Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 08:02
Le billet du dimanche............

Valse Royale au palais..........

 

Si la question de l'emploi et du chômage est revenue au centre de bon nombre de préoccupations de nos contemporains, force est de constater qu'elle demeure un sujet de controverse entre les écoles de pensée économique, et entre les modèles économiques et sociaux des différentes nations. En l'absence de réel consensus sur le diagnostic ou les politiques aptes à lutter contre lui, le thème du chômage est clairement devenu un sujet de confrontation politique dans la plupart des démocraties, surtout à l'occasion des périodes électorales.

Le billet du dimanche............

UN petit tour de piste de ce président qui peine

Lors du dîner que le président de la République a eu avec la presse le 27 juillet, il a été au comble de sa virtuosité en affichant "comme condition de sa candidature", " une baisse, tout au long de l'année 2016, crédible, longue et répétée du chômage". Je vois, dans cette feinte, un double avantage.

D'abord celui de n'être jamais mis brutalement face à ce constat que le chômage baisse partout sauf en France et que probablement les statistiques de notre pays sur ce plan sont fallacieuses. François Hollande n'est ainsi jamais acculé à se défendre sur la nature même de son action et de sa validité, mais sur les modalités trop lentes de celle-ci dont le principe demeure épargné.

Ensuite, et surtout, paraissant reconnaître - même s'il voit en rêve des embellies ! - ce qu'il lui est impossible de contester : le chômage est une plaie sociale qu'il guérit mal, il se prémunit contre les attaques de ses adversaires de gauche et d'extrême gauche. Comment tirer encore davantage sur un président déjà si conscient de ses limites et apparemment prêt à laisser sa place !

Ce qui globalement aide à cette comédie est l'atmosphère dans laquelle les rivalités et les oppositions s'expriment. Alors que François Hollande est pris par une agitation et un mouvement qui n'ont rien à envier à ceux de son prédécesseur qu'il blâmait pourtant à juste titre pour cela - le président est même venu il y a quelques jours couronner de sa présence une importante saisie de drogue -, l'implication de plus en plus maladroite et parfois peu honorable de Nicolas Sarkozy comme chef de l'opposition, en particulier dans ses prestations à l'étranger, renforce François Hollande au lieu de l'affaiblir. On ne peut pas lui arracher brutalement son masque puisque, de l'autre côté, on ne brille pas sur le plan d'une argumentation contradictoire, vigoureuse mais démocratique.

Apparemment le président - l'artiste en piste et le chef de l'Etat à la peine - doit suivre avec inquiétude le succès confirmé d'Alain Juppé dans les sondages, avec l'apport substantiel de voix de gauche.

S'il ne s'agissait pas du destin de la France, on pourrait presque éprouver une curiosité plus esthétique que civique pour la suite.

Moralité : Le génie de la blagounette, l'orfèvre des dosages et des synthèses s'avère être un sombre clown. Le JDD le démontre. Il ne passera pas le premier tour en 2017.Dès lors Valls et Ségolène affûtent leurs Laguiole. Juppé va devoir ramer, pour la première fois de sa vie. Comment faire croire qu'il est de droite alors qu'il veut être élu par la gauche ?
Dans aucune démocratie parlementaire on ne voit ça, un type qui se présente contre son camp avec les voix de l'opposition...L’intérêt général représenté par l'Etat n'existe pas, c'est un mythe car ceux qui dirigent l'Etat décident non pas en fonction de l'intérêt général mais en fonction de leur propre intérêt qui est avant tout celui d'être élu.


Pour se faire élire, l'homme d'Etat doit toujours penser, réfléchir et décider avec une calculette électorale dans sa tête.

Partager cet article

Repost0

commentaires