Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 07:04

 

 

L'enquete de la semaine. sf.   Success-story à la française

 

 

La Baguette.....

 

Fabriqué en FLa baguette française peut-elle conquérir les tables américaines et chinoises ? C'est, en tout cas, le pari que font ces étrangers qui viennent se former, dans l’Hexagone, à l'art de la boulangerie, et les entrepreneurs français qui, eux, plient bagage pour s'installer hors de nos frontières.

Petits choux, crème pâtissière, pâte feuilletée : dans un laboratoire de l'Institut national de la boulangerie-pâtisserie de Rouen, en Normandie, les stagiaires - un jeune Grec, des Coréennes, un Français déjà expatrié - apprennent la recette du Saint-Honoré. Hassan Sahli, chauffeur de taxi à Washington, a décidé de se reconvertir. « Il y a un marché à Washington », explique l'élève, déjà contacté par des établissements de la capitale américaine pour exercer ses talents de pâtissier à l'issue de sa formation de quatre mois et demi. Près de 15 % des stagiaires adultes inscrits à un cursus de CAP de l'institut sont étrangers. Et « une petite moitié des élèves français en reconversion veulent partir à l'étranger », précise Jean-François Astier, directeur général de l'institut. Jinnie, une Coréenne de 40 ans, a économisé durant quinze ans pour ouvrir sa boutique à Séoul. « Le pain français est à la mode en Corée du Sud. Il a une réputation saine, et il est plus simple d'en manger au petit-déjeuner que de cuire du riz », explique-t-elle. Le succès de la boulangerie française à l'étranger s'intensifie depuis quelques années, en particulier en Asie et au Moyen-Orient, marchés d'avenir. « C'est une progression liée à l'évolution des modes de vie, et plus largement à l'émergence de classes moyennes », observe Christophe Monnier, en charge du secteur pour Ubifrance, l'agence qui aide les entreprises françaises à se développer à l'international

Concurrence féroce

Les chiffres sont éloquents. De 2003 à 2013, les exportations de pâtes et de préparations pour produits de boulangerie et pâtisserie ont plus que doublé, passant de 197 à 480 millions d'euros. Les produits finis ont suivi la même tendance, passant de 850 millions d'euros en 2003 à 1,5 milliard dix ans plus tard. Pour certains pays, la progression des exportations est exponentielle, comme en Chine, avec une croissance de 7.800 % sur dix ans. Les groupes de boulangerie industrielle ne s'y sont pas trompés. Brioche dorée, du groupe Le Duff, a 500 points de vente dans le monde, tandis que Délifrance (Vivescia), compte 18 unités de production à l'international. L'enseigne Kayser suit la même voie. « Le croissant ou la baguette sont un luxe accessible », explique Éric Kayser, le fondateur de l'enseigne. Parallèlement, des artisans boulangers-pâtissiers connaissent des réussites exceptionnelles, à l'exemple de Pierre Hermé ou de Jean-Paul Hévin, devenus des vedettes en Asie. Dans ce secteur, le « made in France » est un atout même si la concurrence s'annonce féroce. Jouant sur l'image de la boulangerie française, Paris baguette, une chaîne coréenne de 3.000 points de vente, vient même d'ouvrir une boutique... à Paris. .

 

Partager cet article

Repost0

commentaires