Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 06:47

Prenez-votre " pied " ( de parasol) ! ! 

Deux sœurs inventent un objet astucieux pour que le parasol ne s'envole pas sur la plage

Elisabeth et Marie Sophie Tauzin, les deux soeurs qui ont crée Poppybeach, un support pour maintenir les pieds de parasols sur la plage. — 701 films

Deux sœurs installées dans le Lot-et-Garonne ont inventé un support de parasol qui permet d’assurer son maintien dans le sable ou les galets.

Fabriqué en France, il est commercialisé à partir de cet été dans une grande partie du Sud-Ouest.

Si leur produit séduit les plagistes, les deux sœurs envisagent de le développer en dehors de la France, en commençant par l’Espagne.

Avec cette vague de chaleur, on espère rester à l’ombre, bien abrité sous son parasol. Deux sœurs du Lot-et-Garonne commercialisent à partir de cet été un accessoire de plage qui peut y aider. L’idée germe alors qu’Elizabeth Tauzin, 47 ans, est sur la plage avec sa sœur Marie-Sophie, 41 ans, et qu’un parasol s’envole à cause du vent, imposant un petit sprint à son propriétaire.

« Cela peut donner lieu à des situations un peu cocasses mais aussi mal se terminer, avec des bleus ou même des blessures plus sérieuses », relève Marie-Sophie Tauzin. Ces deux Lot-et-Garonnaises décident de se lancer dans la conception d’un support pour assurer un bon maintien aux parasols, sur les plages de sable mais aussi de galets.

Convaincues que leur idée peut séduire les plagistes, elles se lancent à fond dans leur projet. Elles mettent leur métier d’assistance maternelle pour l’une et de fonctionnaire territoriale pour l’autre en veille, et suivent un stage à la chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Lot-et-Garonne pour apprendre les rudiments de l’entrepreneuriat. Aidées par le Fablab, elles impriment la première version de leur objet en 3D en février 2018.

Une bonne résistance au vent

Rapidement nommé Poppybeach, en référence à sa forme en corolle qui rappelle une fleur (poppy veut dire coquelicot en anglais), il va être l’objet de pas mal de modifications. « Il est en plastique injecté, recyclable, car il nous fallait une matière solide qui résiste au chaud, à l’humidité et même au froid, s’il se retrouve stocké à l’extérieur l’hiver », explique Marie-Sophie Tauzin. Elles réalisent un premier test en Catalogne à l’été 2018. « Et avec un vent constant de 40 km/h, et en ayant positionné le parasol face au vent, le test a été concluant », se souvient-elle. D’autres expérimentations sont passées avec succès, dans des zones réputées venteuses comme celle de Narbonne.

Les diamètres des pieds de parasol n’étant pas standard, elles ont mis au point une bague de serrage qui permet d’assurer le maintien de pieds dont les diamètres varient de 20 à 27 mm. Et si c’est le calme plat côté zef, le Poppybeach peut vous servir de vide-poches puisqu’il peut s’accrocher au pied, permettant de mettre le téléphone, les lunettes de soleil ou la crème solaire un peu à l’abri du sable.

La société Oudoul 64, spécialisée dans la production de plastique dans les Pyrénées-Atlantiques, assure la fabrication de Poppybeach, vendu 11,50 euros pièce, depuis la fin du mois de mai. La commercialisation commencera dans le Sud-Ouest : sur la côte basque, dans les grandes et moyennes surfaces de la région et même à Casteljaloux, dans le Lot-et-Garonne, où sont installées les deux sœurs. « Il y a un lac », précise Marie-Sophie Tauzin.

Avec leur accessoire qui se décline en bleu, jaune et rouge, les deux sœurs espèrent franchir les frontières françaises assez vite, lorgnant notamment vers la Catalogne, une région plutôt venteuse.

 

Repost0
12 juin 2019 3 12 /06 /juin /2019 08:37

Michelin va commercialiser un pneu sans air et increvable

Le fabricant de pneumatiques Michelin, dont le siège est à Clermont-Ferrand, a présenté mardi 4 juin un prototype de pneu sans air. L'entreprise espère commercialiser ce pneu increvable dès 2024.

Bien que le siège de Michelin soit à Clermont-Ferrand, c'est au sommet de la mobilité "Movin’On" de Montréal que l'entreprise a choisi de présenter sa dernière innovation, mardi 4 juin : un pneu sans air, baptisé "Uptis".

Dans les faits, "Uptis" (pour "Unique Puncture-proof Tire System")  n'est pas réellement un pneu mais un ensemble qui inclut la roue et une structure qui vient supporter la bande de roulement. Celle-ci repose sur des éléments en forme de chevrons qui ne nécessitent pas de "gonfler" le pneu. 

Un intérêt pratique et environnemental

Sans air, plus besoin de contrôler la pression des pneus, de se soucier des crevaisons ou des coupures, ce qui réduira selon le manufacturier le temps de maintenance, un gain de temps précieux pour les flottes importantes. Michelin met également en avant les bénéfices environnementaux. Selon l'entreprise, environ 20 % des pneus jetés chaque année dans le monde le sont à cause d'une crevaison où d'une mauvaise utilisation (sous ou sur-gonflage). Le pneu sans air élimine ce problème. Plus besoin non plus d'embarquer une roue de secours ou un cric.

10 ans de recherche, 50 brevets

Uptis n'est pas le premier pneu sans air dévoilé par Michelin puisque le "Tweel" est commercialisé depuis 2014, mais uniquement pour des véhicules de chantier ou agricoles évoluant à basse vitesse. Uptis pourra lui équiper les véhicules de tourisme et rouler à grande vitesse, ce qui est permis par de nouveaux matériaux composites innovants à base de résine et de fibre de verre. Selon Michelin, ce produit est le résultat de plus de 10 ans de recherche, avec 50 brevets déposés.

Avec Uptis, Michelin se rapproche peu à peu de son concept "Vision", dévoilé en 2017. Mais contrairement à ce dernier, qui était plutôt un démonstrateur de laboratoire, Uptis devrait arriver sur les roues des voitures particulières dans un horizon pas si lointain. Le manufacturier clermontois s'est associé avec General Motors pour rendre ce produit disponible sur le marché en 2024.

 

Repost0
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 10:54

« Prenez votre temps » : telle est la devise de D.W.Y.T, acronyme de Do Waste Your Time. Dans un monde où tout va trop vite, D.W.Y.T nous rappelle de ralentir avec ses montres en bois « eco-friendly ». Une magnifique collection alliant exigence, technicité et intemporalité, disponible sur la plateforme Fundy. Découverte.

Alexandre et Damien sont des amis d’enfance originaires de Besançon, capitale française de l’horlogerie. L’un aime prendre son temps « entre amis, autour d’une bonne bière » quand l’autre aime « partager des moments de bricolage avec son grand-père Henri ». Forts de parcours très différents, ils entreprennent de suivre leur passion commune pour les beaux accessoires. C’est ainsi qu’est né D.W.Y.T Watch

La particularité des montres D.W.Y.T ? Elles sont uniques, puisqu’elles sont toutes assemblées en France, avec des matériaux naturels « eco-friendly » issus de plusieurs essences de bois (noyer, érable du Canada, bois de santal, zebrawood…) pour les cadrans, et de cuir de qualité ou velours pour les bracelets interchangeables.

Mais D.W.Y.T, c’est aussi une marque à la philosophie slow qui propose des montres minimalistes, robustes et durables (elles sont équipées d’un mouvement Ronda Swiss d’une grande fiabilité) ce qui permet de limiter leur impact environnemental.

Après 4 mois de commercialisation seulement, D.W.Y.T est déjà présent chez une trentaine de revendeurs. Un succès prometteur pour la marque qui espère proposer toujours plus de designs originaux utilisant de nouveaux matériaux écologiques à l’avenir.Pour vous offrir ces petits bijoux d’horlogerie, il vous faudra compter entre 119 et 149 euros. Des montres disponibles sur la boutique dédiée aux produits innovants du crowdfunding, Fundy.fr

Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 06:25

Avec ces lampes détectrices de mouvements,

plus besoin de tâter le mur pour trouver l’interrupteur

 

UNE LUMIÈRE UNIFORME ET TAMISÉE

Pour vous repérer, vous relaxer ou pour travailler sans lumière agressive, Lumi par Eufy est le produit qu’il vous faut ! Ce produit est conçu pour éviter tout éblouissement sévère, vous protégeant ainsi de la fatigue oculaire.Lorsque la lumière ambiante devient faible et que le mouvement est détecté, Lumi émet de la lumière pendant 15 secondes puis s’éteint automatiquement s’il ne perçoit plus de mouvements. Vous pouvez les placer à n’importe quel endroit à l’intérieur de votre habitat.

