Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 15:25

     Et dire que nous n'allons plus pouvoir là non plus boire notre petit ballon de rosé 

Trop de demande, pas assez de vin… Le succès du rosé dans le monde pourrait compliquer son approvisionnement cette année.

Seul véritable pays producteur et exportateur de rosé, la France pourrait être victime de son succès cette année, révèlent Les ÉchosAlors que la demande ne cesse d’augmenter – l’ensemble de la consommation a grimpé de 31% en quinze ans -, la faible production de rosé en 2017 risque de ne pas suffire à étancher toutes les soifs.La France commence en effet à manquer de vis, spécifiquement sur le millésime 2017 dont les volumes sont en recul, dans un contexte général de récolte historiquement faible malgré les 6,4 millions d’hectolitres produits par an. En Provence, deuxième région productrice de rosé de France, la récolte a baissé de 12 % l’an dernier…soit 20 millions de bouteilles en moins ! Une situation qui fait mécaniquement grimper les prix. Si l’on devrait toujours pouvoir trouver du rosé en supermarché cet été, le spectre de la pénurie risque en revanche d’affecter son prix : alors qu’une bouteille de rosé coûte en moyenne 4,44 euros, l’AOC prévoit une hausse de 20 à 30% l’hectolitre, selon Les Échos.! !

Tient donc ! Sa me rappelle quelle chose. Ne serez-ce pas la même méthode employée que pour le beurre,  ou plutôt faire du beurre sur le dos de qui ? Eh bien du consommateur bien sûr ! !  Sa flaire l’arnaque tout cela non ?

 

Allez bon dimanche ...........

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0

commentaires