Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 06:49

DÉNIGRÉS, LES PIGEONS SONT EN RÉALITÉ DES OISEAUX EXTRÊMEMENT INTELLIGENTS

 

Présent en grand nombre dans nos villes, le pigeon biset (Columba livia) souffre d’une image extrêmement négative. Considéré comme sale, porteur de maladies et de surcroît, très bête, plusieurs études prouvent pourtant qu’il est en réalité très intelligent. Retour sur cinq d’entre elles.

A elle seule, la capitale française compte environ 100 000 pigeons biset, soit à peu près un oiseau pour 22 habitants. Une prolifération qui déplaît à beaucoup de personnes à cause du fait que ce volatile est considéré comme sale, porteur de maladies et qui plus est, extrêmement bête. Si les deux premiers points sont discutables, le troisième, en revanche, est totalement faux. Le pigeon commun est en réalité extrêmement intelligent. Au cours des dernières décennies, nombreux sont les scientifiques à avoir étudié l’espèce à travers des expériences de psychologie cognitive, et les résultats de leurs recherches sont tout à fait étonnants.

L’expérience du miroir

LE PIGEON SE RECONNAÎT DANS UN MIROIR

Réalisée en 1981 par les chercheurs de la prestigieuse université Harvard, cette expérience tendait à déterminer si les pigeons avaient conscience d’eux-mêmes. Pour cela, ils ont placé un individu dans une petite boîte dans laquelle se trouvait un miroir. Sur le ventre du volatile, une petite tache noire a été dessinée au préalable. Les scientifiques ont alors observé le comportement de l’animal et celui-ci a été sans équivoque : lorsqu’il se trouve face à son reflet, plutôt que de s’attaquer à son image, il tente de picorer le point sur son propre ventre.

Ainsi, l’expérience démontre que le pigeon a bien conscience que ce qu’il voit dans le miroir n’est que son propre reflet, et non pas un autre pigeon. Une aptitude dont peu d’animaux sont capables : ni les chiens, ni les chats, ni même les bébés humains. En outre, une petite poignée d’animaux ont réussi ce test et parmi eux, on retrouve le grand singe, l’éléphant, le dauphin, le perroquet ou encore le corbeau, soit des animaux réputés pour leur intelligence.

L’expérience de la banane et du cube

Publiée en 1984, cette seconde étude a démontré que les pigeons étaient capables, tout comme les chimpanzés, d’utiliser des outils. Pour en arriver à cette conclusion, l’équipe de scientifiques a mis un pigeon dans une boîte avec un cube et une banane suspendue. Dans un premier temps, on peut voir que l’animal tente d’attraper la friandise, sans y parvenir. Rapidement, il utilisera alors le cube afin de se hisser assez haut pour attraper la banane.

ILS SONT CAPABLES D’UTILISER DES OUTILS

A noter néanmoins que le pigeon avait été auparavant conditionné par les chercheurs, c’est-à-dire qu’ils lui avaient appris au préalable à déplacer un cube ainsi qu’à l’utiliser pour attraper une friandise. L’étude n’en demeure pas moins inintéressante puisqu’elle démontre que non seulement les pigeons sont capables d’apprendre des « chorégraphies », mais aussi et surtout de les réutiliser dans des situations qu’ils rencontrent pour la première fois.

 Les pigeons et la musique 

Deux chercheurs américains ont tenté de déterminer en 1984 si les pigeons étaient capables de distinguer deux styles différents de musique classique. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, la réponse est oui. Pour en arriver à cette conclusion, ils ont conditionné plusieurs pigeons à appuyer sur un bouton en fonction de l’auteur de la musique qu’ils entendaient, en l’occurrence Bach ou Stravinski.

Les scientifiques ont ensuite soumis leurs sujets à un test à l’aveugle, avec des musiques s’apparentant à celle des deux compositeurs. Et les résultats furent édifiants puisque certains individus ont eu un taux de réussite de 100 % à cet exercice !

 Les pigeons et la peinture

Cette étude a été menée par des chercheurs japonais en 1995 et a obtenu le prix Ig Nobel. Pour les besoins de celle-ci, les scientifiques ont appris à des pigeons à distinguer les peintures de Monet de celles de Picasso. Ils leur ont ensuite montré des tableaux d’impressionnistes et d’autres de cubistes. Étonnamment, les pigeons ont réussi à attribuer les bons tableaux, au bon mouvement artistique dans 60 à 100 % des cas !

En revanche, les scientifiques ont pu remarquer que ces animaux n’arrivaient pas à s’y retrouver lorsque les tableaux impressionnistes étaient à l’envers, quand les tableaux cubistes, même la tête à l’envers, ne leur posaient aucun problème.

Partager cet article

Repost0

commentaires