Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 19:29
La blagounette du samedi soir...........

 

Comme disait Henri IV, jusqu'à 60 ans je croyais que c'était un os !

 

  Poésie de la BISTOUQUETTE !

                                                         

Pauvre « kékette ».

Ma libido pourtant si parfaite...

Est finalement partie en retraite.

Mes jours de gloire sont révolus.

Ma libido ? Finie, foutue !

Ce par quoi tant de femmes ont joui

Ne sert maintenant qu'à faire pipi.

Y'avait un temps où la coquette

Sortait hors de mes bobettes.

Aujourd'hui, c'est presqu'une corvée,

Simplement de la retrouver.

C'en était même embarrassant

D'la voir grimper en l'air tout l'temps;

Même le matin quand j'me rasais,

Le nez bien haut, elle me regardait.

Et comme j'avance dans la vie,

Je sens comme une nostalgie

De voir maintenant cette pauvre chose

Me regarder les pieds quand je me chausse.

 
>  Pour résumer :

dans le temps elle me faisait courir,

maintenant je la promène ! ! ! 

Comme c'est bien dit !!!, messieurs, mesdames ... ne pleurez pas, c'est la vie !!!!

Il est fou Afflelou !

Allez ! bonne fin de soirée.................

Allez ! bonne fin de soirée.................

Partager cet article

Repost0

commentaires