Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

 

AnglaisAnglaisespañolItalianodeutschPortuguês Côté Denne Oversæt til danskOversatt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska

 

Il est tres ... Exactement

 

 

 

             

 

 

Quel. Temps fait-il   

Aujourd'hui

        "Chez  Papy" 

 

                                        

Meteo Libourne

 

041 meteo . 

 

       

A L'affiche..

 

La culture Ne s'hérite pa, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

           

    La

Sélection musicale

Du jour   

 

 

Actu du jour...

​​

Couleurs de saisons

    Côté nature

 

P2106744.cmpb

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Articles Récents

  • Hi-tech.......La nouvelle invention de Sony
    Ce projecteur transforme n'importe quelle table en écran tactile TEST - La nouvelle invention de Sony, le Xperia Touch, nous rapproche encore plus de l'univers de Minority Report. Non, il ne s'agit pas d'un nouveau grille-pain… Sous son allure de petit...
  • Porteurs de " lunettes" ce billet est pour vous..........
    Les 6 astuces que vous devriez connaître ! Tout le monde affronte son lot de problèmes au quotidien. C’est la loi de la vie et personne ne peut y échapper… A moins bien sûr d’adopter les bonnes astuces ! Dans ce billet, nous allons vous partager quelques...
  • La blagounette..........
    Bonne fin de soirée.........
  • L'enquête...........
    Les jeunes consomment quatre fois moins de fruits et légumes que leurs grands-parents Aujourd’hui, les plus jeunes consomment pratiquement quatre fois moins de végétaux que leurs grands-parents. D’une manière plus générale, la recommandation concernant...
  • Une question de " Flair " ?
    Le corps humain est doté de deux narines, mais savez-vous pourquoi ? Voici sûrement une question que nous ne nous posons pas souvent à titre personnel. Tout comme l’ouïe et la vue, l’organe externe de l’odorat marche par deux et cela n’est pas un hasard....
  • La blagounette du soir...........
    Un Corse se plaint :- C'est épouvantable ! Avec mon chef, il m'est impossible de dormir au bureau.- Pourquoi ? Il te réveille ?- Non, il ronfle.
  • Attention au wifi "gratuit"
    "Sans le savoir, 22 000 personnes ont accepté de nettoyer les toilettes publiques en acceptant les conditions d’utilisation d’un Wi-Fi" Pour sensibiliser les utilisateurs d’internet aux conditions d’utilisations des différents services disponibles, une...
  • Prendre l'air.....................par les pieds
    Voici la raison pour laquelle vous sortez un pied hors de la couverture en dormant ! Invariablement… Qu’il fasse chaud ou froid, vous ne pouvez pas vous en empêcher ! Il vous arrive très certainement de vous réveiller au milieu de la nuit, pour vous apercevoir...

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 07:03

 

Le parcours du Tour 2017 détaillé étape par étape

 

Découvrez en détails le parcours du Tour de France, étape par étape, du Grand Départ à Düsseldorf jusqu'aux Champs-Elysées.

Le parcours lire

15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 08:15

15 juin 1943 ...15 juin 2017 

La vieille canaille a 74 ans aujourd'hui..

Lille 10 juin 2017

Publié par Papy-bougnat - dans evenements
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 15:35
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 10:37

En principe le 1ier Mai est le véritable retour des beaux jours ! ( ce qui n'est pas le cas pour nous cette année)

Si la coutume de se fleurir de muguet le 1er mai s’enracine en 1907 en région parisienne et symbolise le retour véritable des beaux jours, elle puiserait son origine sous Charles IX, qui en 1561 offrit cette fleur comme porte-bonheur, ce mois étant par ailleurs longtemps associé à la très symbolique plantation d’un mai, mais également à la crainte d’entreprendre quoi que ce soit

 

Il en est du mois de mai comme des femmes, écrit Ernest Laut du Petit Journal illustré, dans le numéro du 1er mai 1921, avant d’ajouter qu’on en dit beaucoup de bien et beaucoup de mal. Les poètes l’ont célébré comme le mois des roses et de l’amour, l’époque du réveil de la nature et de sa fécondation. Mais, d’autre part, on l’a regardé souvent comme un mois dangereux et décevant.

