Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 10:09

Aujourd'hui nous allons découvrir un épice bien connu de nous tous....

" Le poivre "

 

Son histoire

Le poivre ou "Pippali" ou encore "Piper nigrum" est une épice originaire de la côte de Malabar en Inde. Il a progressivement gagné l’Asie du Sud-Est, l’Amérique du Sud puis l’Afrique. Au Moyen-Age, il sert de monnaie d’échange, devenant alors une denrée très rare. C’est d’ailleurs de cette époque que provient l’expression "cher comme poivre".

Sa Famille

Pipéracées.

Sa production

Le poivre est principalement produit au Viêt Nam, en Inde, en Malaisie, au Brésil et en Thaïlande. Il en existe de différentes sortes :
– le poivre blanc de Penja, fait de baies arrivées à maturité, libérées de leur épiderme ;
– le poivre rouge, fait à partir de baies arrivées à maturité ;
– le poivre noir ou encore poivre d’origine est le plus connu ; il est fait de baies presque matures, fermentées et qui sont séchées ;
– le poivre vert est quant à lui obtenu par la conservation humide de baies non matures et est généralement consommé sur place ;
– le poivre gris est un mélange de poivre noir et blanc moulu, raison pour laquelle on ne le trouve qu’en poudre.
Le poivre est très utilisé dans l’art culinaire, mais aussi dans la médecine traditionnelle de certains pays pour soigner les maladies cardiovasculaires, le rhume, les ulcères, etc.

Son Intérêt nutritionnel

Des vitamines. Le poivre est un aliment riche en vitamines B1, B2, B3, B6, B9, C, E et K, pour des teneurs allant de 0,109 µg à 163,700 µg pour 100 g. Ces vitamines interviennent dans le métabolisme et contribuent à l’amélioration des systèmes immunitaire et nerveux. Le poivre contient également des lipides (3,260 g/100 g), des glucides (64,8 g/100 g) et des protéines (10,95 g/100 g).
Pour bien digérer. La chavicine, une résine piquante contenue dans le poivre, possède la faculté d'augmenter la production de salive. La salivation joue un rôle important dans la digestion puisqu'elle sépare certains composants de nos aliments pour les rendre plus assimilables par l'organisme.
Pour dégager les voies respiratoires. Le poivre facilite l'élimination des mucosités et possède une action désinfectante et antalgique locale . C'est pourquoi il est très utile contre les maux de l'hiver : bronchite, laryngite ou rhume.
Antidouleur. Comme la moutarde, le poivre peut être employé dans la confection de liniments efficaces contre les maux de tête, les douleurs articulaires et musculaires, la goutte.
Diurétique. Le poivre provoque la dilatation de l'artère rénale, c'est-à-dire qu'il augmente la production d'urine.
Détoxifiant. La pipérine, principe actif du poivre, stimule la production de bile par le foie. Une très bonne chose car c'est grâce à la bile que l’organe joue son rôle d'épurateur : il se débarrasse des toxines.

Partager cet article

Repost0

commentaires