Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 18:30
Histoire d'en rire..........

Un couple a été marié pendant 50 ans. Un matin au petit déjeuner, la femme déclare :
- " Rappelle-toi comme 50 ans en arrière, nous étions probablement assis à cette même table ensemble."
- "Je sais," dit le vieil homme... Nous étions probablement assis, complètement nus."
- " Eh, bien, " dit la vielle femme " revivons un peu du passé."
Alors les 2 se déshabillent entièrement et se rassoient.
- "Tu sais chéri," dis la petite vieille toute excitée "mes tétons sont toujours aussi chauds aujourd'hui qu'ils l'étaient il y a 50 ans !"
- "Ça ne m'étonne pas, répondit le grand-père, il y en a un dans le grille-pain et l'autre qui trempe dans ton café..."

Partager cet article

Repost0

commentaires