 

i

Selon notre chroniqueur, les Anciens avaient, de ce fait, voué au mois de mai une véritable rancune. Ils l’appelaient un mois néfaste et recommandaient de ne rien entreprendre durant cette époque de l’année. Ils refusaient même de se marier en mai, et Horace a consacré cette superstition dans ses vers : « Les flammes de l’hymen qui s’allumeront pendant le mois de mai, a-t-il dit, se changeront bientôt en torches funèbres. » Ce préjugé n’avait pas encore complètement disparu au début du XXe siècle, les statistiques de l’état civil montrant que les mariages étaient infiniment plus nombreux en avril et en juin qu’en mai.

Ce mois, pourtant, ne porte plus le poids de tant de haines injustifiées. Et, de toutes les traditions qui le concernent, une seule a réellement survécu, c’est celle qui en fait la saison des métamorphoses, l’époque bénie du renouveau. En maintes régions, on célébrait avec le premier jour de mai, le véritable retour du printemps.

En Alsace, notamment, on allumait de grands feux de joie la nuit du 30 avril au 1er mai, et l’on donnait la représentation de la lutte entre deux personnages figurant l’Hiver et l’Eté. L’Hiver, tout naturellement, succombait ; et on l’enterrait comme on enterre quelquefois Carnaval, tandis que l’Eté, couronné de roses, était porté en triomphe.

En Lorraine, c’était un jour de joie populaire consacré surtout à fêter la jeunesse et la grâce. On chantait des trimazos, sorte de poèmes de circonstance tour à tour pieux ou badins. Ces trimazos devaient leur nom à ce fait qu’ils étaient chantés par trois jeunes filles vêtues de robes blanches, qui allaient de maison en maison chanter et danser pour célébrer la fête du printemps. On leur donnait, en retour, des œufs ou de l’argent. Certains de ces trimazos ont une bien jolie saveur naïve et poétique ; mais ils sont sortis de la mémoire du peuple : on ne les trouve plus que dans les livres.

Mais le premier jour du cinquième mois de l’année ramenait jadis dans nos campagnes une coutume que l’on pratiquait à peu près dans toutes les régions : il s’agit de la plantation du mai. Le mai consistait en un petit arbre sans racine que l’on plantait d’ordinaire le premier jour de ce mois, soit devant la porte, soit sur le toit de la maison habitée par une personne à laquelle on voulait faire honneur. Les amoureux timides trouvaient là l’occasion d’exprimer leurs sentiments à celles qu’ils aimaient.

Et il advint que ces arbustes, suivant qu’ils étaient de telle ou telle essence, prirent un sens symbolique déterminé. Chacun d’eux avait sa signification : le bouleau voulait dire vertu ; le saule, coquetterie ; le sureau, mépris ; le genêt, bêtise ; la fougère, fierté ; l’aulne, abandon ; le coudrier, amour passionné. Ainsi, les jeunes gens faisaient aux filles du village aveux ou reproches ; et, devant les maisons, des rondes s’organisaient, dont chacun reprenait le refrain :

Plantons le mai
Le mai du joli mois de mai.
Et puis chantons quand on plante,
Et puis plantons quand on chante,
Le mai, le mai
Qui nous rend le cœur gai

Le mai avait un double caractère : c’était ou un hommage aux personnes de qualité, tel le mai que les clercs de la basoche allaient planter dans la cour du Palais de Justice à Paris, en l’honneur des magistrats du Parlement, ou bien une galanterie des amoureux, à l’objet de leur tendresse. De cette dernière coutume, on avait, au XIVe siècle, formé le joli verbe « émayoier », donner le mai, que l’on trouve dans une poésie de Froissart :

Pour ce vous veux, madame, émayoier,
Au lieu d’un may, d’un joli cœur que j’ai.

Les corporations du Moyen Age fêtaient aussi le 1er mai. Celle des orfèvres de Paris, notamment, faisait, ce jour-là, un présent à l’église de Notre-Dame. Ce présent fut d’abord un arbre planté devant le portail de la cathédrale ; puis ce fut une œuvre d’art. A la fin du XVIIe siècle, c’était un tableau de sainteté qu’on appelait le « tableau de mai ». Ce tableau, dont le sujet était tiré des Actes des Apôtres, restait exposé devant le portail de l’église les premiers jours du mois, et, pendant le reste de mai, il était suspendu dans la chapelle de la Vierge.

C’était aussi le 1er mai que, jadis, les grandes eaux jouaient à Saint-Cloud. Les bons bourgeois parisiens ne manquaient jamais de se rendre à cette fête de banlieue, au moyen d’un bateau qui s’appelait la Galiote, et que des chevaux, attelés à de longues cordes, hâlaient à la façon des bélandres de nos canaux. C’était, depuis les Tuileries jusqu’à Saint-Cloud, un interminable voyage qui durait plusieurs heures.

