Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

25 février 2022 5 25 /02 /février /2022 17:56

Savez-vous d'où vient l'expression " Faire la nique " 

Cette expression vient de niquer, un verbe français du ­‑XVesiècle. De nos jours, elle signifie « rouler quelqu’un » dans le sens d’« escroquer ». Niquer viendrait quant à lui du mot germanique nicken, « hocher la tête ». Historiquement, il signifiait « faire un signe agressif de la tête ».

A ne pas confondre avec forniquer

Ce verbe ne doit pas être confondu avec celui issu de la francisation du verbe arabe naaka, « copuler ». Son utilisation en français dans ce sens aurait été favorisée par sa paronymie (de forme proche) avec forniquer. Dans ce sens-là, le verbe niquer semble être devenu courant après la guerre d’Algérie avec le retour des pieds-noirs arabophones. Aujourd’hui, on l’utilise aussi dans le sens de « détériorer ».

Prescription en urgence

- C’est pour quoi ?

- Je suis fatiguée ce soir. Vous pouvez me faire une ordonnance disant que je dois rester tranquille quelques jours ?

- Comment ça ?

- Tranquille, vous voyez quoi…

- Pas très bien en fait.

- Une ordonnance pour que mon mari ne me saute pas dessus ce soir.

- Ah d’accord… mais non ce n’est pas possible.

- Une ordonnance d’abstinence pour lui alors ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires