Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

4 août 2021 3 04 /08 /août /2021 06:38

Au jardin :

Saviez-vous Qu’en cas d’attaque d’insectes,

les tomates se défendent mutuellement par signaux électriques

Non, les tomates ne sont pas impuissantes face aux nuisibles. En réalité, en cas d’attaque extérieure, elles se protègent mutuellement grâce à leur propre « système nerveux » qui n’est pas si éloigné des êtres vivants.

Explications. Mildiou, insectes ravageurs et autres nuisibles peuvent détruire tout un plant de tomates. Pourtant, contrairement aux idées reçues, ces fruits ne sont pas si fragiles et impuissants face aux maladies. Selon une étude partagée par NewScientist le 20 juillet 2021, si une tomate commence à être dévorée par un indésirable, elle peut prévenir ses voisines par signaux électriques

Ces petites impulsions envoyées à l’ensemble de la grappe sont produites grâce au peroxyde d’hydrogène. Ce composé chimique défensif est libéré par la tomate et se déplace par les xylèmes et les phloèmes, des tubes qui permettent de faire circuler la sève entre les racines, les feuilles et les fruits. Ces signaux électriques permettent ainsi d’éviter que l’infection causée par les insectes s’installe dans les tissus endommagés.

Les tomates n’ont donc pas de neurones, mais bel et bien des cellules nerveuses. Pour parvenir à cette étude édifiante, les chercheurs brésiliens ont placé des électrodes sur la tige des fruits grignotés par les chenilles. Résultat ? Ils ont mesuré une augmentation de la production de peroxyde d’hydrogène dans les feuilles ainsi que dans les fruits intacts.

« L’activité électrique du fruit change constamment à chaque seconde. Nous pouvons trouver un modèle distinct dans l’activité électrique lorsqu’un insecte attaque. »

Gabriela Niemeyer Reissig de l’Université fédérale de Pelotas au Brésil, citée par NewScientist

Une découverte riche et surprenante. Source

 

Partager cet article

Repost0

commentaires