Mai, aux temps antiques, était l’époque où la navigation, interrompue pendant l’hiver, reprenait. Les galères quittaient en grand nombre les ports de la Méditerranée, se dirigeant vers l’Egypte et les côtes d’Afrique pour échanger les parfums et les tissus de l’Orient contre les vins et les métaux de la Gaule et de l’Italie.

Mai aurait aussi sa place dans une histoire des assemblées législatives. C’est en mai, en effet, que les Carolingiens tenaient leurs assemblées politiques. Les Francs avaient coutume de réunir tous les ans, d’abord en mars, leurs guerriers, dans un lieu consacré qu’on appelait le « Champ de Mars ». Sous Charlemagne, la date de l’assemblée fut reculée jusqu’en mai. Ces réunions disparurent après la ruine de l’empire carolingien : les « champs de mai » furent remplacés par les États Généraux.

 

Ce mois inspira un certain nombre de proverbes à la sagesse des nations. La plupart concernent l’agriculture. Ils nous indiquent, en général, que la pluie en mai n’est pas souhaitable. Ils nous mettent en garde contre le retour possible d’un peu de froid :

Saint Mamert, saint Servais, saint Pancrace,
Ce sont toujours des vrais saints de glace.

Et ils nous conseillent de ne pas nous alarmer si nous sommes parfois un peu fiévreux pendant ce mois :

Qui a la fièvre au mois de mai,
Le reste de l’an vit sain et gai.

Croyez-vous à l’astrologie ? Elle nous apprend que les femmes nées en mai sont généralement jolies, gracieuses et sensibles, de caractère droit et courageuses dans les épreuves de la vie. Quant aux hommes, ils sont gais, aimables, ingénieux, loyaux. Le destin leur est souvent favorable.

La coutume d’offrir du muguet le 1er mai comme porte-bonheur nous vient du roi Charles IX. En effet, le 1er mai 1560, le chevalier Louis de Girard de Maisonforte, seigneur de Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme), revenant d’une mission en Italie, avait cueilli un bouquet de muguet dans son jardin et l’offrit, pour lui porter chance, au futur Charles IX — frère du roi François II alors régnant — qui, allant sur ses 10 ans et étant d’une santé faible, visitait alors le Dauphiné avec sa mère Catherine de Médicis.

François II mourant le 5 décembre 1560, Charles devint roi de France, et le 1er mai 1561, quelques jours avant son couronnement qui eut lieu le 5 mai, il décida, sensible qu’il avait été à l’attention du chevalier, d’offrir à son tour du muguet autour de lui : cette année-là, toutes les dames de la cour arborèrent alors leur royal brin de muguet, et c’est ainsi que la tradition naquit.

Elle ne dura cependant guère, et il fallut attendre 1900 pour la voir ressurgir. La scène se passe dans les bois de Chaville, en région parisienne, où les plus grands couturiers organisent une fête. Ils souhaitent célébrer les femmes en invitant aux réjouissances non seulement les clientes mais aussi les petites mains. Personne n’est oublié ni favorisé et chacune reçoit son bouquet de muguet. Cet événement serait à l’origine de la renaissance de la coutume d’offrir un brin de muguet le 1er mai.

Quoi qu’il en soit, Ernest Laut, qui écrit en 1921, nous explique qu’en région parisienne, ce jour est celui de la fête du muguet. Dès les derniers jours d’avril, les bois qui forment à Paris une ceinture de verdure sont envahis par la foule de gagne-petit qui vont à la recherche de la jolie fleur aux clochettes d’argent. On trouve le muguet un peu partout dans la forêt, aux environs de Paris, mais on le trouve d’autant plus abondant qu’on s’éloigne de la capitale.

Dans les bois de l’Isle-Adam, de Chantilly, aux environs d’Ermenonville, particulièrement, les chercheurs de muguet font de bonnes moissons. Mais le pays du muguet, c’est la forêt de Rambouillet, dans toutes ses parties, et plus particulièrement du côté des Yvelines. Quelques années avant la guerre, la ville de Rambouillet n’avait-elle pas institué une fête du muguet qui, chaque 1er mai, était un hommage renouvelé à la fleurette parfumée dont l’éclosion marque le retour des beaux jours ?

Quelle Parisienne oublierait de mettre ce jour-là un brin de muguet à son corsage ? Quel Parisien négligerait de glisser à sa boutonnière un petit bouquet de la fleur aimée ? Paris qui, à en croire une statistique du temps, achète alors pour plus de cinquante millions de fleurs, Paris a une tendresse particulière pour le muguet.

25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 19:22

 

Publié par Papy-bougnat - dans evenements
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 00:09
Publié par Papy-bougnat - dans evenements Echosdecabane
commenter cet article
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 18:03

Souvenons -nous "L'abbé Pierre est mort il y a dix ans, le 22 janvier 2007, à l'âge de 94 ans". C’est peut-être L'occasion de revenir sur quelques faits méconnus sur cet homme devenu un symbole de la lutte contre la pauvreté et les injustices.

( Henri Grouès, dit l’abbé Pierre, né le 5 août 1912 à Lyon et mort le 22 janvier 2007 dans le 5 arrondissement de Paris, était un prêtre catholique français de l'Ordre des Frères mineurs )

1/Il a commis "le péché de chair"

C'est anecdotique d'accord, mais ça le rend encore plus sympathique. C’est l’abbé Pierre lui-même qui l’a confié à Frédéric Lenoir, directeur du _Monde des religions_ en 2005. “Il m’est arrivé de céder à la force du désir” écrivait-il, pudique. Son entourage assure cependant qu’il a respecté le célibat toute sa vie. Quant à savoir quelles relations il entretenait avec Lucie Coutaz, rencontrée dans la Résistance et co-fondatrice du mouvement Emmaüs, rien de tel entre eux. Au contraire, Lucie Coutaz, “vierge consacrée”, était chargée de protéger l’abbé Pierre des sollicitations nombreuses de jeunes femmes séduites après son charismatique appel de l’hiver 1954 (lire le texte intégral).

2/Il n'aimait pas qu'on parle d'insurrection de la bonté

L’abbé Pierre préférait parler d’insurrection de la justice (ou de l’intelligence) pour désigner l’élan de générosité qui a suivi cet appel radiophonique d’hiver 1954. Il associait charité et bonté à une façon de se donner bonne conscience. Pour lui, le logement, le travail et la dignité devaient être considérés comme des dûs et la société devait s’organiser pour que tous les hommes vivent dignement. Le 4 février 1954, l’Assemblée vote un crédit exceptionnel de 10 milliards de francs (plus de 150 millions d’euros) destinés à la construction de 12 000 logements d’urgence.

La responsabilité de chacun implique deux actes : Vouloir savoir et oser dire.
On ne peut pas, sous prétexte qu'il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout
Citations de l'Abbé Pierre

9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 07:32

La Terre sera détruite au mois d'octobre 2017, les riches construisent déjà des Bunkers..

Source: Ayoye

7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 08:34

Epiphanie  : « Galette des rois ou Couronne des rois ?

C’est sûr hier vous n’avez pas manqué cette tradition qui va se poursuivre bien au-delà du 6 janvier très souvent chez nous dans notre région jusqu’à la chandeleur ! !, mais savez-vous que C’est le sujet qui divise la France en deux. D’un côté les partisans de la galette des rois frangipane, de l’autre les irréductibles défenseurs de la couronne des Rois briochée. Un combat qui dure depuis la nuit des temps (au moins) et qui n’est pas près de s’éteindre. Et vous, dans quel camp êtes-vous ?

Je ne vous dis pas de quel côté je me situe pour garder toute l’objectivité de ma position, mais moi-même j’ai un avis bien tranché sur la question de la galette des rois. Et vous ne me ferez pas fêter l’Epiphanie avec celle que je ne considère pas être la vraie galette, non merci.

Toujours plus nombreux, les pro-frangipanes

Au départ, cette recette vient plutôt de la partie nord du pays. Mais ils sont de plus en plus nombreux à se rallier au camp de la galette feuilletée. Depuis l'abaisse de pâte feuilletée cuite telle quelle, la recette s'est enrichie et on la garnit désormais de frangipane (ou de crème d’amande dans le cas du Pithiviers). Ça croustille, c’est joliment doré et ça se décline à l’infini : au chocolat, au praliné, à la pomme… Autre argument en faveur de la galette feuilletée, on peut s’amuser à lui donner d’autres formes, une couronne, des sucettes ou même la rouler !

