Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 07:07
Du côté " Nature "

Une planète de plus en plus verte.

Bonne nouvelle ? Oui et non.

 

Une étude publiée le 25 avril 2016 démontre un développement de la végétation sur la planète, conséquence de l'accroissement du CO2 dans l'atmosphère.

La Terre est de plus en plus verte ! Depuis 30 ans, la végétation aurait augmenté de 25 à 50%. C’est le résultat surprenant d’une recherche menée par un groupe de 32 scientifiques, provenant de 24 instituts et 8 pays différents. Ils ont étudié les cartes satellites de la Nasa. Positif ? Oui et non. L’état de santé de notre planète reste préoccupant. Explications.

Records de chaleur, élévation du niveau des mers, fonte des glaciers… ce sont quelques-unes des conséquences néfastes du réchauffement climatique de la planète sur l’environnement.

Crédit photo : Nasa

Pourtant, des chercheurs ont mis en évidence une autre conséquence, en apparence, plus réjouissante : la végétation de la Terre est devenue plus dense.

Comment ont-ils fait pour arriver à ces conclusions ? Ils ont calculé la quantité de rayonnement solaire réfléchi par la végétation, jour après jour, entre 1982 et 2009. Les résultats ont été publiés, le 25 avril 2016, sur la revue Natural Climate Change.

Les plantes et les arbres produisent plus de feuilles suite à l’augmentation du gaz carbonique dans l’atmosphère. Cet accroissement spectaculaire correspond à une surface équivalente à deux fois la surface des Etats-Unis (plus de 18 millions de km2) !

Le phénomène a été principalement observé en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique Centrale et en Amazonie.Crédit photo : Boston University

Malheureusement, dans le même temps, on constate cela n’empêche pas la déforestation. Les chiffres de l’ONU sont clairs : 1,3 million de km2 de forêt ont été détruits en 25 ans, soit l’équivalent de la superficie de l’Afrique du Sud.

Mais pourquoi la végétation se densifie ? L’absorption du gaz carbonique explique ce phénomène à 70%, mais il faut aussi considérer les autres causes. D’abord, l’augmentation de l’azote dans l’environnement (combustion des énergies fossiles et engrais chimiques) pèse pour 9%. Ensuite, le réchauffement climatique qui allonge la durée de croissance des plantes (8%). Enfin, d’autres causes moins importantes, comme les changements d’occupation des sols (4%). Autant de facteurs qui relativisent l’optimisme ambiant, né de la publication de cette étude.

Le chercheur Nicolas Viovy, l’un des co-auteurs de cette étude, évoque un effet à court terme :

« L’effet positif de la fertilisation diminue au fil du temps en raison d’une saturation des plantes en CO2.Ce phénomène est par ailleurs inefficace lorsque la concentration en CO2 est trop élevée ».

Et le chercheur Philippe Ciais, lui aussi co-auteur de l’étude, ajoute :

« Une augmentation de l’indice foliaire ne signifie pas nécessairement que le stockage du carbone atmosphérique est plus important. Les feuilles, qui tombent chaque année dans la plupart des forêts, ne représentent que 10 % du stockage du carbone par les arbres. L’essentiel du CO2 est en réalité piégé par les bois, les racines et les sols. »

Crédit photo : douaireg / Flickr

Il faut aussi savoir que le phénomène décrit a déjà été pris en compte dans les différents modèles informatiques qui permettent de simuler, à long terme, l’évolution de la végétation et du climat. Ce n’est donc pas un fait nouveau.

Le mérite de cette étude, c’est d’avoir confirmé le phénomène. Et cela ne doit pas devenir un prétexte pour freiner les efforts à accomplir dans la lutte contre le réchauffement climatique, et pour ne pas appliquer, les mesures de l’accord signé par 174 pays à New-York, le 22 avril.

Si l’on peut se réjouir et s’étonner de la capacité de notre planète à lutter d’elle- même contre le réchauffement climatique et la pollution, il ne faut pas oublier que la situation est loin d’être gagnée sur ces deux points… d’où l’importance de continuer à œuvrer dans le bon sens.

Partager cet article

Repost0

commentaires