Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 07:47

 

nature noël

 

Audit dit de "sécurité"

 

 

arbres.01.png

 

Nos Arbres encore classés en partie pour responsable des  victimes des accidents de la route.

 Parmi les 26 nouvelles mesures (audit de sécurité) du pack de sécurité routière par le ministère de l’intérieur du 26 janvier 2015, qui semble vouloir condamner les arbres de bord de route, notre patrimoine culturel, naturel, paysager de notre tourisme à la Française ! Un désastre de plus en perspective ! Nos routes départementales, nationales vont se trouver complétement dénudées de tout ce charme culturel  qui en faisait notre fierté auprès des touristes étranger ainsi qu’à nous même lors de nos balades du Dimanche, ou sur la célèbre nationale 7 qui descend vers le sud la voie des vacances  pour ceux du "Nord qui n'ont pas la chance de vivre une grande partie de l'année avec le soleil ,  la mer, ou la Montagne signe essentiel de ressource et bien être ....

D'ailleurs d’après la convention européenne du paysage  et selon sa 5ième conférence  du 30 et 31 mars 2009 il faisait état selon le rapport de son étude  Chantal Pradines(ingénieur Centrale Paris ) désigne s’attacher à nos paysages familiers, qui fait encore la renommée  de certaines régions d’Europe, en identifiant  les alignements des arbres le long des routes comme un élément du paysage et un bien culturel digne d’être préservé.

Une colonne vertébrale pour la biodiversité

En ville, où le minéral l'emporte généralement sur le végétal, il va de soi que les alignements d'arbres constituent un élément important pour la faune et la flore. Mais hors de la ville aussi, leur rôle est irremplaçable. Les conditions d'éclairement, subtil mélange d'ombre et de clarté, différentes de celles d'une forêt, en font des espaces de vie privilégiés, y compris dans les régions boisées.

 

Restant au bord des routes au-delà de leur maturité forestière pour pouvoir jouer pleinement leur rôle paysager, ces arbres atteignent des âges qui les rendent irremplaçables. Ils abritent ainsi de nombreux insectes et constituent des terrains de chasse privilégiés pour les chauves-souris et les oiseaux et des corridors écologiques indispensables dans les paysages ouverts. Comparés aux haies qui bordent les routes, ils présentent par ailleurs l'avantage d'inciter oiseaux et chauves-souris à s'élever lorsque leur trajectoire croise la route, ce qui évite les collisions avec les véhicules.

Face aux accidents se terminant par un choc violent contre un arbre, les pouvoirs publics auront toutefois une réponse simpliste : abattre les arbres.

Une architecture du paysage dans le paysage

Les alignements d'arbres sont des éléments marquants du paysage. Contrairement aux approches modernes qui visent à fondre les infrastructures dans celui-ci, les alignements d'arbres les affirment avec élégance. Ils leur donnent, à l'intérieur comme à l'extérieur, une dimension supplémentaire, ce volume qui manque au ruban qui serpente. Les alignements d'arbres structurent ainsi l'espace. C'est vrai dans la campagne, mais c'est particulièrement perceptible en ville, où les volumes créés seront différents selon la forme des arbres retenus mais aussi, par exemple, selon leur disposition, au milieu de la voie ou sur les côtés.

Un paysage culturel

A la grande histoire commune des alignements d'arbres s'ajoute la "petite" histoire : pour chacun d'eux, une histoire propre, une mémoire, encore enrichie par les nombreux mythes attachés aux arbres, quels qu'ils soient.

Les atouts positifs

Sans oublier qu’Avec les changements climatiques et la raréfaction des énergies fossiles, leurs rôles de brise-vent et de brise-soleil ne peuvent que susciter un intérêt accru. L'évapotranspiration les transforme en véritables climatiseurs, limitant les températures extrêmes, tandis que, par un effet Venturi entre la couronne et le sol, ils évitent la formation de congères en hiver. Les plantations routières contribuent par ailleurs à la diminution des pics de ruissellement, un enjeu important, qui peut aussi se traduire par une limitation des phénomènes d'érosion et des risques de glissements de terrain.

Nés de l'art des peintres - avec la perspective -, œuvre de l'art des grands jardiniers et des grands ingénieurs des siècles passés, accompagnant celui des grands architectes, les alignements d'arbres sont héritiers d'une culture aux multiples facettes. Peut-on imaginer laisser disparaître tant ces arbres que le génie qui préside à leur alignement ?

Il est vrai que Les accidents de la route suscitent à juste titre douleur et révolte. A l'épreuve du deuil, chacun apporte une réponse personnelle, et celle-ci mérite respect. Certaines familles et certains proches demanderont l'abattage des arbres après un accident, d'autres, conscients que l'arbre n'est pas en cause, n'en feront rien.

En conclusion :

Nest –il pas préférable au lieu de programmer la simplicité par l’abattage de repenser la sécurité routière dans son ensemble

 

La préférence donnée par l'opinion publique au patrimoine des arbres n'exonère pas d'assortir toute politique d'alignements d'actions pour la sécurité routière. A condition de ne pas se tromper de cible. Il n'est pas superflu, en effet, de répéter, comme le rappelait la Secrétaire d'État parlementaire allemande en charge de l'environnement, Gila Altmann, dans un discours en 2002, que "les arbres ne sont pas la cause des accidents de la route. Les arbres sont prévisibles, ils restent en place ; les voitures peuvent les éviter, à condition que la conduite soit adaptée" (ALTMANN, 2002). Quel que soit le pays, le code de la route stipule d'ailleurs que le conducteur doit maîtriser son véhicule et adapter sa conduite aux circonstances. Cet impératif de maîtrise du véhicule est d'autant plus évident qu'une politique de la "route qui pardonne" oublie que l'erreur au volant peut se solder par la mort d'autres usagers de la route.

arbres.02.png

Pour  leur défense....    www.arbresetroutes.org/contact/petition

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gillet 10/02/2015 11:02

Je pense que les arbres peuvent tous être tous enlevés car si il y avait eu de la vigne, je ne serais pas paraplégique car un arbre c'est très dur et j'adore le vin alors......... !