Au sud, les pro-couronnes briochée

Tracez une ligne qui va de Bordeaux à Nice. En dessous, vous y trouverez un vivier de militants pro-brioche des rois. Ils défendent celle que l’on nomme aussi "gâteau des rois". Qu’elle soit provençale ou bordelaise, il s’agit d’une belle brioche bien gonflée (largement inspirée de la pogne, brioche originaire de la Drôme), brillante de nappage et constellée de sucre en gros grains et de fruits confits. Bien souvent, elle se parfume de rhum et/ou de fleur d'oranger. On peut la décliner elle aussi, avec des agrumes ou des pralines notamment. Pour gagner du temps, réalisez la pâte à la machine à pain, puis façonnez-la et cuisez-la de façon classique. Surtout, n’oubliez pas d’insérer la fève dans la brioche avant d’enfourner !

Les recettes....

Publié par Papy-bougnat - dans evenements
commenter cet article
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 00:04

 

Publié par Papy-bougnat - dans evenements
commenter cet article
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 00:01
Je vous la souhaite............

 

Publié par Papy-bougnat - dans evenements
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 07:48

Que de chemins parcourus depuis ce 16 décembre 2010, et ce n’est pas fini !

Avec le son...

  •  
  • Comme nul ne sait ce que l’avenir nous réserve.
  • Que les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir.
  • Mais sachant  que l’imagination est amie de l’avenir.
  • Que plus je vieillis, plus j’ai d’avenir.
  • Que seul l’avenir donne un sens au passé, alors que seules Les promesses non tenues ont un avenir.
  •  En découle cette moralité…….
  • La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de créer.
  • -Alors ! À la vieille de cette nouvelle année qui s’entrouvre pour nous tous. Passez de bonnes & agréables fêtes de fin d’année ……

Les temps fort d’une passion

La naissance

Ma Naissance (lien)

Un de mes premier billet ( lien)

 

Le 1ier anniversaire

12 Mois plus tard ( lien)

18*12*2011*l'actu* ( lien)

Ma deuxième année

" An l l * (lien)

Le billet du dimanche ( lien)

La Troisième

       

Happy birthday         ( lien)

LA " Rétro de l'année " ( lien)

Mon quatrième hiver

 

An Quatre (Lien)

JOYEUX NOEL ( lien)

Ma cinquième (presque le bonheur !)

 

5 an déjà ( lien)

Le cœur est touché ( lien)

 

En ce 16 décembre 2016 Papy-Bougnat est heureux de vous annoncer en l’honneur de son sixième anniversaire, que vous êtes le 223 930 ième  visiteur unique depuis sa création à avoir visité ce blog en parcourant pas moins de 436 327 pages rédigées par un novice de l’informatique qui n’avait jamais touché un clavier avant cette aventure….

Le petit dernier.........*15/12/2016* ( lien)

# L'Anniv..6 Ans déjà..........

Le pessimiste dit : « je croirai quand je le verrai. »L’optimiste dit : « Je le verrai quand je le croirai. »Le but de la vie, ce n’est pas l’espoir de devenir parfait, c’est la volonté d’être toujours meilleur, en sachant que la connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi

http://www.lespassionsdepapybougnat.net/contact

Publié par Papy-bougnat - dans evenements
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 08:09

Le 11 Novembre c'est aussi

 

Saint Martin et l'armistice

 

Saint Martin est patron de l'infanterie - et, par extension, de l'armée.

En 1918, les allemands étaient d'accord pour signer l'armistice bien avant le 11 novembre. Les maréchaux Joffre et Foch insistèrent pour que celui-ci fut signé le 11 du 11 à 11 heures. C'est que le 11 novembre est le jour de la fête de Saint Martin. Force des mythes !

Curieusement, dans le mot "armistice", on trouve presque l'anagramme de Martin. Lorsqu'on demande aux gens quelle est la date de la Saint Martin, la plupart ne le savent plus par le fait que le mot "armistice" occulte le nom de Martin. Mais pas tout à fait.

L'armistice fut signé dans un lieu hautement oursin : la forêt de Compiègne, à 5 heures du matin, pour devenir effectif à 11 heures.

C'est au moment - et à l'heure - où la tradition veut que l'ours entre en hibernation et rejoigne le monde des morts, que prend effet la cessation des combats. L'association entre le saint et l'ours est suffisante pour habiter ce jour d'une aura mythique considérable.

La fête des morts patriotique rejoint la descente oursine aux enfers.

Martin, 40 jours avant le solstice d'hiver, nous invite à entrer dans le monde infernal (sous-terrain) où va se tramer, le retour de la fécondité de la terre.

