Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 07:10
Le billet du dimanche............

Devinette: Vous connaissez le trou de Madame Fontaine ? "

non  il ne s’agit pas d’un canulard ni d’une moquerie décrivant une partie de l’anatomie humaine ! "

Un indice : pour le trouver, sans avoir l’esprit mal placé

L’appellation prête à sourire, voire à rire. Pourtant, le Trou de Madame est un lieu historique on ne peut plus sérieux. Situé au cœur de la prairie du Sesca, à Préchacq-les-Bains dans le département des Landes.

Le Trou est une source hypothermale avoisinant les 30 °C, autrefois très fréquenté par les curistes. Aujourd’hui en ruines, elle accueille encore quelques curieux ou touristes intrigués par son nom saugrenu. Réputée pour ses vertus thérapeutiques, certains viennent également jusqu’à elle pour soigner leur maladie de peau : eczéma, psoriasis ou autre. Quant à l’origine même de sa dénomination, les légendes vont bon train. Certaines évoquent une religieuse qu’on aurait retrouvée là, morte. D’autres, comme Jean-Pierre Marquant, le guide du Trou, retiennent une autre version, qui remonte au XVIIIe siècle. À l’époque, la reine douairière d’Espagne, Marie-Anne de Neubourg , se rend souvent à Dax et ses alentours grâce à son ami, un certain Monsieur Béreau, riche bourgeois originaire de Ciboure. En 1712, elle aurait visité le Trou de Préchacq. Tombée sous le charme du lieu, on aurait alors surnommé ce dernier le Trou de Madame. Une origine noble, comme celle de curistes occasionnels qui s’y baignaient, à l’image de Michel de Montaigne, venu soigner sa gravelle vers 1580.

Fermé aux curistes depuis 1963, le Trou était encore, en 1922, un véritable lieu de cure hôtelière, entouré d’un bâtiment sur deux niveaux, comprenant dix chambres. On peut aujourd’hui venir contempler les vestiges de cette gloire d’antan.

Pour en savoir plus

Le billet du dimanche............
Le billet du dimanche............

 " Bon dimanche "

Partager cet article

Repost0

commentaires