Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:32

 

 

mardi-25.10.PNG

 

La fin des haricots

Deux amoureux se marient. Ils conviennent d'un accord. Le mari pose 2 boîtes sur la table. Chacune d'entre elle porte le prénom d'un des conjoints. "Nous nous sommes promis amour et fidélité ! Néanmoins, dans le cas où, durant notre vie, l'un ou l'autre "succombait à la tentation", il ne dira rien à l'autre et mettra un haricot dans la boîte avec son prénom. Le jour de nos 50 ans de mariage, nous ouvrirons les boîtes."
Les années passent, chacune avec son lot de bonheur et de malheur. Deux guerres passent. Les décennies défilent, la femme et l'homme vieillissent ensemble.
Ils ont plus de 70 ans et le jour de leur 50e anniversaire de mariage arrive. Ils sont tous les deux dans la cuisine. Chacun va chercher sa boîte et la pose sur la table.
Le mari ouvre la sienne en premier, non sans une certaine appréhension.
Huit haricots reposent au fond de la boîte. Il tente de se justifier : "Tu sais, ma chérie, les rares perms... Lorsque nous pouvions aller à la ville durant la Première Guerre, nous ne pensions qu'à nous amuser ! Je t'avoue que j'ai également eu une ou deux relations avec la fleuriste, mais il y a longtemps."
La femme ne dit rien et ouvre sa boîte. Deux haricots reposent sur le fond. Constatant cela, l'homme fond en larmes.
- "Que j'ai honte, que j'ai honte, que je m'en veux. Deux haricots dans une vie, ce n'est rien ! Tu m'as été fidèle tout ce temps ? 
- Veux-tu arrêter de pleurer, couillon ? répond la femme. Avec quoi crois-tu que je t'ai nourri pendant la Deuxième Guerre mondiale ?"

 

 sego.PNG

Partager cet article

Repost0

commentaires