C'est le temps des revenants, de la Mesnie Hellequin avec sa chasse sauvage, et de leur collègue : le père Noël. C'est le temps des loups.

 

Ancien centurion romain originaire des bords du Danube, Martin évangélise la France. Populaire évêque de Tours, il est inhumé dans sa bonne ville le 11 novembre 397...

La fête de la Saint Martin est demeurée très populaire jusqu'à la Révolution, en France mais aussi dans le reste de la chrétienté occidentale. C'est ainsi que le 11 novembre, l'on dansait et chantait nuit et jour !

La Saint Martin était aussi l'occasion de faire bombance avant le jeûne de l'Avent, c'est-à-dire de la période précédant Noël (ledit jeûne est tombé en désuétude, l'Église n'ayant conservé que le jeûne du Carême, avant Pâques). On savourait alors une oie grasse de sorte que l'expression : « faire la Saint-Martin » est devenue synonyme de bonne chère. On buvait aussi, sans trop de retenue, le « vin de la Saint-Martin », un vin de vendange tardive.

Une pieuse légende raconte que, lorsqu'on transféra la dépouille du saint de Candes à Tours, les buissons se mirent à refleurir à son passage le long de la Loire ! Ce miracle serait à l'origine de l'été de la Saint-Martin, un redoux en fait occasionné par des vents du sud-ouest qui touchent la France autour du 11 novembre, fête de la Saint Martin.

De l'autre côté de l'Atlantique, des phénomènes météorologiques différents occasionnent aussi un bref redoux à l'automne. C'est l'été indien. Au Québec, ce phénomène survient aux alentours de la fête de l'Action de grâces (second lundi d'octobre).

Notons encore que c'est en référence à Saint Martin qu'en novembre 1918, à l'instigation du général Foch, les négociateurs français auraient choisi de fixer au 11 novembre la date de l'armistice (de préférence au 9 ou 10 novembre).

Le 11 novembre 1918

Un armistice met fin à la Grande Guerre

Lundi 11 novembre 1918, 11 heures : dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.

Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le « Cessez-le-Feu »« Levez-vous »« Au Drapeau ». La « Marseillaise » jaillit à pleins poumons des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand.

Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s'entretuer. Un armistice (arrêt des combats) a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes. Il laisse derrière lui huit millions de morts et six millions de mutilés.

Les survivants ont perdu la foi dans les valeurs morales et spirituelles qui ont fait la grandeur et l'unité de l'Europe. Mais ils veulent croire que cette guerre qui s'achève restera la dernière de l'Histoire, la « der des der »...https://vimeo.com/134077859

Publié par Papy-bougnat - dans evenements
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 10:01

Vous ne l’avez jamais vue si grande ! 

"la Super-Lune du siècle, c’est lundi 14 novembre !"

Ce que nous verrons lundi, nous ne sommes pas près de le revoir. Et pour cause: la Super-Lune qui vient est annoncée comme la plus importante du siècle !

Explications.

La plus grande Super-Lune du siècle sera visible lundi 14 novembre

Ce phénomène céleste est un spectacle à ne rater sous aucun prétexte. La dernière fois qu'on y a eu droit, c'était en 1948 !

Ce que nous verrons lundi, nous ne sommes pas près de le revoir. Et pour cause: la Super-Lune qui vient est annoncée comme la plus importante du siècle ! Explications.

Ce phénomène de grossissement de la Lune a été baptisé périgée syzygie par les scientifiques. Il se produit chaque fois que la Lune, la Terre et le Soleil sont alignés alors que la Lune se situe du côté opposé de la Terre, comme indiqué sur cette animation :

La dernière fois qu’une telle configuration du ciel nous avait été offerte, c’était en 1948. Et, la prochaine fois, ce sera le 25 novembre 2034 ! Autant dire que ce lundi 14 novembre, mieux vaut jeter un oeil par sa fenêtre !

Rater ça serait plus regrettable que cette super Lune (extra super moon chez les anglo-saxons), sera particulièrement spectaculaire. À l’occasion de cet événement, notre satellite naturel semblera en effet 14% plus gros que d’habitude, mais aussi 30% plus brillant ! Normal : c’est à ce moment très précis qu’il sera le plus proche de nous.

Bref, lundi soir, nous avons tous rendez-vous avec la Lune !

(Pourvu qu’il n’y ait pas de nuages !)

 

Publié par Papy-bougnat - dans evenements
commenter cet article