Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 18:12

 

 hé! oui   Made-in-France.JPG

La femme asiatique chez le boucher :
  Une asiatique venait de se marier à un français qui vivait à Paris. 
  La pauvre fille ne connaissait malheureusement pas beaucoup de mots en français mais réussissait quand même à communiquer avec son mari  
  Sa difficulté était de se faire comprendre chez les commerçants... 
  Un jour, elle se rendit chez le boucher pour acheter des cuisses de poulet. 
  Ne sachant pas comment le demander, 
  elle leva sa jupe jusqu'à ses cuisses en baragouinant...Le boucher comprit et la dame retourna chez elle avec des cuisses de poulet. 
  Le lendemain, elle eut besoin de poitrines de porc. 
  Encore une fois, ne sachant quoi dire au boucher, 
  elle dégrafa sa blouse, et montra sa poitrine au boucher en baragouinant .... 
  Et encore une fois, la dame obtint ce qu'elle désirait. 
  Le 3eme jour, la dame eu besoin de saucisses. 
  Elle amena son mari chez le boucher .... 
  Que va-t-elle faire ? Réponse à la fin ...... 
fleche

fleche

fleche 

 

À quoi pensiez-vous, bande de pervers ? 

fleche

Son mari parle Français... 

fleche

Vous n'écoutez pas ce qu'on vous dit !!! 

fleche

on-riz.JPG

Partager cet article

Repost0

commentaires