Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 10:34

Le 31, jour de paye… et de fête

La première théorie nous plonge dans la Prusse historique où les valeureux soldats recevaient à chaque 31 du mois, soit 7 fois par an, une sorte de bonus à l’occasion de la visite de leur hiérarchie militaire. Un évènement de taille dans un quotidien dicté par la rigueur et l’austérité que ces hommes célébraient par un nettoyage renforcé de leur caserne mais aussi un certain soin apporté à leur toilette, ces hommes ayant également l’ordre de porter leur plus bel uniforme pour se faire inspecter.
 

31 ou trentain ?

La seconde explication serait… linguistique. Et pour cause, “31” serait une déformation du terme “trentain”, une riche étoffe prisée au Moyen-Age porté à l’occasion des jours de fête ou tout simplement pour afficher sa position sociale. Quant à “se mettre”, il faudrait comprendre plutôt “mettre sur soi”, “s’habiller”. L’expression “se mettre sur son 31” serait apparue alors bien plus tard….


31, le chiffre le plus convoité

Troisième et dernière hypothèse : celle d’un jeu de carte en vogue dans les années 1800 dont le but était d’atteindre le chiffre 31 pour s’assurer la victoire. Dans la conscience collective, ce nombre avait alors une consonance ultra positive comme le 20 ou le 10 aujourd’hui, en référence à la notation scolaire.

                                                     Bonne soirée.............

Partager cet article

Repost0

commentaires