UNE TECHNOLOGIE INTELLIGENTE

Lorsque les lumières s’éteignent, les capteurs de mouvements garantissent que Lumi fournit l’éclairage lorsque vous en avez le plus besoin. Un large champ de vision de 120 ° détecte un mouvement jusqu’à 3 mètres de distance, vous donnant la lumière avant que vous en ayez besoin.

Deux options d’installations rendent le produit Lumi idéal pour ajouter l’éclairage là où vous en avez besoin. Un adhésif arrière colle sur une variété de surfaces pour un éclairage instantané et automatisé, tandis que des vis de fixation sont prévues pour des installations permanentes. Alors n’hésitez plus, et procurez-vous le Lumi dès maintenant !


En stock ici

Repost0
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 06:47

Ce projecteur transforme n'importe quelle table en écran tactile

TEST - La nouvelle invention de Sony, le Xperia Touch, nous rapproche encore plus de l'univers de Minority Report.

Non, il ne s'agit pas d'un nouveau grille-pain… Sous son allure de petit appareil électroménager, le Xperia Touch de Sony est en fait un projecteur qui transforme n'importe quelle surface en écran tactile. Posé sur une table, il affiche une image de 23 pouces (58 cm) de diagonale et permet de piloter du bout du doigt des applications, mais aussi de se déplacer virtuellement dans Google Maps, d'écrire des petits mémos et de copier des photos en faisant glisser leur vignette. On peut même écarter et fermer les doigts pour zoomer et dézoomer. Ambiance Minority Reportassurée…

Ce petit bloc renferme en fait toute l'électronique d'une véritable tablette Android, ainsi que des capteurs infrarouges et une caméra qui détectent les mouvements de la main devant l'appareil. Et le système est étonnant de précision: on retrouve les sensations de la tablette tactile quand on navigue dans l'interface, qu'on manipule des objets ou encore quand on joue du piano virtuel.

Une nouvelle façon de s'amuser

Plus pratique qu'une tablette pour partager des contenus, le système permet notamment de faire défiler des photos pour les regarder à plusieurs et de choisir un hôtel en famille sur la table du salon. Il introduit aussi une nouvelle façon de s'amuser avec les enfants: on peut jouer à des jeux de société avec des pions virtuels, s'affronter à coup de sabre dans Fruit Ninja et organiser des tournois de hockey miniature. D'ailleurs, pour éviter de salir l'écran de la tablette, on peut installer le Xperia Touch sur le plan de travail de la cuisine, ce qui permet de consulter les recettes et de suivre pas à pas les explications en vidéo même avec les doigts mouillés, couverts d'huile ou de farine. On peut aussi le placer face à un mur pour agrandir encore l'image jusqu'à 80 pouces (2 m de diagonale) et projeter un film. Avec quelques bémols: plus l'affichage est grand, moins l'image est contrastée et moins les détails sont visibles. La luminosité de l'appareil est en effet limitée (100 lumens) et sa résolution ne dépasse pas 1366x768 points. En outre, les capteurs perdent leurs repères et n'identifient plus la position des doigts…

Equipé d'une batterie qui lui assure une bonne heure d'autonomie, le Xperia Touch s'emporte facilement dans la maison. Dommage, l'appareil est un peu cher: 1500 euros. On imagine que son prix pourrait progressivement baisser en même temps que ce type de produit évoluera avec un affichage plus lumineux et plus précis et des capteurs améliorés.

Repost0
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 07:56

HIGH-TECH 

Le SMS va-t-il bientôt disparaître ?

 

Ce système de messagerie que nous utilisons tous sur nos téléphones pourrait laisser sa place à une nouvelle technologie, le RCS. Explications

A en croire certains sites spécialisés dans les nouvelles technologies, le SMS pourrait bientôt être mis de côté au profit d'un nouveau système de messagerie instantanée, plus performant. "Oui, les SMS sont populaires, mais ils n’ont pas beaucoup évolué au fil des décennies et c’est précisément ce qui a poussé Google à travailler sur un nouveau standard plus évolué, le RCS pour Rich Communication Service", rapporte le site Fredzone.org.

Déjà développée et testée par de nombreux utilisateurs depuis le début de l'année, cette nouvelle technologie permettra d'envoyer bien plus que de simples messages textes. Il sera en effet possible d'envoyer différents types de fichiers, comme par exemple des images et des clips.

Le succès au rendez-vous ?

Les utilisateurs seront également informés si le message a été ouvert et lu et quand le contact répondra. Des fonctionnalités similaires à celles déjà présentes sur des applications telles que Messenger ou WhatsApp. "Les entreprises pourront aussi l’utiliser pour envoyer des contenus riches à leurs clients, comme une carte d’embarquement par exemple", ajoute Fredzone.org.

Rien ne dit encore si le succès sera au rendez-vous, mais l'arrivée d'une nouvelle technologie pourrait bien une fois de plus révolutionner notre utilisation des smartphones. Plus désormais qu'à patienter avant de pouvoir le tester.

​​​​​​​

Repost0
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 10:02

Après avoir présenté son premier yacht (avec jacuzzi) à 2,2 millions d'euros, le constructeur français Bugatti continue sa diversification.

CE VÉLO SIGNÉ BUGATTI COÛTE 36 000 EUROS ! !

Bugatti a dévoilé, au dernier salon de l'auto de Genève, le vélo urbain qui matche parfaitement avec sa mythique Chiron. Une bécane très luxe créée en collaboration avec le fabricant allemand de vélos PG et qui pèse seulement 5kg.

Cet engin au look très sport a été imaginé en collaboration avec PG, fabriquant de vélos de luxe. Il est conçu à 95% en fibres de carbone, que ce soit au niveau du cadre, des roues, du siège... Résultat : ce Bugatti X PG ne pèse que 5kg. Il sera produit en 667 exemplaires, à 39 000 $ l'unité (soit environ 36 000 euros).

Source : www.designboom.com

Repost0
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 07:21

Vous avez passé de merveilleuses vacances, mais à votre retour, vous découvrez vos fleurs complètement fanées, la tristesse s’empare alors de vous…

Fort heureusement, le Parrot Pot est un pot intelligent capable de prendre soin de vos plantes si vous n’êtes pas là ou si vous avez tout simplement oublié de les arroser.

Le Parrot Pot est un pot intelligent et connecté qui permet de garder vos plantes en bonne santé à l’aide de ses différentes fonctionnalités. En effet, après avoir compris les besoins de votre plante, le Parrot Pot adapte automatiquement la consommation d’eau de la plante grâce à son mode arrosage « Perfect Drop ». Ce système permet ainsi de subvenir aux besoins nutritionnels de la plante et de lui garantir une bonne croissance. Vous ferez d’elle une plante épanouie et heureuse dans sa vie ! En plus de son mode « Perfect Drop » qui l’arrose automatiquement, ce pot connecté dispose du mode « Plant Sitter » qui assure un mois d’arrosage autonome en adaptant la quantité d’eau. De plus, qu’il soit placé en intérieur ou en extérieur, ce pot connecté est sans fil, car il est alimenté par 4 piles AA. Parrot Pot intègre 4 capteurs bien spécifiques. En effet, ces capteurs permettent de mesurer en temps réel l’ensoleillement, le taux d’engrais, la température et l’humidité du sol. Ces données sont très précises et sont indispensables aux besoins vitaux de votre plante.

Les capteurs se trouvant dans le pot sont reliés directement à une application baptisée « Parrot Flower Power » où vous recevrez des conseils et des alertes spécifiques afin de vous aider à vous occuper au mieux de votre plante. Nul besoin d’avoir la main verte, le Parrot Pot agit comme votre assistant personnel.

Petit plus : pour chaque Parrot acheté, la société s’engage à planter un arbre dans la région du Tigré, en Ethiopie.

A partir de 119 euros

Disponible en noir ardoise, rouge brique et blanc porcelaine, vous n’aurez que l’embarras du choix pour décorer votre intérieur ou extérieur tout en ayant un contrôle total sur le bien-être de vos plantes.

Repost0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 10:44

L'avenir de l'automobile, c'est ça ! Un véhicule conçu pour durer, fabriqué à partir de matériaux écologiques et propulsé par une énergie propre !

 

Les constructeurs automobiles auraient-il définitivement opté pour l’écologie ? Rien n’est moins sûr mais l’exemple qui vient est tout de même frappant. L’an passé, Toyota a en effet présenté un modèle en tout point novateur et surprenant : une voiture 100% électrique… et toute en bois ! Présentation.

