Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 07:09
La rétro du "Lundi"

Expression :  " Avoir plusieurs cordes à son arc"

 

Avoir différentes solutions, ressources ou moyens pour atteindre un but ou régler un problème. Disposer de plusieurs façons de vivre et gagner de l’argent.

Au XIIIe siècle, et avant d’adopter l’expression telle que nous la connaissons aujourd’hui, on disait avoir deux cordes à son arc.

La rétro du "Lundi"

L’expression s’emploie lorsqu’on veut désigner une personne ayant des capacités, des aptitudes spéciales qui lui permettent d’embrasser indifféremment telle ou telle profession ou de faire plusieurs métiers. On dit alors : « Si elle ne réussit pas d’un côté, elle aura plus de chance d’un autre : elle a deux cordes à son arc. »

Cette expression date du règne de Charlemagne. Avant cette époque, la plupart des archers n’avaient qu’une corde à leur arc, de sorte que, lorsque cette corde se rompait, ils se trouvaient désarmés.

Charlemagne comprit la nécessité de remédier à cet inconvénient. Dans une ordonnance de 13, il recommande que « ses soldats soient convenablement armés : à savoir, les uns de la lance et du bouclier, les autres de l’arc avec deux cordes ». De cette manière, en cas d’accident, les archers n’étaient pas pris au dépourvu. Il en est de même pour les personnes ayant le privilège de pouvoir entreprendre successivement plusieurs choses différentes.

Partager cet article

Repost0

commentaires