Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 08:26

A propos : "Noël arrive à grands pas", et c’est l’occasion idéale pour vous parler d’un fruit qui est intimement lié à cette fête : l’orange. Cet agrume gorgé de soleil fut pendant longtemps le traditionnel cadeau de Noël des enfants. Aujourd’hui les temps ont bien changé, mais ce fruit savoureux reste au cœur de nos coutumes et de nos assiettes.

L'histoire de l'orange à Noël :

À l’Ancien Régime, avant 1789, l’orange ne s’acclimatait qu’en Espagne et en Italie. Dans les régions du nord, elle était cultivée dans des serres chauffées, des orangeries des cours princières. Ainsi, l’orange, récoltée à l’aube de l’hiver, n’était consommée que par les aristocrates. Elle était considérée comme un fruit de luxe. et les gens du peuple ne connaissaient pas son existence. Offrir une orange évoquait donc le luxe. Traditionnellement, on l’offrait aux enfants à Noël parce qu’ils n’en voyaient pas durant le reste de l’année et au 19e siècle, nombre d'entre eux ne savaient pas les consommer et croquaient dedans à pleines dents. Evidemment, ils étaient très déçus de ce cadeau. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que les jouets, pour Noël, deviennent plus courants.

 

Petit focus sur l’histoire de la culture des oranges en France

Saviez-vous que les toutes premières caisses à orangers ont été installées au XVème siècle, à Amboise, en Touraine ?

Originaire de Chine, l’oranger transite par les croisades au XI et XIIème siècle pour être implanté en Sicile. Mais ce fruit de luxe, très prisé par l’élite, se conserve difficilement et est souvent malmené lors des transports. Sa culture en Europe est en effet limitée aux zones chaudes et ensoleillées : l’Espagne, l’Italie… C’est ainsi que nait l’idée d’acclimater les orangers en France. En 1496, le jardinier du Roi Charles VIII, Dom Pacello de Mercoliano, décide d’acclimater les premiers orangers de France au Château Gaillard à Amboise. Il y cultive ces arbres dans des caisses, installées dans des bâtiments où ils seraient protégés du froid en hiver. Ces bâtiments que l’on appellera par la suite « orangeries » voient le jour un peu partout et deviennent un véritable symbole de pouvoir. Rares sont les châteaux qui ne possèdent par leur propre orangerie : l’orangerie du château de Versailles, du château de Cheverny, de Blois, de Chenonceau…


Bon dimanche....

 

Partager cet article

Repost0

commentaires