# Baptisé Setsuna (en japonais, « l’instant »), ce modèle est présenté comme la voiture anti obsolescence par excellence. Équipée d’une horloge graduée sur cent ans, elle a même vocation à être transmise de génération en génération !

D’ailleurs si le matériau choisi est le bois (du cèdre et du bouleau assemblés sans clou, ni vis), cela ne doit rien au hasard. Le bois est en effet un matériau vivant qui traverse toutes les époques tout en gardant les traces du temps qui passe.

Une particularité qui a d’ailleurs inspiré à Toyota une jolie vidéo de présentation. Regardez, on est très loin des spots de pubs habituels :

« La Setsuna symbolise la façon dont une automobile se transforme progressivement au fil des ans, comme si elle absorbait les aspirations, les souvenirs et les émotions des générations successives d’une famille. »

La Setsuna a été présentée au salon automobile de Milan au printemps dernier. Et, si aucune commercialisation n’est pour l’heure annoncée (il ne s’agit que d’une étude de style), on peut malgré tout espérer que ce modèle préfigure la voiture de demain : des véhicules conçus pour durer, construits avec des matériaux écologiques (le bois) et propulsés par une énergie propre (l’électricité). En effet, les constructeurs automobiles n’ont pas l’habitude de travailler juste pour le fun ou pour la gloire…

Repost0
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 08:03

Dans le genre énergie renouvelable …………

#Je vous présente La Bike Washing Machine : le vélo d'appartement qui lave le linge !

Sportif, écologique et économique, ce vélo d’appartement lave le linge à la force de vos mollets ! Pour garder la forme… et des vêtements propres !

Tel un vélo d’appartement, cet engin ne vous mènera nulle part. En revanche, il vous rendra un linge propre ! Eh oui, car il fait aussi machine à laver ! Idéal pour garder la forme et des vêtements propres… tout en préservant la planète et en faisant des économies d’énergie !

A chaque tour de pédale, la roue avant se met à tourner. Or, cette roue avant abrite un tambour de machine à laver ! Il suffit donc d’y déposer son linge sale avant de s’enfiler quelques kilomètres !

La Bike washing machine (c'est son nom) est même équipée, si on le souhaite, d’une petite assistance électrique qui se recharge en pédalant. Histoire que les mollets ne soient pas les seuls à travailler !

Cet équipement électro-ménager-sportif a été inventé par un designer répondant au nom de Li Huan. Pour l’heure, il ne s’agit encore que d’un prototype. Mais gageons qu’un investisseur devrait vite s’intéresser à ce projet. Parce que des gens un brin écolos qui ont envie de faire du sport tout en faisant quelques économies, ça ne doit pas manquer par les temps qui courent ! Le marché s’annonce plus que porteur.

 

Crédit photos : Li HuanCrédit photos : Li HuanCrédit photos : Li Huan

Crédit photos : Li Huan

Repost0
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 06:13

400 ans, c’est la durée de vie de cette batterie

 

Ne plus jamais changer les batteries de nos appareils, ça sera bientôt possible. Comment ? Grâce à la découverte de Mya Le Thai, une étudiante américaine.

La nouveauté est prodigieuse : une batterie qui se recharge plusieurs centaines de milliers de fois et qui aurait une durée de vie de 400 ans ! C’est une avancée considérable qui permettrait de lutter contre la pollution et l’obsolescence programmée. Une technologie découverte par hasard par une étudiante américaine.

Grâce à cette invention, on pourrait ne plus jamais changer les piles dans nos appareils électroniques.

Cette batterie est composée de nano fils. Ces fils sont des milliers de fois plus fins que des cheveux ! Ils sont donc très fragiles. Ils se dégradent au moindre contact et seraient donc inutilisables industriellement. Comment faire ? Mya Le Thai, une étudiante en doctorat de l’Université de Californie à Irvine, a trouvé par inadvertance la solution en déposant du gel de plexiglas sur les nanofils. Les chercheurs ont alors constaté que ces fils microscopiques devenaient bien plus résistants recouverts de cette matière.

Cette batterie expérimentale a été testée pendant trois mois. Les résultats sont prometteurs. Reginald Penner, président du département chimie de l’université, explique :

« Mya a découvert qu’en utilisant ce gel, cette batterie pouvait supporter plusieurs centaines de milliers de recharges sans aucune perte de capacité ! »

Un dispositif habituel supporte au maximum 7 000 recharges, celui testé par Mya a supporté 200 000 recharges ! Une amélioration extraordinaire.

Repost0
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 06:18

Le carburant de ce scooter, c’est cette canette. 

 

Une technologie révolutionnaire !

La société Suisse Aaqius, partenaire des Deauville Green Awards, a mis au point un scooter électrique qui fonctionne sans batterie. Non, ici, l’énergie provient de… canettes d’hydrogène solide ! Le nom..........

STOR-H de l'hydrogène en poudre pour propulser un scooter

Stocker de l'hydrogène dans des canettes sans danger pour l'utilisateur, il suffisait d'y penser... et Aaqius l'a fait. Leur premier véhicule ? Un scooter !

Stocker de l’hydrogène dans des canettes à l’état solide pour pouvoir l’utiliser facilement et sans risque ? Il fallait y penser et c’est exactement ce qu’a fait la société Aaqius et ce qu’elle continue de développer depuis son centre de recherche situé en France à Paris.Les canettes STOR-H sont des cartouches d’hydrogène en poudre. Utilisées pour alimenter un scooter, celles-ci sont stockées sous le siège du conducteur.L’hydrogène, couplé au principe de la pile à combustible, présente une véritable alternative à l’essence ou aux batteries traditionnelles difficiles à recycler. Une option tout à fait crédible pour construire la mobilité verte et durable de demain.

Premier avantage : le moteur ne pollue pas et ne rejette que de l’eau dans l’atmosphère. Deuxième avantage : dans le cas présent, il est sans danger, car la poudre qui est contenue dans des canettes est à l’état solide et le système a été conçu pour qu’il n’y ait donc aucun risque d’explosion. Concrètement, il s’agit d’une poudre d’hydrures métalliques qui va permettre de stocker l’hydrogène en agissant comme une sorte d’éponge.

C’est une solution qui peut, de prime abord, paraitre étrange… Mais pourtant celle-ci présente des avantages certains. Ces canettes sont manipulables et transportables sans risque. Jusqu’à maintenant, l’hydrogène était stocké à de hautes pressions. Des inconvénients qui n’existent plus avec hydrogène en poudre.

Faciles à utiliser, ces cartouches peuvent être achetées, louées et emportées immédiatement. Elles sont rechargeables à l’aide d’un appareil de la taille d’une imprimante, qui peut être installé dans une supérette, un garage ou même dans l’entrée de son appartement.Une cartouche de la taille d’une petite bouteille correspond à une autonomie d’une cinquantaine de kilomètres pour le prototype. Il est aussi possible de « brancher » deux canettes pour atteindre une autonomie de 100km. Bien évidemment, celle-ci peut être rechargée, d’après Aaqius, plus de mille fois.Un procédé qui a déjà conquis des pays en Asie et le Brésil. La phase de développement et de mise au point est terminée.Jean-Baptiste Dementhon, vice-président de Aaqius, explique quelles seront les prochaines étapes :

« Nous devons aujourd’hui industrialiser l’écosystème autour de ce projet, et cela nous prendra les deux années à venirPour que ce projet puisse décoller, il faut viser un scooter au prix du marché c’est-à-dire entre 1000 et 2000 euros, et une cartouche d’hydrogène qui devrait être au prix de l’électrique. »

Dans ce reportage sur BFMTV, il nous présente ce scooter et nous explique le fonctionnement de ces cartouches :

Environ 80 scooters sont actuellement en test en Asie. Le système devrait être commercialisé à partir de 2017. Mais concrètement, cette solution ne se limite pas à des scooters. Elle pourrait tout à fait, une fois plus mature, équiper des voitures ou bien même avoir d’autres usages que ceux liés à la mobilité. Un potentiel énorme !La société Aaqius et sa cartouche verte STOR-H seront les invitées des Deauville Green Awards les 15 et 16 juin prochains (consulter le programme pour le public). Nous serons sur place et nous aurons certainement l’occasion de vous en reparler.

Repost0
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 06:51

Installez cette roue électrique à votre vélo… et vous filerez à plus de 50km/h 

Une roue magique............

Cette roue transformera votre vieux vélo... en vélo électrique ! 

