Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

19 mars 2022 6 19 /03 /mars /2022 09:13
Anti-Gaspi :

Comme quoi le bio  ?

Avec 10.000 poireaux sur les bras, un maraîcher propose aux particuliers de venir se servir en échange

Il sera proposé de faire un don d’un montant libre à l’entrée de la propriété.

Environ 10.000 poireaux pourraient finir broyés en Gironde plutôt qu’en salade, en soupe ou en émincés… La coopérative Loc Halle Bio alerte sur le sort de Xavier Ducos, un producteur bio girondin, qui se retrouve avec un surplus important de production qu’il n’a pas pu écouler. « Sur son exploitation, Xavier n’a qu’une aide agricole pour l’aider dans son travail, ce qui l’empêche de récolter, travailler et commercialiser tous les poireaux restants, explique la coopérative dans un post Facebook. En effet, avec le retournement du marché bio et la conjoncture économique morose, les débouchés sont très largement inférieurs aux années passées, générant des pertes potentielles importantes au champ. »

Incitation à la cueillette

Le maraîcher a décidé de proposer à tous ceux qui le souhaitent (familles, primeurs, transformateurs, collectivités, associations, etc.) de venir à sa ferme, à Loupiac-de-la-Réole, à une petite heure de Bordeaux, pour récolter leurs propres poireaux contre « un don d’un montant libre, dans une cagnotte qui sera placée sur l’entrée du site, afin de l’aider à avoir un petit retour sur sa production. » Son champ au n° 5 Biot, 33.190 Loupiac-de-la-Réole, sera ouvert samedi de 15h30 à 18 h.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires