Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 07:55
La rétro du lundi..........

Dans la catégorie Expression d’autrefois

 

Que veut dire : "Porter les armes de Bourges"

Réponse :         Etre ignorant

 

Quand on veut traiter quelqu’un d’ignorant, on dit quelquefois proverbialement qu’il pourrait prendre les armes de Bourges. Ces armes, comme tout le monde sait, se composaient d’un âne assis dans un fauteuil. L’origine de ce singulier emblème remonte à l’invasion de la Gaule par les Romains, et voici comment on l’explique.

Lorsque les légions de César, luttant contre l’héroïque Vercingétorix, assiégeaient Bourges, un des capitaines gaulois qui défendaient cette ville s’appelait Asinius Pollio. Un jour, Asinius, cloué sur sa chaise par la goutte, reçut l’ordre de faire une sortie. Hors d’état de se mouvoir et de combattre, il donna à un de ses officiers le commandement de cette sortie.

La rétro du lundi..........

Bientôt il apprend que ses soldats, repoussés par les Romains, se précipitaient en désordre vers les portes de la ville. Asinius se fit alors porter sur sa chaise au milieu d’eux ; il les harangua, leur reprocha leur lâcheté, la honte de leur fuite, les fit rougir, releva leur courage par la chaleur de ses exhortations ; et les Gaulois reprirent alors si vigoureusement l’offensive, que les Romains, taillés en pièces par eux, durent à leur tour battre en retraite.

Le souvenir de l’action d’éclat d’Asinius demeura dans les esprits. La tradition, en s’éloignant de l’époque où elle s’était accomplie, changea par corruption le nom d’Asinius en celui d’Asinus, qui signifieâne. Cela suffit, de la part des vaincus, pour prétendre que la défense de Bourges avait consisté en un âne dans un fauteuil. Et plus tard, quand les cités eurent, comme les seigneurs féodaux, leur blason où elles plaçaient les emblèmes qui rappelaient leur passé historique, on fit les armes de la capitale du Berry, en plaçant un âne assis dans un fauteuil.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires