Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 09:52

Choisir entre une : Tisane ou infusion ?

 

Le meilleur médecin, c’est la nature car elle guérit les trois quarts de toutes les maladies.

"Vous prenez une tisane ou une infusion ?"

Alors tisane ou infusion ?
Les infusions sont souvent et communément appelées « Tisanes ». 
En réalité, le terme de tisane est un terme plus large qui englobe 
la technique de l’infusion et d’autres techniques traditionnelles.
Une tisane est une boisson aux propriétés faiblement curatives obtenue 
par macération, décoction ou infusion de matériel végétal: fleurs, feuilles, tiges, racines, 
dans de l'eau chaude ou froide.
Les différents modes de préparation ont pour but d'extraire les principes actifs des végétaux.
Infusion: verser de l'eau chaude sur le végétal 
puis le laisser tremper pendant quelques minutes. 
Décoction: jeter le végétal dans l'eau, porter celle-ci à ébullition 
pendant quelques minutes, puis éventuellement la laisser refroidir. 
On prépare en général une décoction avec les racines, tiges ou écorces.
La décoction contient toujours une plus grande quantité des principes actifs que l'infusion.
Macération: laisser tremper le matériel végétal dans l'eau froide pendant plusieurs heures. 
Le terme tisane s'emploie uniquement pour les préparations autres que le café ou le thé.
L'association de plusieurs plantes aux pouvoirs complémentaires, 
permet d'accroître l'efficacité thérapeutique des infusions.

La longue histoire de Dame Tisane.
Les plantes médicinales sont employées depuis l'antiquité pour leurs vertus thérapeutiques.
Selon la légende, c'est l'empereur chinois Shen Nung qui aurait découvert l’infusion 
avec une feuille de thé. Par souci d'hygiène, il faisait toujours bouillir l'eau destinée à être bue. 
Quand un jour de l'an 2737 avant Jésus-Christ, quelques feuilles de théier 
se mêlèrent à l'eau frémissante…. la technique de l’infusion était née !
L’origine des tisanes remonte ainsi à l’antiquité ; romains et grecs utilisaient les plantes 
pour se soigner grâce aux tisanes, ou encore à l’aide de compresses à base de plantes.
Au Moyen-âge, les tisanes, étaient la principale ressource d’apport pharmaceutique. 
Nombre d’apothicaires préparaient des tisanes aux recettes secrètes.
Appréciée des Chinois, ceux-ci n'hésitaient pas à échanger leurs feuilles de thé 
les plus précieuses contre les tisanes de leurs visiteurs occidentaux. 
Au XVIle et XVIII siècle, on avait l'habitude de boire des tisanes pour accroître la fertilité. 
Autrefois, on utilisait certaines plantes pour accroître la longévité et....atteindre l'immortalité.
L’utilisation de tisanes naturelles est le fruit de milliers d’années d’expérience humaine.
Après la Renaissance, on commença à apporter des explications scientifiques à la botanique, 
comme par exemple les compositions chimiques. 
Aujourd’hui, l’expérience de nos anciens permet de soigner nos maladies légères, 
de mieux passer  l’hiver, ou de se maintenir en bonne santé.

Pourquoi les plantes ?

Les plantes viennent de la terre. 
Elles y puisent les éléments qui les nourrissent et déterminent leurs propriétés. 
La qualité et la nature du sol, l'ensoleillement, la qualité des eaux d'irrigation 
influent sur la composition des plantes et la teneur en principes actifs, 
minéraux, vitamines, huiles essentielles. 
Les plantes recèlent plusieurs principes actifs, utilisées en infusions ou décoctions, 
ces plantes agissent ensemble pour répondre aux besoins du corps.
Les infusions ou décoctions ne s'adressent pas au corps de la même façon 
que les médicaments traditionnels où un principe actif est sélectionné 
pour une action ciblée sur un récepteur.
Une cure de plantes débarrasse l'organisme des toxines qui l'encrassent.
L'organisme ainsi nettoyé fait plus aisément face aux agressions multiples, 
virus, pollution, stress, mauvaise alimentation.
 L’utilisation des tisanes ne remplace 
ni l'avis, ni les traitements médicaux prescrits par un médecin. 
"les plantes permettent d'éviter les incendies, 
que seuls les médicaments-pompiers peuvent éteindre"

 l’instant tisane...
 

Aussi loin que remonte la mémoire de l’humanité, 
les hommes ont toujours récolté des plantes pour en faire des mélanges 
à vocation thérapeutique, un art qui s’est transmis de génération en génération. 
La préparation du thé ou des tisanes est dans de nombreuses cultures un rituel.
Sa consommation est  un moment de partage, une occasion de ressourcement individuel.
Petit côté écolo, coin du feu séduisant, la tisane est un moment de détente et de plaisir,
qui permet aussi de découvrir des saveurs parfois inconnues. 
Les recettes de grand-mères ont toujours leur place dans les traditions familiales.


