Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

5 décembre 2017 2 05 /12 /décembre /2017 11:51

Comment protéger ses plantes de l’hiver et du froid

Quelquefois il reste nécessaire de rappeler quelques consignes de base car Le gel, le vent et le froid sont les principaux ennemis des plantes en hiver, et autant de dangers qui menacent leur croissance et leur bon développement. Comment les protéger efficacement et réussir leur hivernage ? Voici tout ce qu'il faut savoir pour prendre soin des végétaux pendant la saison hivernale, des plantes d'intérieur au potager. Quelles plantes sont concernées ? Pendant la saison froide, le développement des plantes caduques s'arrête ; elles entrent dans une sorte d'hibernation. Mais ce n'est pas le cas des persistantes. Ces dernières sont donc exposées aux intempéries des mois d'hiver, dont certaines, comme le gel, peuvent leur être fatales. Il convient donc de protéger efficacement les arbustes au feuillage persistant mais aussi les jeunes plantations, c'est-à-dire jusqu'à un an environ. Les plantes en pot sont elles aussi très exposées car leurs racines sont moins protégées qu'en pleine terre.

Pourquoi faut-il protéger ses plantes l'hiver ?

Du froid d'abord, de la neige et du gel aussi. En effet, la baisse des températures va gêner le bon développement des plantes, qui, depuis que leur sève est descendue à la fin de l'automne, sont en dormance, un état de vie ralenti. De plus, les maladies atteignant un pic à la fin de l'été, si les plantes s'endorment souffrantes, elles ne pourront pas combattre l'infection durant cette période très rude et sortiront de l'hiver, si elles y parviennent, dans un piteux état. Il est donc essentiel d'en prendre soin et de les protéger afin qu'elles puissent refleurir au printemps. Et ainsi de suite l'hiver prochain.

 

A partir de quand faut-il les protéger ?

 

Lorsque l'hiver approche, vous avez peur que les plantes du jardin ne soient endommagées par le froid. Pourtant, il est nécessaire d'attendre les premières gelées afin que les plantes se préparent à des températures parfois négatives et entrent en dormance. Ainsi, les arbres, arbustes et rosiers ont besoin d'être exposés à des températures comprises entre 0°C et -10°C quelques jours : le froid et le gel sont en effet importants pour la lignification (les cellules végétales se transforment en bois) et limitent l'apparition d'insectes nuisibles.

L'idéal est donc de mettre en place les protections le plus tard possibles dans la saison (mi-novembre) et de les retirer dès que les températures remontent un peu. Quand les découvrir ? De façon identique, on ne doit pas attendre qu'il fasse trop chaud pour retirer les protections. Aux premiers dégels du sol (mars ou avril en fonction des climats), vous pouvez les découvrir, sauf si les températures sont trop instables entre le jour et la nuit. En effet, une protection maintenue trop longtemps risque de favoriser un pourrissement de la plante.

Notez que vous pouvez donner un petit coup de pouce aux plantes dès la fin de l'été, grâce à une dose d'engrais et en les habillant d'un voile d'hivernage par exemple, qui tiendra jusqu'à fin février.

Dernier conseil : ne laissez jamais les plantes sans surveillance, ni soin durant la période hivernale. Ce n'est pas parce qu'elles sont à l'abri sous leur voile d'hivernage qu'elles doivent être laissées à l'abandon.

 

Les différentes méthodes de protection des plantes

 

Le paillage est une technique consistant à appliquer une couche de matière protectrice dans le but d'atténuer les effets d'un climat trop rude sur le sol de la plantation. Ce procédé assure en effet le maintien de la chaleur dans le sol aux périodes les plus délicates. Le paillis est notamment recommandé pour protéger les racines des arbres et arbustes en cas de gel. Les racines qui restent protégées donneront de nouvelles pousses au printemps. Outre la paille, d'autres matériaux, naturels ou synthétiques sont aujourd'hui utilisés. Côté organique, les copeaux de bois, la paille, le foin et le carton feront l'affaire. Le paillage se réalise au début de la saison de la culture, et l'opération peut être renouvelée en cas de besoin. Il doit être aéré régulièrement pour éviter tout risque de pourrissement.

 

 

Le buttage, pour les jardiniers plus avertis, consiste à ramener de la terre au pied des plantes, n'a pas pour but réel d'aider les plantes à lutter contre le froid. Mais en contribuant au renforcement des racines, il peut favoriser leur croissance. Il est notamment recommandé dans le cas de certaines plantes du potager, comme les pommes de terre. C'est une technique qui convient enfin aux rosiers. Le buttage est également utilisé en viticulture. La terre est alors ramenée en motte au pied du cep.

Les feuilles plastiques conviennent parfaitement aux plantes les plus fragiles. Choisissez-les de couleur blanche, car du plastique coloré ou transparent provoque une fluctuation de température que vos plantes n'apprécieront pas. Pour un jardinage plus écolo, n'hésitez pas à privilégier les feuilles mortes séchées. Elles conviendront parfaitement aux vivaces, des plantes que l'on a dans son jardin pendant plusieurs années (agapanthes, marguerites, lupins, campanules...). Elles refleurissent tous les ans et s'endorment pendant l'hiver. Beaucoup d'entre elles sont fragiles et doivent être protégées du froid. La couche de feuilles doit être de 5 cm d'épaisseur environ. N'oubliez pas d'y poser un poids pour ne pas que tout s'envole au moindre coup de vent.

Le papier journal fera l'affaire pour les pots et les jardinières.

Le voile d'hivernage non tissé convient davantage aux arbres et arbustes, et doit être disposé sur les branchages. Capable de protéger les végétaux des coups de gel, il se décline en trois formats : un grand drap, à découper à la taille de la plante, une housse, semblable à une chaussette, à glisser sur la plante, et un zip, qui telle une tente, recouvre la plante dans son intégralité grâce à une fermeture éclair bien pratique. Fabriqué en coton, il est important de faire attention à son grammage, l'idéal étant 20 à 30 g/m2. Exemple : pour une plante méditerranéenne qui passerait l'hiver à Lille, il faudrait opter pour un voile d'hivernage de 60g/m2 pour être bien sûr qu'elle résiste bien.

La jute convient également aux ramures des jeunes arbres et de certains arbustes plus fragiles que d'autres, particulièrement ceux habitués à un climat doux, tels les lauriers roses et les fuchsias. Couvrez leur tronc de toile de jute. Si l'hiver est particulièrement froid, mettez de la paille entre la toile et le tronc.

Les serres, qu'elles soient en verre ou en polycarbonate, permettent aussi de garder les plantes à l'abri du froid et se déclinent désormais en petits formats, capables de s'adapter aux balcons citadins.

Les plaques de polystyrène, couvertures hivernales, ainsi que le grillage à mailles fines peuvent aussi convenir pour protéger vos plantes.

Il existe aussi des câbles chauffants, à enrouler autour de la plante pour la maintenir au chaud. 

Partager cet article

Repost0

commentaires