Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 06:37

du côté nature .logo.07.2013  L’astuce du jardinier 

 

"Comment obtenir de beaux hortensias mauves et bleus"

 

hortensias.jpg

 

Tout le monde n'a pas la chance de cultiver un jardin en Bretagne, en Anjou ou dans le Limousin. Dans ces régions de granit ou de schiste, où le sol est acide, les hortensias (Hydrangea macrophylla) arborent naturellement, de juin à septembre, de somptueux coloris bleu azur ou violets, parfois panachés d'un délicat dégradé de mauve et de rose.

 

Ailleurs, dans les sols basiques ou neutres, les pétales de ces petits arbustes décoratifs au port buissonnant resteront invariablement rouges, roses ou blancs selon les variétés. Affaire de goût, me direz-vous. Sans doute. Sauf que l'hortensia -et les hydrangeas dont il fait partie- déteste le calcaire (roche basique par excellence) et n'est jamais aussi beau que lorsqu'il pousse dans des sols au pH inférieur à 6.

Au-delà, le jardinier devra donner un sérieux «coup de pouce à la nature» s'il veut offrir les meilleures conditions de développement à ses hortensias et faire en sorte qu'ils bleuissent le moment venu, si tel est son bon plaisir.

L'important est de partir, si l'on ose dire, du bon pied. Autrement dit dès la plantation qui peut s'effectuer dès maintenant, jusqu'aux premières grosses gelées, ou au début du printemps. L'hortensia n'aimant pas, contrairement à certains bipèdes, les longues séances d'exposition au soleil d'été, réservez-lui une bonne place le long d'un mur orienté au nord ou à mi- ombre sous de grands arbres.

 

Si votre sol est très calcaire, retirez carrément la terre du trou et remplacez la par un mélange de tourbe, de compost de feuilles et de terre de jardin non calcaire que vous devrez aller chercher, parfois assez loin de chez vous, si vous vivez en Champagne, dans les Causses ou dans certains secteurs du Bassin parisien. En revanche, l'ajout de terre de bruyère n'est pas nécessaire, l'hortensia n'ayant pas les mêmes besoins en acidité que des plantes comme le rhododendron, l'azalée ou le camélia qui exigent, elles, un pH inférieur à 5.

Mélangez ensuite de l'ardoise finement pilée ou des sels d'aluminium disponibles dans le commerce. Si votre sol est faiblement basique (pH compris entre 6 et 7), l'apport de cet engrais «bleuissant» et l'ajout de matières organiques (compost, tourbe, terreau) suffiront.

Par la suite, vous devrez procéder chaque année à des apports d'entretien de sels d'aluminium, en automne avant la chute des feuilles, à la fin de l'hiver, et au printemps avant la floraison. Pensez également à arroser copieusement, surtout en été, l'hortensia étant, comme tous les autres hydrangeas, particulièrement sensible à la sécheresse. Utilisez exclusivement de l'eau non calcaire en récupérant, au besoin, de l'eau de pluie. En cas de jaunissement des feuilles, signe de chlorose (maladie physiologique due à blocage de l'assimilation du fer provoqué par la présence de calcium) ajoutez du chélate de fer dans l'eau d'arrosage ou pulvérisez directement le feuillage avec ce produit.

La taille, quant à elle, se limite à l'enlèvement des fleurs fanées et à la suppression des branches chétives ou trop vieilles. L'objectif consiste à faire converger la sève vers les rameaux les plus vigoureux de l'année précédente car ce sont eux, et exclusivement eux, qui porteront la prochaine floraison.

Parmi les principales espèces d'hydrangea, on peut citer (outre l'hortensia):

• L'hydrangea paniculé (H. paniculata) aux longues inflorescences (ou panicules) blanches, blanc crème ou panachées de rose (variété «Vanille-fraise»).

• L'hydrangea à feuilles de chêne (H. quercifolia) à la floraison blanche puis rosée.

 

• L'hydrangea de Virginie (H. arborescens). Signalons la variété Annabelle remarquable pour ses énormes inflorescences blanches de 30 cm de diamètre.

Partager cet article

Repost0

commentaires