Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 06:01

 

 

  le billet     Traditions….

 

 

Le week-end prochain, les cloches, ou les lapins selon les traditions locales passeront dans les jardins pour y déposer des œufs en chocolat. Bien sûr, Pâques est une fête religieuse qui commémore le passage de la Mer Rouge pour la religion juive et la résurrection de Jésus pour la religion chrétienne. Mais c'est aussi une fête païenne qui annonce l'éveil du printemps. Les réjouissances familiales dans le jardin passent par le ramassage des chocolats de Pâques. Mais d'où vient cette délicieuse tradition ?

 

Tradition.JPG L'œuf de Pâques est le symbole de l'éclosion d'une vie nouvelle et de la fertilité. Mais la tradition d’offrir des œufs décorés, teints ou travaillés est bien antérieure au christianisme. L’œuf est sans doute le plus vieux et le plus universel symbole de vie et de renaissance notamment et de multiples rituels lui ont été associés depuis la nuit des temps. L'histoire de l'œuf de Pâques L'œuf de printemps dans les temps les plus reculés Dès la préhistoire, en Ukraine, l’acte de décorer les œufs était rituellement associé à la venue du printemps. Il y a environ 5000 ans, les perses offraient des œufs de poule en guise de cadeau porte-bonheur pour fêter le printemps. Ainsi, les égyptiens et les perses avaient pour habitude de teindre des œufs aux couleurs du printemps et de les offrir à leurs proches pour symboliser le renouveau de la vie. Dans l’antiquité gauloise, les druides attribuaient des qualités merveilleuses à l’œuf de serpent (pierre en forme d’œuf), qu’ils croyaient formée de bave que jetaient les serpents lorsqu’ils étaient entrelacés. Symbole de fertilité et de renaissance, l’œuf de poule était un cadeau que se faisaient les Gaulois pour célébrer les premiers jours du printemps. La tradition voulait que l’on s’envoie des œufs teints en rouge ou en bleu et bariolés de diverses couleurs entre parents, amis et voisins. Enfants et domestiques recevaient également des présents. L'œuf de Pâques chez les chrétiens… Dès le IVème siècle : l'usage des œufs pendant la pénitence de quarante jours est interdit par l'Église. Une grande quantité d'œufs se trouvant entassée dans les provisions de ménage, le moyen le plus expéditif de s'en débarrasser était de les donner aux enfants. Dès le jeudi saint, les enfants en commençaient la collecte. Ils allaient en bande, précédés des enfants de chœur et ramassaient dans des corbeilles les œufs qu'on leur donnait. Dans le Béarn, cette quête se faisait la veille de Pâques, appelée " le samedi des œufs ". Et le jour de Pâques, tous ces œufs étaient dégustés en omelette. Au XIIème siècle : Dans de nombreux pays européens, les "gens du peuple" avaient l'habitude de s'échanger des œufs tout simples, bénis à l'église, une coutume que les nobles vont vite adopter, mais en s'adressant à des peintres, des orfèvres et des graveurs pour se faire faire des œufs-joyaux, c'est à dire décorés de peintures délicates, d'émaux ou de pierres précieuses. Au XVIème siècle : Une tradition nouvelle apparaît : l'œuf contient une surprise. Ce n'est justement qu'au cours du XVIème siècle que la coutume des œufs de Pâques n'est certifiée à la cour des rois de France. Louis XIV faisait bénir solennellement le jour de Pâques de grandes corbeilles d'œufs dorés qu'il remettait en cérémonie à ses proches. Au XVIIème et XVIIIème siècles : Jusqu'à la révolution qui y mit un terme, " l'œuf " était l'apanage de la cour et de la noblesse. L'œuf le plus gros du royaume, pondu pendant la Semaine Sainte, revenait de droit au roi. Et c'est au XVIIIe siècle, en France, qu'on décida (enfin !) de vider un œuf frais et de le remplir de chocolat.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires