Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 06:28

 

Autrefois .création bandeaux

 

      Il était une fois...

 solex.c01PG.JPG

Quand on débute par cette phrase, on s’attend à remonter dans le passé pour croiser un prince charmant, une princesse, un cheval blanc... Avec forcement une fin heureuse !

Alors pourquoi commencer par « il était une fois »pour vous parler dune histoire qui est, plus que jamais, vivante et dans son époque ?
Peut-ê
tre parce que lhistoire de Solex ressemble à un conte. Vous y rencontrerez une petite reine, une monture révolutionnaire et, pas un, mais plusieurs héros. Et la magie dans tout ça ? Il se pourrait bien quelle fasse quelques apparitions. Sous les traits dune idée géniale, dun soupçon de chance, d’une pensée avant-gardiste.

Quant à savoir comment se termine cette histoire... Ce n’est pas pour aujourd’hui ! Car, vous allez voir, Solex est plus que jamais dans l’air du temps ! 


Le VéloSoleX (marque déposée), plus communément appelé Solex, est un cyclomoteur dont le moteur a été créé par la société de mécanique française solex. Il en a été produit plus de sept millions, sous plusieurs versions, de 1946 à 1988.

En tant que cyclomoteur, il pouvait se conduire en France sans permis et dès l'âge de 14 ans. Légère, rustique et économique, « la bicyclette qui roule toute seule » (selon un slogan des années 50) a été très populaire chez les lycéens les étudiants et les ouvriers. C'était en quelque sorte la 2cv des cyclomoteurs .

Nouveau !

C’est officiel il fait son grand retour, mais cette fois en version électrique 

velosolex.02.jpg

 

Tombée en désuétude dans les années 1980, la marque mythique Solex signe son retour avec un magasin à Paris. Avec pour figure de proue cette fois-ci, le vélo électrique.

Les nostalgiques peuvent se réjouir. La marque Solex vient d'ouvrir sa seule et unique boutique en France à Paris, dans le quatrième arrondissement, Le modèle proposé à la vente diffère cependant radicalement de son ancêtre bruyant devenu extrêmement populaire. Le Solex city est un vélo électrique pouvant atteindre la vitesse maximale de 25 km/h et est vendu à un prix oscillant entre 1200 et 1500 euros.

La société était déjà revenue sous le feu des projecteurs en septembre 2013, lorsqu'elle avait annoncé la relocalisation d'une partie de sa production en France. Les vélos électriques de la marque Solex sont en effet dorénavant assemblés dans l'usine de Saint-Lô (Manche), même si une grosse partie de la production demeure en Chine. Les coûts supplémentaires engendrés par la production en France seraient en partie compensés par une diminution des frais de la chaîne d'assemblage: Grégory Trebaol, PDG du groupe Easybike qui possède dorénavant Solex, explique ainsi que, beaucoup de composants provenant d'Europe, il est moins cher de les assembler en France qu'en Chine. L'ex-ministre de l'Économie Arnaud Montebourg avait d'ailleurs célébré le retour d'un symbole français.

Une histoire mouvementée

Ancré dans l'imaginaire collectif français, le Solex a connu un succès fulgurant durant l'après-guerre en raison notamment de son faible coût et de la moindre implantation de l'automobile qu'aujourd'hui. Mais la concurrence aura raison de son indépendance et la marque sera rachetée par Renault puis par Motobécane dans les années 1970. Elle changea encore de nombreuses fois de mains et connut un certain essoufflement jusqu'à l'arrêt de la production en France en 1988. Son histoire mouvementée semble ainsi se stabiliser avec le rachat de la marque par le groupe Easybike, également propriétaire des vélos électriques Matra, qui profitera peut-être d'un certain patriotisme économique.

L'Histoire se répète mais ne se ressemble cependant pas. Le public visé aujourd'hui est sensiblement différent de celui des débuts. Grégory Trebaol indique ainsi au Parisien cibler une clientèle «rétro-chic», composée de jeunes urbains. Le prix assez élevé des nouveaux modèles n'est pas susceptible d'attirer un public aussi vaste que leurs illustres ascendants. Mais la société compte bien miser sur la notoriété de la marque, aussi bien nationale qu'internationale, pour prendre un nouveau départ pétaradant.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires