Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 06:07

Attention à l’intoxication à l’eau !

 

En cas de canicule, il est important de s’hydrater régulièrement en buvant de l’eau, toutefois, il ne faut pas trop en boire, vous risqueriez de faire une intoxication à l’eau.

Canicule ..Boire oui mais....

Lorsque notre corps est confronté aux fortes chaleurs, notre métabolisme cherchera à se protéger de celle-ci en régulant la température du corps. La sueur à la surface de notre peau fera office de climatiseur et la sensation de soif incitera à nous hydrater et nous rafraîchir. L’eau est un élément essentiel à notre survie, près de 80 % de notre corps est composé de cette eau vitale à notre existence. En moyenne et durant une journée ordinaire, nous perdons de 1,5 à 2 litres de liquide à cause de notre respiration, notre urine et notre sueur. Bien sûr, cette moyenne varie selon notre corpulence, notre état de santé, notre âge et notre activité quotidienne. Lorsque notre corps est exposé à de fortes chaleurs et que celui-ci est correctement hydraté, notre corps peut perdre, dans les cas extrêmes, jusqu’à 5 litres d’eau par jour. Selon notre dépense énergétique, nous pouvons perdre jusqu’à 20 % de cette eau qui compose notre corps et atteindre le seuil critique d’une carence générale, puisque notre métabolisme va puiser cette eau dans les réserves graisseuses et musculaires.

Dans les situations extrêmes de survie, une personne perdue dans un désert torride peut perdre 1 litre d’eau par heure.

Dans de bonnes conditions, notre espérance de vie sans eau n’est que de trois jours. 

1,5 litre d’eau par jour.

Boire régulièrement sans attendre de ressentir la soif, en veillant que les personnes âgées ainsi que les enfants s’hydratent correctement. En cette période de fortes chaleurs, ce sont les conseils préventifs que nous répètent les nombreux médecins s’exprimant au travers de la presse écrite, des journaux télévisés et à la radio. Les enfants en bas âge et les personnes âgées seront les premières victimes de ces malaises provoqués par la déshydratation et ce manque de conscience de la soif. Mieux vaut boire et faire boire régulièrement les plus faibles d’entre nous, se rafraîchir au mieux en s’abritant de la chaleur intense.

Boire régulièrement, mais attention !

Boire une eau fraîche et non glacée. L’eau glacée lorsqu’elle est bue trop vite provoque un choc thermique pouvant donner des maux de ventre, maux de tête et nausée. L’eau fraîche et même une eau tempérée seront préférables à une eau glacée. Les glaces à l’eau se dégustent et s’apprécient, avaler des morceaux entiers provoquerons ces mêmes sensations désagréables.

L’alcool, contrairement aux idées reçues, cela ne « désoif » pas ! La consommation excessive d’alcool agresse toutes les parties du corps et les organes attaqués sont poussés à se défendre. Les mécanismes de défense du corps tentent de rééquilibrer cette situation qu'il estime être anormale. L’organisme assimilera, tant que possible et en priorité, cette alcoolémie afin de l’évacuer au plus vite. Durant le dégrisement, la personne fortement alcoolisée va suer et uriner abondamment, ce processus physiologique provoque une déshydratation, une insuffisance en glucose et sels minéraux. Boire avec modération reste un plaisir gustatif, la quête de l’ivresse, c’est une autre histoire.

Boire des Sodas, oui, mais avec modération. Le sucre ou synthèse de sucre donne l’envie de se resservir un verre sans pour cela apaiser cette soif. De fait, le corps va devoir équilibrer son taux de glycémie en évacuant ce sucre, ainsi que la présence éventuelle d’un surplus de caféine et/ou de théine absorbée par la consommation de célèbres boissons gazeuses. L’eau aromatisée avec quelques gouttes de Jus de citron ou de jus d’orange et pourquoi pas, quelques gouttes d’un sirop de grenadine ou de menthe afin de donner un peu de goût à l’eau.

L’intoxication à l’eau ?

Quand : « Se noyer dans un verre d’eau » dépasse les dimensions de l’expression populaire, cela devient de l’hyperhydratation. D’une certaine façon, il est tout à fait possible de se « noyer » avec le verre d’eau de trop ! L’hyperhydratation est une intoxication à l’eau et paradoxalement, cela peut entraîner une sévère déshydratation causée par les vomissements et une diarrhée.

Le syndrome de Schwartz-Bartter ou syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique pourrait être à l’origine de cette intoxication à l’eau. Autrement dit, le corps accumule les sels minéraux provoquant une intoxication, du fait que celui-ci ne peut évacuer ces sels minéraux par les voies naturelles. (Voir le lien

L’hyperhydratation apparaît lorsque l’organisme doit absorber une quantité d’eau supérieure à celle de ses besoins, l’eau est censée apporter au corps les sels minéraux dont il a besoin. Comme pour toutes bonnes choses de la vie, l’abus peut gravement nuire à votre santé. 

Sans que nous en ayons vraiment conscience, le corps est une prodigieuse machine, il est capable de se gérer par lui-même. Si le corps ne peut se procurer les nutriments nécessaires à son équilibre ou évacuer par lui-même ses toxines, il va vous solliciter. Le corps fera en sorte de trouver son équilibre biologique en réclamant à la conscience (le moi) ce dont il a besoin par le biais de la faim et de la soif. Notre corps s’adressera encore à ce « Moi » afin d’évacuer les toxines par les voies naturelles... Toutefois, le corps a ses limites, celui-ci assimile les nutriments et minéraux au rythme de son horloge biologique et ses capacités à diluer les sels minéraux et nutriments dans le sang. Le trop-plein d’eau (sels minéraux) provoque un bouleversement dans l’ensemble des cellules et le système nerveux. L’intoxication à l’eau entraîne un dysfonctionnement des fonctions cérébrales, cette situation peut s’avérer mortelle, si l’on ne consulte pas un médecin rapidement.

 

Boire de 1,5 à 2 litres d’eau par jour semble être une consommation raisonnable

 


Notez : Les informations de ce billet sont transmises & publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ce billet, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

Partager cet article

Repost0

commentaires