Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 11:25
La rétro du lundi.

Dans la catégorie:

" Expressions & Proverbes d'autrefois " Mais toujours d'actualité "

A beau mentir qui vient de loin

( L’occasion de mentir est favorable à ceux qui arrivent de loin)

Ainsi que l’a dit un ancien : Omne ignotum pro magnifico, qui veut dire : On se fait une haute idée de ce qu’on ne connaît pas. Effectivement, l’espèce humaine, ayant un penchant à se figurer plus belles et plus grandes les choses qui se trouvent dans les pays éloignés, il arrive que les récits exagérés n’inspirent aucune défiance aux esprits ainsi disposés. Aussi les voyageurs peuvent-ils mêler des fictions, des contes même incroyables, à leurs récits, devant des auditeurs qui ne sauraient aller en vérifier l’exactitude dans les contrées lointaines que les narrateurs prétendent avoir parcourues.

Voici quelques vers d’un conte fait à l’adresse de ceux qui cherchent toujours à exagérer les faits :

Une dispute advint (arriva) entre deux voyageurs.
L’un d’eux était de ces conteurs
Qui n’ont jamais rien vu qu’avec un microscope ;
Tout est géant chez eux. Ecoutez-les : l’Europe,
Comme l’Afrique, aurait des monstres à foison.

Celui-ci se croyait l’hyperbole permise.
« J’ai vu, dit-il, un chou plus grand qu’une maison. »
– « Et moi, dit l’autre, un pot aussi grand qu’une église. »
Le premier, se moquant, l’autre reprit : « Tout doux,
« On le fit pour cuire vos choux. »

Moralité
Quand l’absurde est sans borne, on lui fait trop d’honneur
De vouloir par raison combattre son erreur.

Enchérir est plus court, sans s’échauffer la bile.

Ce proverbe pourrait servir d’épigraphe aux relations des voyageurs du XVIIIe siècle, lesquels avaient la manie d’y mettre tant de merveilleux qu’on n’y attachait plus aucune croyance.

Partager cet article

Repost0

commentaires