Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 17:11
La rétro du lundi...........

Expressions, Proverbes
En faisant un petit retour en arrière l’on aperçoit souvent même très, très souvent, que le contenu de la plupart des proverbes sont toujours d’actualité et leurs contenus s’avèrent très proches de la réalité comme l’on dit chez nous c’est bien vrais tout çà………

Aujourd’hui : voyons le proverbe ;

 

"C’est le pot de terre contre le pot de fer"

 

Ce  proverbe est tiré de l’Ecriture (chap. XIII de l’Ecclésiaste). Il nous rappelle que la prudence nous conseille de ne nous associer qu’avec nos égaux, si nous ne voulons pas engager notre indépendance ou compromettre notre sûreté.

On se sert de cette expression pour caractériser les débats qui s’élèvent quelquefois entre des gens de force inégale, où le plus faible est presque toujours brisé parle plus fort.

Il ne faut donc pas entrer en société avec plus riche ou plus puissant que soi, car celui qui le fait commet une grande faute, en aliénant sa liberté et en risquant d’être humilié ou tout au moins amoindri.

La Fontaine, dans sa table qui a pour titre : Le pot de terre et le pot de fer (livre V, fable II), fait voyager de compagnie un pot de terre et un pot de fer. Le premier est représenté comme la victime d’une association inégale car, au bout de cent pas, il est mis en pièces, étant heurté par son compagnon plus dur que lui matériellement. Voici les derniers vers de cette fable si judicieuse dans ses conclusions :

Ne nous associons qu’avec que nos égaux ;
Ou bien il nous faudra craindre
Le destin de l’un de ces pots.

Partager cet article

Repost0

commentaires