Grâce à cet accessoire génial signé GeoOrbital, un vélo peut devenir électrique en à peine quelques secondes... et filer à plus de 50km/h ! .Avant, si on voulait un vélo électrique, on n’avait pas d’autre choix que d’en acheter un. Mais ça, c’était avant ! Désormais, grâce à une invention absolument géniale, on peut enfin passer à l’électrique… tout en, gardant son vieux biclou !

La start up GeoOrbital a eu une brillante idée : plutôt que de fabriquer un moteur et des batteries intégrées aux cadres des vélos, elle a tout simplement mis au point une roue qui fait tout ça à la fois ! Ainsi, il n’y a plus qu’à installer cette roue sur n’importe quel vélo et zou !

Et, cerise sur le gâteau, l’opération ne prend que quelques secondes. Démonstration !

Mine de rien, sans donner le moindre coup de pédale, un vélo équipé d’une roue GeoOrbital peut atteindre les 32km/h ! Et jusqu’à 80 si on utilise aussi ses mollets !

Le projet est en cours de financement mais les premiers modèles ne devraient plus tarder à être commercialisés. La startup a déjà levé 655 000 dollars sur Kickstarter alors qu’elle n’en recherchait que 75 000 !

Il faut dire que l’idée est vraiment excellente !

Repost0
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 06:45
Un nouveau matériaux révolutionnaire..........

Un ciment moins cher et plus respectueux de l'environnement

 

"Deux français ont mis au point un "ciment argileux" moins cher, plus solide et plus écologique que le ciment traditionnel. Et ça... ce n'est pas rien."

Aujourd’hui, avec le développement de la population mondiale et l’urbanisation grandissante, les besoins en infrastructures sont de plus en plus importants. Chaque seconde, pour subvenir à ces besoins, ce sont 100 tonnes de ciment qui sont coulées aux quatre coins de la planète.

D’un point de vue écologique, c’est une situation qui est bien loin d’être optimale. En effet, la production d’une tonne de ciment génère une quantité équivalente de CO2. On estime que la fabrication de ciment, particulièrement énergivore, est responsable d’approximativement 5% des émissions de gaz à effet de serre issus de l’activité humaine. Qui plus est, l’industrie bétonnière est responsable du grignotage de 75 % des plages du monde. Un constat particulièrement désolant.

Pourtant, deux français mis au point un procédé innovant et inédit pour produire un matériau de construction alternatif et aux caractéristiques particulièrement engageantes. Ce matériau, c’est l’HP2A (haute performance activation alkaline).

Basés en Vendée, Daniel Hoffman et Julien Blanchard, ont mis au point un « ciment argileux » (HP2A) dont la production engendre une quantité de CO2 entre 10 et 20 fois inférieure au ciment classique. En effet, ici, pas de four à 1300° dans lequel on brûle du calcaire, mais un produit que l’on obtient par simple cuisson fabriqué « essentiellement à base d’argile, (auquel) on ajoute une série de molécules issues de matières premières que l’on trouve partout et à moindre coût ».

Un autre avantage, la production de béton à l’aide de ce « ciment argileux » ne nécessite pas de sable noble (issu de rivière, de carrière, ou d’une plage). Dans le cas du ciment classique, par exemple, impossible d’utiliser le sable du désert qui était considéré jusqu’alors comme impropre à la construction. Avec leur produit, n’importe quel sable peut être utilisé. Leur matériau peut même former du béton avec des matières végétales comme le chanvre par exemple.

Finalement, dernier argument de poids, le produit de HP2A est recyclable pendant 40 ans après utilisation.

Crédit photo : HP2A Technologies / Youtube

Une alternative prometteuse qui se permet même le luxe d’être moins chère à produire que le ciment traditionnel. Ces différents arguments ont déjà permis des marques d’intérêt de la part de groupes comme Airbus, Michelin ou Total.

Quand on leur demande le secret de leur produit, les deux créateurs restent bien évidemment évasifs. Un brevet a été déposé à l’échelle mondiale. Ce « ciment argileux » novateur devrait être disponible à partir du deuxième trimestre de l’année 2017.

Tout ce que l’on peut souhaiter à cette invention, c’est qu’elle fasse maintenant son petit bonhomme de chemin. Les alternatives existent, elles se créent chaque jour, bravo à ces inventeurs.

Repost0