Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 06:14

 

  du côté nature .logo.07.2013 

 

 

 

Les Pelouses "La remise en forme"

 

 

Avec ce soleil radieux qui vient de réchauffer   nos jardins gorgés d'humidité - à défaut d'avoir été transis de froid - l'herbe se remet à pousser de plus belle. Dans certaines régions, en particulier l'ouest et le sud de la France, les tondeuses ont déjà repris du service pour peu que le sol ait suffisamment séché pour redevenir praticable. Ailleurs, cela ne saurait tarder. Dans tous les cas, les conditions sont idéales pour régénérer votre pelouse, souvent malmenée au sortir de l'hiver, si doux soit-il, en lui offrant une toilette de printemps bien méritée. Cette année, ce n'est pas tant le gel qui l'aura fait souffrir que l'excès d'eau provoqué par des précipitations quasi continues depuis décembre.

 

Sortez le scarificateur

Le résultat le plus spectaculaire est la prolifération des mousses notamment dans les zones ombragées et/ou en terrain argileux et acide. La première chose à faire consiste à tondre la pelouse assez court (3 à 4 centimètres) puis à passer un scarificateur manuel ou mécanique si vous avez une grande surface. Cet outil rotatif, équipé de fines lames, permet d'extirper les touffes de mousse et les vieux résidus de tonte qui, à la longue, finissent par étouffer vos pieds de ray Grass anglais, l'herbe noble qui constitue, avec le pâturin des prés (Poa pratensis) particulièrement adapté aux zones humides, l'essentiel des gazons dans les zones océaniques et tempérées. Évitez d'utiliser un produit anti-mousse à base de sulfate de fer: ce sel, toxique pour les animaux, contribue en effet à acidifier le sol et donc à favoriser, à moyen terme, le retour… de la mousse. En outre il a l'inconvénient, si vous n'y prenez garde, de noircir les pierres et donc de tâcher votre dallage ou le bas de vos murs.

Agissez préventivement

Pour venir à bout de ces indésirables, mieux vaut, comme souvent, agir en préventif. Si votre sol est trop acide (pH inférieur à 6), rééquilibrez-le en épandant un anti-mousse à base de chaux ou de cyanamide de chaux. N'oubliez pas non plus de nourrir votre pelouse en lui apportant un engrais équilibré, riche en azote mais aussi en phosphore, potasse et magnésium: ainsi fortifié votre ray-grass se laissera moins facilement envahir par la mousse mais aussi par d'autres herbes concurrentes comme le trèfle blanc.

 

Regarnissez les manques

P5100761.JPG

Les conditions très humides de cet hiver hors norme ont également eu pour effet de tasser la terre, en particulier dans les zones de passage, et de provoquer des «manques» qu'il s'agit maintenant de combler. Pour cela, décompactez la terre en creusant des petits trous à l'aide d'une fourche-bêche ou, mieux encore, de chaussures équipées de semelles à pointes métalliques. Épandez ensuite une fine couche d'un mélange de sable de rivière et de terreau que vous incorporerez dans les trous au moyen d'un balai de cantonnier à fibres de chiendent ou de coco. Semez ensuite une variété de ray-grass rustique et résistante au piétinement, grattez avec un râteau pour enterrer les graines puis tassez au moyen d'un rouleau ou avec l'envers d'une pelle de maçon. A noter que l'aération du sol contribuera, par la même occasion, à faciliter le drainage et in fine à limiter l'envahissement des mousses.

 

Dans quelques semaines et à condition de la tondre régulièrement, si possible avec une tondeuse manuelle à lames, votre pelouse reconnaissante prendra l'aspect d'une moquette resplendissante et moelleuse sur laquelle il fera bon s'étendre!

au-jardin-.02.JPG

Partager cet article

Repost0

commentaires

univert : scarificateur 22/03/2014 20:14


Merci pour votre blog passioné !!