Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 07:03

 

 

la lecture c'est ici logo    Le sport est bénéfique pour les spermatozoïdes

 

 

 

Certains sports, comme l'haltérophilie, augmenteraient la concentration du sperme en gamètes.

 

 


altherophilie.jpg Le nombre moyen de spermatozoïdes par millilitre de sperme est un des facteurs qui peut expliquer la baisse de fertilité masculine. Plusieurs études se sont intéressées aux causes de cette diminution, mettant en cause le tabagisme maternel pendant la grossesse ou encore l'obésité. À l'inverse, l'activité physique augmenterait la concentration en spermatozoïdes. C'est ce que vient de montrer une étude présentée lors du congrès annuel de la société américaine de médecine reproductive à Boston.

«Nous avons constaté que les hommes qui se livrent à une activité modérée ou vigoureuse pendant au moins 1 heure par jour présentent une concentration de spermatozoïdes significativement plus élevée que ceux qui sont sédentaires», explique au Figaro Audrey Gaskins, coauteur de l'étude.

 

Pour cette expérience, les chercheurs de l'école de santé publique de Harvard ont examiné le sperme de 137 hommes venus consulter pour des problèmes de fertilités au Massachusetts Hospital. Les différences de concentration de spermatozoïdes pouvaient atteindre jusqu'à 48 % entre les hommes les plus sédentaires et les plus actifs. Des résultats qui confirment ceux d'une précédente étude publiée par la même équipe dans le British Journal of Sports Medicine en 2012 selon laquelle les hommes qui pratiquent une activité physique plus de 15 heures par semaine ont une concentration en spermatozoïdes 73 % supérieure à ceux qui bougent moins de 5 heures.

 

Vitamine D et testostérone


Cette fois, les chercheurs de Harvard ont voulu aller plus loin et savoir quelles activités favorisaient la production de spermatozoïdes: les activités de plein air comme le jardinage, ou encore des sports comme l'haltérophilie apparaissent particulièrement bénéfiques. Pour Audrey Gaskins, l'haltérophilie pourrait favoriser la spermatogénèse en augmentant le taux de testostérone. L'exposition aux rayons du soleil pendant le jardinage pourrait stimuler la fertilité en augmentant les niveaux de vitamine D. Mais tous les sports ne possèdent pas les mêmes avantages. Ainsi les cyclistes présentaient des concentrations en spermatozoïdes particulièrement faibles. Ce qui pourrait s'expliquer par la pression exercée par la selle du vélo sur le scrotum, selon Audrey Gaskins. L'exercice physique n'avait en revanche aucune influence sur la mobilité et la qualité des spermatozoïdes, qui sont également des déterminants de l'infertilité masculine.

Si certaines activités physiques augmentent la concentration en spermatozoïdes, peut-on pour autant les prescrire comme remède contre l'infertilité? Les chercheurs restent très prudents. Pour Audrey Gakins, il est possible que l'activité physique puisse aider à prévenir l'infertilité voire même à la guérir mais les données manquent encore. «Dans cette étude, nous n'avons pas examiné la relation entre l'activité physique et les taux de grossesse. Nous ne pouvons donc pas faire le lien entre les concentrations de sperme plus élevées chez les hommes pratiquant une activité sportive et une amélioration de la fertilité. Cela demandera d'autres travaux», explique au Figarole Dr Jorge Chavarro, coauteur de l'étude. En attendant, jardiner ou soulever de la fonte est toujours bon pour la santé. Et ça, c'est scientifiquement prouvé.

 

 

Source ; Le Figaro.fr-Santé

Partager cet article

Repost0

commentaires