Préparer une infusion, utiliser une bouilloire et une théière, 


 

Il faut éviter de faire infuser dans un récipient métallique les plantes contenant des tanins. 
Le mieux est d'avoir un récipient dédié à la tisane en terre ou en verre.
Préparer les tisanes avec de l’eau faiblement minéralisée. 
L’eau joue en effet un rôle important car elle véhicule les propriétés des plantes. 
Porter à ébullition, puis versez l'eau dans la tasse. 
Laisser infuser pendant 5 à 10 minutes. 
C’est le temps nécessaire pour que les plantes répandent leurs parfums 
et leurs principes actifs de manière optimale.
Il est important de placer un couvercle sur la préparation,
car les principes actifs s'évaporent et la tisane n'a plus d'effet thérapeutique.
Les infusions et décoctions se consomment de préférence chaudes. 
Mieux vaut ne pas sucrer la préparation, le sucre amoindrissant les vertus,
le miel peut agréablement remplacer le sucre.
Maintenant laissez-vous aller, confortablement installé, 
pour savourer pleinement ce moment que vous pouvez renouveler 
autant de fois que vous le souhaitez dans la journée.

Une décoction ?
Ce mode de préparation est plus compliqué que celui de l’infusion, 
mais permet d’extraire davantage de principes actifs des plantes. 
Le plus souvent, on l’utilise pour les parties dures de la plante : fruits, racines, écorces…
Il faut environ 20g de plante séchée pour 3/4 litre d'eau froide.
Mettre la plante dans une casserole avec de l'eau.
Couvrir pour préserver les principes actifs volatils
Porter à ébullition et laisser frémir pendant 20-30mn jusqu'à réduction d'un tiers
Filtrer la décoction avec une passoire.
Verser dans un récipient et mettre au frais. 
Au-delà de vingt-quatre heures, il faudra la renouveler à cause des risques d'oxydation. 
Pour les mêmes raisons, il est déconseillé de la faire réchauffer. 


Sachet, boule, filtre ou chaussette ?
le sachet c'est pratique bien sûr, mais s'évente vite car le contact de l'air est plus grand,
et plus la feuille est brisée et plus l'eau est en contact avec elle.
la boule est trop souvent en aluminium, dans le meilleur des cas, en inox. 
or il est déconseillé d'utiliser du métal, elles sont trop étroites pour permettent 
aux feuilles de s'épanouir et l'eau ne circule pas assez.
le filtre en tissu ou chaussette que l'on réutilise. 
Il permet aux feuilles de se déployer et à l'eau de bien circuler. 
Économique il est difficile à nettoyer et il conserve la couleur des infusions.

Quelles plantes ?

On ne boit pas seulement des infusions parce que c’est bon, 
mais aussi pour se soigner.
La phytothérapie consiste à soigner à partir de plantes.
L'automédication a ses dangers. 
Les plantes sont des substances actives. 
Leurs propriétés sont parfois puissantes. 
Si les doses et les modes de préparation ont été si soigneusement décrits 
par les manuels de médecine au fil des siècles, ce n’est pas pour rien. 
En buvant des tisanes à l’aveuglette, vous risquez de vous intoxiquer. 
Au mieux, votre traitement sera sans effet. Pas d’expériences hasardeuses donc : 
avant de commencer une cure, fiez-vous toujours à un manuel d’herboristerie sérieux. 
Mieux, si vous en avez l’occasion, consultez un phytothérapeute. ...


Source: bien être au naturel

vous aurez le choix pour !
digestion: absinthe, anis, menthe, genièvre, serpolet, romarin, thym,
sommeil : coquelicot, marjolaine, oranger, valériane- 
maux de tête : camomille, lavande, marjolaine, thym
toux : coquelicot, hysope, fenouil, mauve, sapin, véronique, origan
maux de gorge : thym, feuilles de ronces, sauge
rhume et refroidissements : mauve, sureau, bourrache, sauge, feuilles de ronces
grippe : cannelle, lierre terrestre, sureau, thym
rhumatismes : reine des prés, bouleau, frêne, alkékenge.
mal au foie : artichaut, pensée sauvage, pissenlit, thym
constipation : frêne, lin, mauve
diarrhées : framboisier, rose, mauve, feuilles de ronce, camomille
règles douloureuses : camomille, achillée millefeuilles, souci

Partager cet article

Repost0

commentaires