Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 09:49

Elle est où la caméra ?

La reine de l'autopromotion ( publicité de soi-même )

La ministre de l'Environnement a envoyé à une centaine de journalistes une brochure qui relate son action depuis trois ans. Un document tout à sa gloire...

La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, lors de l’inauguration le 22 décembre 2016 à Tourouvre, dans l'Orne, la première route solaire au monde, une technologie qu'elle espère étendre largement en France et à l'étranger, malgré des critiques sur son coût et son efficacité.© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/ CHARLY TRIBALLEAU

Les journalistes politiques n'avaient encore jamais vu ça. Il y a une dizaine de jours, quelque cent cinquante d'entre eux – selon l'envoyeur – ont reçu une grosse enveloppe frappée d'une terre vue du ciel et d'un nom inscrit en gros, dans le coin gauche : Ségolène Royal. À l'intérieur, une brochure d'une trentaine de pages joliment illustrée d'images de volatiles, de marais, d'éoliennes, de panneaux solaires, de verdure, d'eau, de nuages blancs et de Ségolène Royal. La ministre est partout. C'est normal, d'ailleurs, puisque la brochure est intitulée, en belles lettres anglaises, « Ségolène Royal au service de la Planète et de l'excellence environnementale de la France – Panorama des actions (sic) ». Rien que ça.

L'opération d'autopromotion détaille donc les multiples décisions prises par la ministre de l'Environnement depuis sa nomination, en avril 2014 : Accord de Paris signé dans le cadre de la COP21, transition énergétique mise en œuvre par la loi du même nom (prêts croissance verte, soutien financier pour rénover leur logement...), projets de transports publics en site propre, installation de parcs éoliens, etc. Au total, des dizaines et des dizaines de réalisations estampillées « Ségolène Royal, 3 années au service de la planète », comme l'indique chaque bas de page...

Son nom est inscrit partout

En y regardant de plus près, on voit aussi que Ségolène Royal est aussi au service... d'elle-même. Sur la trentaine de pages que comporte la brochure, Ségolène Royal y figure en photo près de dix fois : à la tribune de la COP21, sur une route de panneaux solaires, serrant la main à Ban Ki-Moon, à l'époque secrétaire général de l'ONU... De la même façon, son nom est inscrit partout, plus de vingt fois au total. Baptisée « la Dame aux caméras » du temps de sa candidature à l'Élysée, en 2007, Ségolène Royal sait encore y faire pour assurer sa promotion. Le fait qu'elle brigue la tête du Pnud, le programme de l'ONU pour le développement, n'y est sans doute pas étranger.

L'ennui, c'est que, dans la multitude d'actions dont elle s'attribue la maternité, certaines ont été lancées... par ses prédécesseurs à la tête du ministère de l'Environnement (Delphine Batho, puis Philippe Martin). Le plus évident de ces escamotages, c'est l'Accord de Paris conclu en décembre 2015, puis signé en 2016. Si Ségolène Royal figure sur la photo avec Ban Ki-Moon en tant que présidente de la COP21, c'est Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, qui présida aux discussions avant de devoir laisser sa place à Ségolène Royal pour cause de nomination au Conseil constitutionnel.

Incohérences

La ministre s'arroge, dans la brochure, d'autres réalisations lancées avant son entrée en fonction. C'est le cas, entre autres, d'une expérience pour afficher la durée de vie des produits, de la lutte contre les algues vertes dues aux nitrates, de la labellisation du parc naturel régional du Marais poitevin (qu'elle a, il est vrai, longtemps défendu à la tête de la région Poitou-Charentes), de la lutte contre les pesticides, de l'interdiction du bisphénol A dans certains produits ou encore de la fameuse réintroduction du bouquetin des Pyrénées...

Au ministère, après dix jours d'appels infructueux, on s'emmêle un peu les pédales pour expliquer ces incohérences. Mais on assure que la brochure et son envoi n'ont rien coûté au contribuable, puisque sa confection a été réalisée par les services du ministère. Comme le répétait Ségolène Royal lorsqu'elle présidait la région Poitou-Charentes, un euro dépensé est un euro utile...

Partager cet article

Repost0

commentaires