Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 06:42

 

 

le buzz du jourJPG  Un employeur plutôt indélicat

 

 

La veuve d'un homme qui s'est donné la mort sur son lieu de travail a reçu par la Poste, de la part de l'ancien employeur de son mari, la corde ayant servi au suicide.


 

corde.JPGIl y a 3 mois, Lysiane Reboul reçoit un colis par La Poste. L'expéditeur est l'ancien employeur de son mari. À l'intérieur, les effets personnels de celui qui s'est suicidé en février sur son lieu de travail. Elle y découvre un tee-shirt, des chaussettes, une trousse de crayons... et une corde. "Vous imaginez le choc", raconte Lysiane Reboul. Immédiatement contacté par téléphone, l'employeur, une entreprise textile de Berck, confirme à la veuve que c'est bien cette corde qui a servi au suicide de son mari et présente ses excuses.

La Voix du Nord qui a révélé cette histoire  publie un extrait du courrier de l'employeur : «La police nous avait demandé de réunir les effets personnels de votre mari et la corde en cas de besoin pour l’enquête. Lors de votre demande, nous avons expédié le colis préparé sans en vérifier le contenu. Je vous renouvelle mes excuses, déjà exprimées par téléphone, pour cette importante maladresse. »

 

Maladresse ? Lysiane Reboul ne croit pas à cette version des faits et parle "d'intimidation". Car l'histoire se passe également sur fond de soupçons de harcèlement au travail. Pour elle, son mari, âgé de 49 ans, s'est suicidé parce qu'il était harcelé par un collègue depuis plusieurs années. Elle se bat pour faire reconnaître le suicide en "accident du travail" et a déposé une plainte en ce sens qui est actuellement à l'étude. Le directeur de l'entreprise affirme, lui, que les tensions avec le collègue avaient été "réglées depuis longtemps ". 

Partager cet article

Repost0

commentaires