Ils étaient contrariés chaque année à la même époque par le subit retour d'une période de gel matinal parfois rude, néfaste aux cultures. Cette période climatologique de courte durée alimenta généreusement les croyances populaires au Moyen Âge.

Ces gelées subites se manifestaient dès la Saint Mamaire, et coïncidaient avec la Fête des Rogations qui, selon le calendrier liturgique catholique, se déroulait juste avant l'Ascension. Au cours de cette fête, les cultures étaient bénies et les viticulteurs et agriculteurs priaient pour une météo plus clémente et la fin des calamités naturelles.

Mais rien n'y faisait : les prières étaient inefficaces, le froid en cette période de l'année pouvait s'avérer fatal pour les cultures. Aussi finit-on par attendre le retour du beau temps pour la mise en terre des nouveaux plants, à savoir juste après les jours des trois Saints de glace :

 

Partager cet article

Repost0

commentaires