Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 06:10

Peut-on espérer vivre plus longtemps

&

être plus robuste lorsque l'on vit à la campagne ?

Allergies alimentaires, asthme, rhume des foins, eczéma… Les études le confirment : les campagnards sont davantage protégés contre ces pathologies, qui ne cessent de progresser dans les pays industrialisés. Leur plus grande résistance tiendrait à la richesse du microbiote naturel dans lequel ils évoluent et qui les immunise contre certaines maladies inflammatoires. Les micro-organismes que l’on trouve en ville étant moins variés, les citadins seraient davantage sujets aux allergies et à l’asthme, rendus plus aigus encore en raison de la pollution.

L’enzyme A 20 agirait comme un anti-inflammatoire

Une équipe de chercheurs européens a analysé le phénomène dans une étude parue en 2015 dans la revue Science. Ils ont voulu savoir si la poussière présente dans les étables (riche en pathogènes) pouvait jouer un rôle dans le renforcement du système immunitaire. Pendant deux semaines, ils ont fait inhaler à des souris de la poussière prélevée dans des exploitations laitières allemandes et suisses, puis ont exposé les rongeurs à des acariens. Résultat : les souris qui avaient respiré la poussière ont développé moins de symptômes allergiques que celles qui n’en avaient pas inhalé. Les scientifiques ont mis en évidence chez les souris les moins allergiques le rôle d’une enzyme, appelée A 20, qui agirait comme anti-inflammatoire et atténuerait la réaction du système immunitaire face aux allergènes. Mais ce n’est pas tout.

A la campagne, moins de stress, de dépression et d’obésité

Depuis une à deux décennies, les études ont démontré les multiples bienfaits de l’exposition à un environnement naturel sur notre santé psychique et corporelle. Moins de maladies cardiovasculaires, moins de stress, de dépression, de consultations médicales, d’obésité… Plus attrayante que le goudron, la nature incite notamment à pratiquer une activité physique et contribuerait à l’allongement de l’espérance de vie en bonne santé !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires