Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 08:20

SVP n’ajoutez pas un cadavre dans votre cuisine ! 

 

« Il n’y a pas si longtemps encore, je vivais dans un appartement avec un sèche-linge, un grand lave-vaisselle, un réfrigérateur encore plus grand et même une cave à vin.
Mon élégante machine à expresso m’avait coûté aussi cher qu’un week-end en famille à la montagne Je faisais chauffer le lait aux micro-ondes, mon eau dans une bouilloire électrique et je rêvais d’un mousseur à lait high-tech. Il ne manquait que lui dans mon placard, à côté de la machine à pâtes, de la sorbetière, de la machine à pain et du four électrique à pizza.
Une de mes bonnes copines appelle ces appareils des “cadavres à cuisine” », raconte Françoise…

Les cadavres à cuisine, ce sont ces appareils et ustensiles en tout genre qui prennent la poussière dans nos placards. À l’origine, ils avaient été faits pour nous simplifier la vie. Mais qu’en est-il vraiment ?« Faits pour nous simplifier la vie »La réalité, ayons le courage de la regarder en face, c’est que nous fuyons ces appareils quand nous cherchons vraiment à nous simplifier la vie.
Arrivent le week-end ou les vacances, nous partons dans la nature sac au dos. Nous dormons sous la tente. Nous réalisons que le vrai bonheur, le vrai luxe au fond, c’est le silence, l’espace, et le temps. Ce ne sont pas les gadgets et les robots. De plus en plus de personnes payent, parfois des fortunes, pour passer des vacances :Dans une cabane dans les arbres,Dans une ferme traditionnelle (agritourisme) ,Dans le désert ,Sur une île sauvage Tout cela pour retrouver la simplicité, la sobriété, et l’authenticité d’une vie sans électroménager. Chaque fois que j’abandonne ma voiture ou les transports en commun pour faire un trajet à pied ou à vélo, j’ai l’impression que je vais perdre du temps. Un trajet de 15 mn me prendra 45 mn.
De même, faire la vaisselle à la main, étendre son linge, faire le café à l’ancienne, avec un filtre sur une bouteille thermos, semble être une perte de temps. Pareil pour éplucher et couper ses légumes plutôt que de passer un plat préparé aux micro-ondes. Mais si vous le faites, si vous acceptez le sacrifice de ce précieux temps, vous le récupérez au centuple.
Ainsi, c’est pendant ces 40 minutes à pied où je marchais pour aller à mon travail que j’ai eu cette idée révolutionnaire qui m’a fait gagner… des centaines d’heures et d’énervement dans les mois qui ont suivi. Je suis certain que ça ne serait pas produit si j’avais été assis dans ma voiture. Énervé par les feux rouges, attentif aux scooters qui me dépassent sur la droite, coincé dans un embouteillage, mon énergie mentale aurait servi à tout autre chose qu’à résoudre mes vrais problèmes.

Renouer le dialogue, retrouver la poésie

De même, cette vaisselle faite à la main avec mon fils nous a donné l’occasion de parler enfin de sujets d’une importance capitale pour son avenir (et donc le mien !). Si c’était le lave-vaisselle qui avait tourné à ce moment-là, nul ne sait ce qui serait advenu. Et que dire de la poésie d’une bouilloire à l’ancienne qui siffle sur la cuisinière ?
Nos jeunes connaissent-ils encore le plaisir de regarder cet objet comique et généreux qu’est une bouilloire siffleuse traditionnelle ? Leurs oreilles ont-elles été touchées par ce sifflement musical qui réjouit le cœur, et qui fait autant partie du jeu que le thé ou le café servi dans notre tasse ?

  

Et la beauté du linge qui sèche au soleil ? Et l’odeur de lavande qui embaume la maison ? Et les jeux des petits-enfants qui vont courir et se cacher derrière les draps qui pendent ? Quels souvenirs resteront associés au sèche-linge dans la cuisine ? Quel peintre nous fera à ce sujet les tableaux qui orneront les musées de demain ? C’est encore la même chose pour la cuisine faite ensemble. Oui, nous pouvons prendre nos biscuits de Noël au supermarché. Oui, légumes et fruits peuvent être achetés déjà lavés et découpés chez Picard. Mais quels souvenirs cela nous laissera-t-il ? Qu’évoqueront plus tard nos enfants quand ils se rappelleront des préparatifs des repas et des fêtes ?

Adieu le stress

La vérité, c’est que faire les choses à la main, sans machine bruyante, nous est indispensable.
Nous retrouvons le temps de méditer. De faire des pauses. Les idées et les sujets de conversation ont le temps de naître… et de se développer. Avec moins d’électroménager, on gagne de l’espace, on économise son argent, et on retrouve le temps. C’est comme en camping sauvage. Alors qu’on doit consacrer apparemment plus de temps à des tâches que l’on ne fait pas d’habitude (chercher de l’eau, cuisiner au feu de bois, faire la vaisselle dans un torrent…), jamais les journées ne paraissent aussi longues.
Alors c’est décidé, en cette fin d’année, le cadeau que je me ferai à moi-même sera… une jolie caisse pour emporter à la déchetterie tous les ustensiles inutiles qui encombrent ma cuisine.
Bonne fin d’année , passez une agréable soirée afin de clôturer dignement , mais dans la tradition le passage en douceur vers 2016 qui vous apportera je l’espère de bonnes résolutions comme celle –ci …………..

Partager cet article

Repost0

commentaires