Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

5 janvier 2018 5 05 /01 /janvier /2018 11:32

" Conso,Boulot,Dodo"

Qu'est-ce qui nous pousse à consommer toujours davantage et pourquoi ne sommes-nous jamais satisfaits ?

La société de consommation voudrait nous plonger toutes et tous dans une course sans fin au toujours plus. Toujours plus de besoins, toujours plus d’envies, toujours plus d’achats… et toujours plus de frustrations. Comment expliquer ce paradoxe ? Comment expliquer que l’accumulation des biens conduit à l’accumulation des désirs ?

Arte s’est posé la question et nous offre le fruit (passionnant) de sa réflexion.

S’intéressant à notre rapport au temps, Arte a lancé (Tr)oppressé une série d’épisodes consacrés aux habitudes et aux comportements de l’époque. Arte :

« Sous pression en permanence, nous manquons tous de temps, nous courons partout avec le sentiment que nos vies nous échappent, que plus rien n’a de sens. Nous chérissons nos merveilleuses technologies, leur vitesse et ces frissons, ce monde où en quelques clics, nous avons l’impression de pouvoir tout obtenir. Mais au final, est ce que tout ça nous rend plus heureux ? »

Baptisé Conso, boulot, dodo, le deuxième épisode de (Tr) oppressé s’est penché sur ce qui nous pousse à acheter et à succomber si vite à nos pulsions consuméristes avec, en toile de fond, cette interrogation : « Une satiété de consommation peut-elle exister dans une société de consommation ? »

Regardez, c’est plutôt bien vu

Voir la vidéo

Christophe Bouton, philosophe auteur de Le Temps de l’urgence :

« Il y a une urgence de la consommation qui est orchestrée et organisée.

(…)

Ce mode de consommation crée des habitudes chimiques qui créent une forme d’impatience. Si le désir n’est pas satisfait immédiatement, on peut avoir une forme de frustration. »

D’où l’importance de se tenir à l’écart (tant que possible) de cette frénésie rationnelle du toujours plus. Une réflexion précieuse servie avec intelligence par Arte.

Partager cet article

Repost0

commentaires