Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 07:18

 

 

insolite c 01.m 01 Chine :

 

Une tablette =  deux moutons

 

 

 

 

moutons-tablettes.gif

 

 

1 mouton = un Smartphone 
2 moutons = une tablette 
3 moutons = un ordinateur de bureau 
4 moutons = un ordinateur portable 

Pas bête comme modèle économique … Un vendeur chinois de Kashgar troque du matériel hi-tech contre des ovins. Sa clientèle cible ? Les villageois des environs de Kashgar, dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang. ”Beaucoup pensent que les ordinateurs sont hors de prix. Je veux leur montrer que l’électronique est abordable en comparant la valeur des produits avec le bien qu’ils connaissent le mieux : le mouton”, explique Huang Jie, cité par le quotidien chinois. Selon le jeune homme, qui distribue ses prospectus le week-end en zone rurale, les paysans qui vendent leurs bêtes en ville se font souvent tondre. ”Ils peuvent troquer les moutons avec moi, et je les aide à les vendre à un prix correct. Si on obtient plus que le montant du produit acheté, je leur donne la différence”. La formule intéresse, indiquait le China Daily le 2 juin, mais à cette date Huang Jie n’avait encore conclu aucune vente. Il faut dire que certains villages n’ont toujours pas accès à Internet, ce qui ne facilite pas les choses..mais l'idée reste commercialisable.............................

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires