Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

27 juillet 2018 5 27 /07 /juillet /2018 07:59

 

La question que tout le monde se pose :

"Y aura-t-il assez de rosé cet été " ?

La question se pose ! La France a beau être le premier pays de production de rosé (un tiers des volumes), en 2017 la récolte a été historiquement faible et les quantités produites sont en recul. Résultat, "la France manque de vin (rosé)"(Les Echos). 

Pourquoi ? Parce que du rosé, tout le monde en veut : nous (les Français) : une bouteille de vin vendue sur 3 en France contient du rosé (chacun d'entre nous en consomme en moyenne 20/an), mais aussi le monde entier, premier producteur la France est aussi le premier exportateur (plus de 30% des rosés exportés viennent de chez nous). 

Et ce qui fait vraiment peur, c'est que tout le monde veut le MÊME rosé : celui qui vient de Provence. Or en 2017, la production a reculé de 20M de bouteilles et pour ce qui est des 150M de flacons qui restent, il n'est pas évident qu'ils ne nous échappent pas. L'export est l'eldorado de la région : en 10 ans, les exportations de rosé de Provence ont été multipliées par 7 en volume et 12 en valeur !

Moralité : préparez votre carte bleue, car sur les 3 dernières années le prix de la bouteille (départ cave) des rosés de Provence a augmenté de 73%. Ouch"

En lire plus dans Les Echos

 

Partager cet article

Repost0

commentaires